Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Annales de Normandie

2014/2 (64e année)


ALERTES EMAIL - REVUE Annales de Normandie

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 19 - 45 Article suivant

Résumé

Français

Au cours des xiie et xiiie siècles, l’Écosse, bien que pays indépendant, connaît un grand nombre de changements sous l’influence anglo-normande, notamment la diffusion de l’utilisation de l’écrit et des idées de la réforme grégorienne. L’étude des donations pieuses destinées au prieuré de Coldingham entre 1095 et 1286, dont beaucoup sont émises par des laïcs de rang humble, met en évidence un souci pour le salut de son âme et de celle de ses proches dans toutes les couches de la société, ainsi qu’un attachement à la paroisse et aux saints locaux. Par ailleurs, l’analyse précise des formules utilisées dans les chartes nous éclaire sur les obligations matérielles liées aux dons, et sur le rôle du pouvoir royal écossais dans la transaction. On constate le développement de particularités écossaises dans la formulation des textes de donations, même si l’on peut dresser quelques parallèles entre le développement des formules en Normandie et en Angleterre d’une part, et en Écosse d’autre part.

Mots-clés

  • Écosse
  • Anglo-normands
  • donations pieuses
  • franche aumône
  • formules
  • salut de l’âme
  • religiosité des laïcs
  • seigneurie ecclésiastique
  • diplomatique

English

Religious donations in Scotland in the 12th and 13th centuries - the example of ColdinghamshireDuring the 12th and 13th centuries, Scotland, albeit an independent country, experienced significant change under Anglo-Norman influence, including the spread of writing and of the ideas of the Gregorian reform. The study of the religious donations to Coldingham priory between 1095 and 1286, many of which originated from commoners, highlights a concern for the salvation of the donors’ souls and those of their families’ in every layer of society, as well as an attachment to their parish and to local saints. Besides, a precise analysis of the formulae used in the charters sheds light on the material obligations linked to the donations, and on the role of the Scottish crown in these transactions. Scottish particularities can be observed in the donations’ formulation, although some parallels can be drawn between the development of the formulae in Normandy and England, and in Scotland.

Keywords

  • Scotland
  • Anglo-Normans
  • pious donations
  • frankalmoign
  • formulae
  • salvation of the soul
  • lay religiosity
  • ecclesiastical lordship
  • diplomatic

Plan de l'article

  1. Le Coldinghamshire et ses habitants
  2. Les donations pieuses révélatrices de la foi des habitants ?
  3. Typologie des formules de donations : une spécificité écossaise ?

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback