Accueil Revues Revue Numéro Article

Approche Centrée sur la Personne. Pratique et recherche

2010/1 (n° 11)

  • Pages : 98
  • DOI : 10.3917/acp.011.0088
  • Éditeur : ACP-PR

ALERTES EMAIL - REVUE Approche Centrée sur la Personne. Pratique et recherche

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 88 - 93

Carl Rogers et l’Approche Centrée sur la Personne, de Howard Kirschenbaum

1

C’est à Lille, en 2009, qu’a été produite la version française du DVD Carl Rogers and the Person-Centered Approach, réalisé en 2003 par Howard Kirschenbaum, biographe de Carl Rogers. Riche d’une centaine de photographies ainsi que d’enregistrements audio et vidéo, ce DVD de 65 minutes retrace la vie, la carrière et l’évolution des théories du fondateur de l’ACP. On y rencontre l’homme Carl Rogers au fil de sa vie et de sa carrière professionnelle. La présentation de Kirschenbaum facilite notre compréhension de l’évolution des théories de la personnalité et de la psychothérapie développées par Rogers en les replaçant dans le contexte professionnel de son époque. Passant en revue ses différents ouvrages, il en montre l’importance et l’impact dans l’histoire de la psychologie et de la psychothérapie au XXe siècle.

2

Kirschenbaum nous fait apprécier le caractère innovateur de l’enregistrement de séances thérapeutiques, ainsi que leur valeur scientifique comme base d’élaboration des théories et comme outil de formation des psychothérapeutes. Par un choix judicieux d’extraits d’entretiens, il nous offre « l’expérience » de voir et d’entendre Rogers lui-même illustrer par son comportement les attitudes qu’il préconisait et de comprendre comment il se « centrait » sur son client, qu’il soit schizophrène hospitalisé (Loretta), jeune (Mike), adulte (Miss Munn) ou en groupe (Jerry, Beth, Roz).

3

Ce DVD nous permet de prendre la mesure de l’importance de la reconnaissance professionnelle accordée à Rogers, cité comme l’un des fondateurs de la psychologie humaniste. Il précise en quoi celle-ci est différente de la psychanalyse et du comportementalisme. Au-delà de la psychothérapie, il présente également les extensions du travail de Rogers à des ateliers et à des groupes de rencontre, dont certains avec des centaines de participants dans des contextes multiculturels variés.

4

Kirschenbaum ne peint cependant pas un tableau idyllique. Il cite des critiques faites au travail de Rogers, des difficultés qu’il a rencontrées dans son parcours professionnel. Il identifie les personnes et théories qui ont influencé Rogers : Freud, Adler, les mouvements de la Gestalt et de la phénoménologie. Enfin, il nomme les « emprunts » de Rogers aux idées de son temps et relève sa capacité à s’en imprégner dans l’élaboration de sa théorie.

5

Le DVD se termine avec des informations chiffrées sur le travail de Rogers : 15 livres et plus de 200 articles, certains publiés dans plus de 60 langues.

6

Kirschenbaum a réussi à capter et à transmettre qui était vraiment Carl Rogers : simplement lui-même, authentique et congruent. On reste avec l’image de Rogers remerciant les personnes présentes à son 85e anniversaire et ne trouvant « […] pas de moyen possible (pour moi) de répondre à tout cela. Je voudrais juste dire que je me sens très très aimé. Merci. Merci. Merci ».

7

Jocelyne Ernecq, Ph.D.

8

Howard Kirschenbaum

9

Carl Rogers et l’Approche Centrée sur la Personne

11

La version sous-titrée en français du DVD est disponible auprès de AFP-ACP (http://www.afpacp.fr). Pour le commander, faire parvenir un chèque de 75 euros à l’ordre de AFP-ACP, à l’adresse :

12

AFP-ACP, 17 rue Dupin, 75006 Paris, France.

Pour tout autre mode de paiement, contacter le secrétariat à l’adresse mail : secretariat@afpacp.fr.

Clair-obscur. Une psychothérapie expérientielle en couple, De Chantal Chantrenne-Wegnez

13

Voici un ouvrage d’une rare qualité. Il est en effet tout à fait exceptionnel de pouvoir suivre dans le texte le déroulement d’une psychothérapie centrée sur la personne. La thérapie ici en partie transcrite est celle d’un couple. Dès la préface est souligné l’intérêt d’un tel ouvrage qui permet de comprendre de l’intérieur toute la subtilité et la complexité d’une approche humaniste profondément révolutionnaire dans sa façon de considérer l’homme et la relation thérapeutique.

14

Dès les premières pages du livre, le ton est donné. Guidée par une attitude emprunte de respect, Chantal Chantrenne expose la méthodologie qui sous-tend son écriture. En dehors des séances, la thérapeute a en effet réécouté et transcrit les entretiens, s’est questionnée à propos du bien-fondé de ses interventions. Elle communique ses réticences de départ, malgré la permission des personnes concernées, à disposer de ce qui lui a été confié dans l’intimité de son cabinet. Elle se souvient aussi de ce qu’elle a ressenti lors de ses premiers contacts avec l’Approche centrée sur la personne : « avant tout une atmosphère d’accueil respectueux empreint de ‹bienvenue› envers qui nous sommes, comme nous sommes ; et où chacun a naturellement sa place ». L’auteur est sensible à l’absence de « savoir sur », de consignes, de modes d’emploi ou de grilles de lecture qui collent si mal avec sa complexité interne. Elle est séduite par une approche toute en nuances, tissée de questionnements, de remises en question et qui invite à la découverte de soi. Son maître mot : le respect.

15

L’ensemble de l’ouvrage permet au lecteur d’approcher au plus près l’expérience d’une psychothérapie expérientielle. L’utilisation de multiples formes typographiques permet de s’imprégner de l’ambiance de la relation thérapeutique, et ce d’autant plus qu’une large place est accordée à la description des comportements non verbaux.

16

Au fil du compte rendu de la psychothérapie, l’auteur propose un triple regard : celui du couple par la transcription fidèle des enregistrements des extraits les plus révélateurs des séances ; celui de la thérapeute par l’expression de son ressenti, de ses émotions, de ses tâtonnements, de ses hésitations, des résonances à sa propre histoire mais aussi de son empathie qui permet de renvoyer « le » mot juste ; celui de Carl Rogers et d’autres auteurs humanistes (Bérénice Dartevelle, André de Peretti, Max Pagès, Brian Thorne, etc.) dont les citations sont illustrées par les échanges de ses clients. Il ne s’agit jamais d’interprétation ni de théorisation. Il s’agit tout simplement, comme le veut l’approche rogérienne, de décrire le processus en cours à partir des ressentis de chacun.

17

Chantal Chantrenne revient sur les aspects fondamentaux de l’approche non-directive. À partir de son expérience personnelle de thérapeute, elle explicite sa définition de l’accueil positif inconditionnel, de la compréhension empathique et de la congruence. Elle insiste sur le fait que ces attitudes de base doivent être perçues et ressenties par l’autre pour concourir à créer une relation de confiance et une atmosphère de sécurité, et précise que le thérapeute, dans sa recherche d’authenticité à la fois en lui et dans sa relation à autrui, tend vers ces attitudes dans un perpétuel mouvement sans jamais les atteindre de manière définitive.

18

Le livre permet de comprendre le mouvement de changement à l’œuvre chez les clients. Au fur et à mesure des séances, les deux partenaires apprendront à parler en leur nom propre, sentiront que les choses bougent en eux et prendront conscience de leur nouvelle « fluidité ». Ils deviendront de plus en plus précis pour nommer et symboliser leurs expériences, refusant toute approximation. Leur perception d’eux-mêmes sera progressivement plus positive, plus nuancée. Enfin les significations accordées à leurs expériences changeront continuellement pour mieux correspondre à leur vécu. C’est tout un potentiel qui s’ouvre à eux.

19

La démarche et l’évolution de la thérapeute sont également mises en évidence. Elle privilégie d’abord l’accueil car il permet d’installer un climat de sécurité et de chaleur, un climat de confiance essentiel à l’évolution du processus thérapeutique. Il est clair qu’elle centre toute son attention sur chacun des partenaires en affinant son empathie. Cela s’effectue au fur et à mesure qu’elle apprivoise leur monde et leur manière de l’exprimer. Sa vigilance l’aide à essayer de ne jamais devancer la personne, de la laisser avancer à son rythme, de ne pas forcer ses mécanismes de défense, de ne pas réduire ou déformer ce qu’elle a exprimé, de ne pas mêler à l’expérience de l’autre les échos de ses souvenirs personnels, de ne pas introduire son propre système de valeurs. Au-delà de la parole, elle veille à utiliser la communication non verbale quand les mots ne sont pas assez rapides.

20

L’originalité de ce livre est qu’il souligne également les difficultés spécifiques liées au travail avec un couple : rester vigilant aux vécus de chacun alors que parfois ceux-ci se chevauchent ; suivre les arrêts, les changements de directions liés à la reprise de la parole par l’autre ; rester à égale distance des deux partenaires ; livrer à une personne un sentiment qui peut être vécu comme une critique à son égard.

21

L’ouvrage de Chantal Chantrenne est un voyage au cœur de la psychothérapie expérientielle. Par son ton, par les multiples réflexions et questions qu’il apporte, il nous ouvre à une Approche centrée sur la personne emplie de respect et de délicatesse. C’est un travail qui gagne à être lu et relu, tant par les thérapeutes chevronnés que par les personnes en formation.

22

Nadine Brancart

23

Chantrenne-Wegnez, C. (2009)

24

Clair-obscur – Une psychothérapie expérientielle en couple

Bruxelles, Bernard Gilson Editeur, 454 p.

Ce livre est disponible chez l’auteur : chantrenne.chantal@skynet.be / Tél : 00 32 (0)2 653 55 14

Accueillir les besoins psychiques de l’adulte vieillissant, De Valois Robichaud

25

L’auteur n’en est pas à son coup d’essai. Après avoir publié un ouvrage intitulé « Vivre la retraite avec sérénité – Un temps pour la rencontre de soi », il propose désormais un nouveau livre qui vaut le détour. Gérontologue ayant longtemps enseigné à l’université de Moncton au Canada, Valois Robichaud est un professeur qui a su rester empreint d’humanité. La non-directivité est une approche qu’il connaît bien. Loin des grandes théorisations arides, c’est une interpellation existentielle et spirituelle qui le nourrit depuis toujours.

26

À l’origine de sa réflexion et de son écriture, on perçoit combien il se laisse toucher par les situations de vie des personnes adultes vieillissantes. C’est à elles – seules ou en couple, au domicile ou en maison de repos – que s’adresse en priorité cet ouvrage. On comprend que l’auteur n’envisage pas la retraite et la vie de ces personnes autrement que comme une étape de croissance particulière les invitant à se réinventer. Humaniste, il voit le signe du désir de croître là ou d’autres seraient tentés de n’y voir que perte d’autonomie, fragilité apparente des corps et fins de vie maussade. Pour lui, le processus de vieillissement n’occulte pas la personne, et le travail identitaire propre à chacun reste de mise jusqu’aux grands âges de la vie. Relevant les exigences d’une écoute et d’un regard accordant à l’autre toute la dignité qu’il mérite, le livre de Valois Robichaud ne manque pas d’interpeller les soignants du secteur social ou médical dans leur capacité à rencontrer les besoins des personnes âgées. Le message est clair : il s’agit de cultiver nos capacités de rencontrer les personnes vieillissantes dans leur besoin d’aimer et d’être aimé, de sécurité, d’écoute, de reconnaissance, d’affirmation, de liberté et de créativité.

27

Jean-Marc Priels

28

Valois Robichaud, (2009)

29

Accueillir les besoins psychiques de l’adulte vieillissant.

30

Lyon, Chronique Sociale, 160 p.

Plan de l'article

  1. Carl Rogers et l’Approche Centrée sur la Personne, de Howard Kirschenbaum
  2. Clair-obscur. Une psychothérapie expérientielle en couple, De Chantal Chantrenne-Wegnez
  3. Accueillir les besoins psychiques de l’adulte vieillissant, De Valois Robichaud

Pour citer cet article

« Parutions », Approche Centrée sur la Personne. Pratique et recherche, 1/2010 (n° 11), p. 88-93.

URL : http://www.cairn.info/revue-approche-centree-sur-la-personne-2010-1-page-88.htm
DOI : 10.3917/acp.011.0088


Article précédent Pages 88 - 93
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback