Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Approche Centrée sur la Personne. Pratique et recherche

2012/2 (n° 16)

  • Pages : 88
  • DOI : 10.3917/acp.016.0005
  • Éditeur : ACP-PR

ALERTES EMAIL - REVUE Approche Centrée sur la Personne. Pratique et recherche

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 5 - 24 Article suivant

Résumé

Français

Pour le thérapeute centré sur le client, l’attitude non-directive a des implications à la fois dans sa vie subjective et dans son comportement communicatif. Dans la sphère subjective, avec la congruence thérapeutique, elle requiert un long processus d’auto exploration et d’auto définition pour affronter les pressions sociales et contextuelles du paternalisme et de l’autoritarisme. Dans le domaine du comportement thérapeutique, l’attitude non-directive contribue à la forme de réponse faite aux clients qui s’introspectent et s’expriment. Elle contribue aussi à éviter les comportements susceptibles de nuire à l’autonomie du client et à son autodétermination.
La théorie de la thérapie de Rogers est une théorie du pouvoir personnel et l’attitude non-directive est le guide intérieur du thérapeute pour protéger ce pouvoir personnel.

Mots-clés

  • attitude non-directive
  • approche centrée sur le client
  • pouvoir personnel
  • engagement du thérapeute

Plan de l'article

  1. Définitions
  2. Un peu d’histoire
  3. Implications
  4. Le thérapeute dans son contexte
  5. Phénoménologie de l’attitude non-directive
  6. Implications comportementales de l’attitude non-directive
  7. Répondre aux questions et aux demandes
  8. La troisième implication comportementale importante
  9. Résumé

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback