Accueil Revues Revue Numéro Article

Annales de Normandie

2010/2 (60e année)


ALERTES EMAIL - REVUE Annales de Normandie

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 5 - 7 Article suivant
1

Créée en 1980, l’association Histoire et Patrimoine Industriels de Basse-Normandie (HPI) s’est alors donné pour but la connaissance, l’étude et la mise en valeur du patrimoine industriel. Parallèlement à des recherches sur la céramique, la sidérurgie et la consommation proto-industrielle de bois, l’association a dressé, de 1982 à 1986, sur la base du cadastre napoléonien et en collaboration avec le Centre de Recherches d’Histoire Quantitative de l’Université de Caen, un recensement systématique des établissements artisanaux et industriels en activité au xixe siècle dans les trois départements bas-normands. C’est d’ailleurs sur la base de ce fichier qu’en 1986, la sous-direction de l’Inventaire Général (Direction du Patrimoine) a retenu la région Basse-Normandie parmi les quatre régions chargées de tester le repérage informatique du patrimoine industriel de la France. Depuis, les informations ainsi recueillies sont consultables sur le site internet du ministère de la culture.

2

Progressivement, les membres de HPI ont livré les résultats de leurs recherches dans diverses revues régionales ou dans le cadre de livres de synthèse. Outre Le Pays d’Auge, Art de Basse-Normandie, Le Pays bas-normand, La société historique et archéologique de l’Orne (qui a publié notamment les actes du colloque « L’homme et l’industrie en Normandie », tenu en 1990 avec une forte participation d’HPI), les Annales de Normandie ont largement contribué à la diffusion des travaux de l’association (avec en particulier un numéro spécial consacré aux vallées industrielles, en octobre 1982, et un cahier réservé au passage de l’hydraulique à la vapeur, en 1993, sans compter le cahier sous forme d’études offertes à Gabriel Désert, un des initiateurs d’HPI, en 1992).

3

Parmi les ouvrages soutenus, financièrement ou techniquement, par HPI, on retiendra en particulier La métallurgie normande, xiie-xviie siècles (1992), La SMN, une forteresse ouvrière,1910-1993 (2005) et Céramique architecturale en Basse-Normandie (2006).

4

Fidèle à son objectif, HPI a également participé, en collaboration avec d’autres structures, à des opérations de sauvegarde et de protection, au titre des Monuments Historiques, d’anciens établissements industriels (forges d’Aube, de Varenne et du Champ-de-la-Pierre, fourneau de Saint-Denis-sur-Sarthon, filature de Rochefort à Tinchebray, machine à vapeur de Livarot, fours à chaux du Coutançais…).

5

Les études rassemblées dans ce numéro des Annales de Normandie marquent une autre étape de synthèse, concernant cette fois les mines de fer de Basse-Normandie, une région qui fut longtemps, on l’oublie souvent, le second bassin ferrifère de France. Si ce bilan n’a pas la prétention d’être exhaustif, et encore moins définitif, il aura au moins le mérite de faire le point sur un secteur qui fut un des facteurs du renouveau industriel de la région à la fin du xixe siècle.

Pour citer cet article

Leménorel Alain, « Histoire et Patrimoine Industriels de Basse-Normandie (HPI) », Annales de Normandie, 2/2010 (60e année), p. 5-7.

URL : http://www.cairn.info/revue-annales-de-normandie-2010-2-page-5.htm
DOI : 10.3917/annor.602.0005


Article précédent Pages 5 - 7 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback