Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Agone

2015/1 (n° 56)

  • Pages : 224
  • ISBN : 9782748902242
  • Éditeur : Agone

ALERTES EMAIL - REVUE Agone

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 85 - 102 Article suivant

Résumé

Français

Malgré ses limites, le volontarisme en matière de féminisation des rangs militants a permis à la fin des années 1968 l’accroissement de la part des femmes et des ouvrières dans les structures syndicales. Cependant, les freins à l’engagement des femmes que sont le travail domestique, la répression patronale, l’opposition des maris, l’idée selon laquelle le syndicalisme est l’affaire des hommes, etc., continuent de peser. La division sexuée du travail se trouve transposée dans le syndicalisme, avec ce qu’elle implique matériellement comme division des tâches, mais aussi comme discours de la domination masculine.

Plan de l'article

  1. La sous-représentation des ouvrières : un problème pour les syndicats
  2. Les effets limités de la formation des militantes
  3. Les atouts ambigus des commissions féminines
  4. Un « tuteur » masculin : encouragement ou obstacle ?
  5. Les résistances masculines : du « masculin neutre » aux tensions de genre
  6. Georgette Vacher : entre reproduction de la division sexuée du travail et négation de la féminité

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback