Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Annales. Histoire, Sciences Sociales

2003/2 (58e année)



Article précédent Pages 281 - 303 Article suivant

Résumé

Français

Cet essai examine l’insurrection des esclaves, l’abolition et le rétablissement de l’esclavage en Guadeloupe pendant l’époque révolutionnaire. Il propose de comprendre la résistance des esclaves durant cette période comme un projet politique à part entière, qui créa sa propre culture politique, fut suscitée tout à la fois par le langage des droits et la signification nouvelle de la citoyenneté, et les transforma. On y interprète ensuite le retour en arrière qui eut lieu au début du XIXe siècle comme une conséquence de l’imagination politique défaillante desadministrateursde la métropole, qui, bien queles dirigeants antillaiseussent été tout disposés à maintenir des régimes conservateurs, n’ont, en fin de compte, pas su accepter lesconséquencesradicales d’une citoyenneté républicaine sans distinction de race. Ce moment de l’histoire des Caraïbes fournit une occasion exceptionnelle d’apercevoir le sens réel de la culture politique élaborée par le républicanisme, ses possibilités et ses limites, ses éléments visionnaires et ses flagrantes contradictions.

English

« Citoyens et amis ! » Slavery, Citizenship, and the Meaning of the Republic in the Revolutionary French Caribbean This paper examines the process of slave insurrection, emancipation, and re-enslavement in Guadeloupe during the revolutionary period. It argues that the slave resistance of this period should be understood as the expression of a political project which created its own political culture, one that both responded to and transformed the language of rights and the meaning of citizenship. It interprets the reversal of emancipation of the early 19th century as the result of the failure of the political imagination of metropolitan administrators, who, despite the willingness of Antillean leaders to maintain fairly conservative regimes involving labor coercion, ultimately were unable to accept the radical implications of a raceless Republican citizenship. The history of the Caribbean during this period provides us with an exceptional window into the meaning of the political culture of Republicanism, into its possibilities and limits, its visionary elements and its contradictions.

Plan de l'article

  1. Les fondements d’une révolution
  2. Une révolution de rumeurs
  3. Esclaves républicains
  4. Pour la défense de la liberté
Accéder à cet article
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback