Accueil Revues Revue Numéro Article

Approche Centrée sur la Personne. Pratique et recherche

2012/2 (n° 16)

  • Pages : 88
  • DOI : 10.3917/acp.016.0085
  • Éditeur : ACP-PR

ALERTES EMAIL - REVUE Approche Centrée sur la Personne. Pratique et recherche

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 85 - 86

Carl Rogers et l’entretien motivationnel, de Thierry Le Merdy

1

L’entretien motivationnel est souvent considéré comme partie intégrante de l’approche cognitivo-comportementale. Appartenant également au champ de la psychologie humaniste, il est utile de rappeler que cette méthode a puisé son inspiration de départ dans les principes de l’approche rogérienne. La centration sur la personne telle que la postule Carl Rogers dans un paradigme thérapeutique précis ne se retrouve cependant pas totalement dans l’entretien motivationnel. L’auteur de cet article a le mérite d’aborder des points de vue souvent sommairement présentés dans leurs similitudes. Il les pose en regard l’un de l’autre tout en respectant leurs différences. L’influence rogérienne a certes été importante dans l’élaboration de la méthode de l’entretien motivationnel, mais celle-ci en diffère fondamentalement de par ses objectifs, son protocole et ses méthodes directives d’intervention.

2

L’article débute par l’exposé des fondements de l’Approche centrée sur la personne. Il s’attarde à un bref résumé du dysfonctionnement de la personnalité et des conditions de base de la relation psychothérapeutique tels que les conçoit cette approche. Il attire ensuite l’attention sur le fait que « les ouvrages de référence sur l’entretien motivationnel font très peu état des attitudes nécessaires et suffisantes, à l’exception de l’empathie ». Reconnaissante du fait que le client est autonome, qu’il a la capacité de décider pour lui-même et détient le pouvoir du changement, cette méthode est certes respectueuse de sa liberté, de son choix, de ses motivations internes. De l’avis même de ses fondateurs, W. R. Miller et S. Rolnick, elle est cependant plus à considérer comme « un style de communication » développé pour aider les clients à changer que comme une forme de psychothérapie. Ce « style de communication développé pour aider activement les clients à sortir de leur ambivalence et à s’engager dans un changement favorable à leur santé » est un style de counselling qui est « clairement orienté, différent de celui de Rogers centré sur la personne ».

3

L’article prend la peine de préciser les principaux mécanismes de l’entretien motivationnel. Dans cette méthode, peut-on lire, l’intervenant va tenter de modifier, dans un sens positif pour sa santé, un équilibre existant chez le client. Pour ce faire, il tire autant que possible parti « des motivations au changement préexistantes, internes, propres au client mais actuellement intriquées avec d’autres forces le maintenant dans l’immobilité ». On comprend que l’entretien motivationnel est une méthode ayant « développé de nombreuses stratégies pour favoriser l’exploration par le client de son ambivalence mais aussi pour sélectionner les réponses auxquelles l’intervenant doit réagir ou qu’il va favoriser ». Il apparaît enfin que s’il n’existe pas, au-delà des attitudes spécifiques, d’interventions techniques particulières propres à l’Approche centrée sur la personne, l’entretien motivationnel propose quant à lui de nombreux outils et stratégies d’intervention. Il est noté que son champ d’application est plus restreint que celui de l’Approche centrée sur la personne et la modélisation au changement de cette méthode repose sur des protocoles d’interventions empiriquement validés. Son efficacité a été validée pas de nombreuses études relatives à l’addictologie et à l’éducation thérapeutique. L’Approche centrée sur la personne ayant également le souci d’une validation scientifique est par contre d’une application de plus large portée. Elle a « montré son intérêt dans le champ de la psychothérapie, du counselling ainsi que dans d’autres domaines comme celui de l’éducation ».

4

Le Merdy, T. (2012)

5

Carl Rogers et l’entretien motivationnel

6

Santé Mentale, n° 164, pp. 43-45.

Titres recensés

  1. Carl Rogers et l’entretien motivationnel, de Thierry Le Merdy

Pour citer cet article

Priels Jean-Marc, « Recension », Approche Centrée sur la Personne. Pratique et recherche, 2/2012 (n° 16), p. 85-86.

URL : http://www.cairn.info/revue-approche-centree-sur-la-personne-2012-2-page-85.htm
DOI : 10.3917/acp.016.0085


Article précédent Pages 85 - 86
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback