Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Agone

2013/1 (n° 50)

  • Pages : 256
  • ISBN : 9782748901788
  • Éditeur : Agone

ALERTES EMAIL - REVUE Agone

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 115 - 133 Article suivant

Résumé

Français

Un des pires lieux communs dans la déploration des piètres relations sociales en France est de faire porter cette responsabilité à une tradition radicale supposée des organisations syndicales et de leurs militants, qui contrasterait avec la modération de leurs homologues européennes. À supposer qu’une pacification de ces relations soit souhaitable, il apparaît vite que le patronat, seul ou en association avec l’appareil d’État, a déployé une large palette de stratégies pour interdire toute transformation d’ampleur de l’« ordre usinier ». Par là, on désigne l’organisation traditionnelle du travail industriel, caractérisée par la présence d’une hiérarchie censée faire respecter les méthodes du travail, les cadences et la discipline. Cette défense de l’ordre usinier revêt une forme collective, à mesure que les organisations patronales se structurent à la fin du xixe siècle, en même temps qu’elles fournissent des informations et prodiguent des conseils en temps de grève.

Plan de l'article

  1. 1 - Peugeot-Sochaux : une situation « exemplaire » ?
  2. 2 - Réprimer l’insubordination ouvrière
  3. 3 - L’évitement du syndicalisme contestataire traditionnel

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback