Accueil Revue Numéro

Présentation

En février 2016, l’INJEP et la plateforme Alliance Sciences Sociétés (ALLISS) organisaient les 4es Rencontres de l’Observatoire de la jeunesse et des politiques de jeunesse, dans le prolongement de la COP21. À l’heure où l’environnement s’affirmait comme une préoccupation majeure des acteurs économiques, politiques et des citoyens, il s’agissait d’impliquer les acteurs éducatifs et, en particulier, ceux de l’éducation populaire dans une réflexion sur la manière dont ces préoccupations enrichissent, voire renouvellent, leurs pratiques.

Dans la continuité de ces rencontres, cet ouvrage fait lui aussi le pari d’un croisement fécond entre pratiques écologiques et pratiques éducatives. Il présente, comme toujours dans la collection, une première partie où les chercheurs clarifient les notions (par exemple, comment et pourquoi est-on passé de l’éducation à l’environnement à l’éducation au développement durable ? S’agit-il d’enseigner ou d’éduquer à ?...) et les mettent en perspective par rapport aux politiques publiques et aux mobilisations de la société civile.

Dans une seconde partie, la parole est donnée aux acteurs. À travers l’analyse de leurs pratiques, l’ouvrage montre alors que la thématique du développement durable mobilise les mouvements d’éducation populaire à la fois en termes d’enjeu éducatif mais également au titre d’un rapport particulier à la citoyenneté et à l’émancipation. Et, si les acteurs de l’éducation populaire interviennent sur les questions relatives au développement durable sans que cela modifie significativement leurs pratiques éducatives, les acteurs de l’écologie, quant à eux, investissent largement de nouvelles manières de mobiliser sur l’adaptation au changement climatique, inspirées de formes horizontales et de pédagogies actives à l’oeuvre dans l’éducation populaire.


Sommaire

Page 7 à 7

Avant-propos

Introduction

Page 9 à 11

Un retour aux sources ?

Questions • Réflexions

Page 13 à 19

L’éducation à l’environnement : entre engagements utopistes et intégration idéologique

Page 21 à 24

Éducation relative à l’environnement, composante d’une éducation populaire et citoyenne

Page 25 à 33

Défis et problèmes de l’éducation populaire au développement durable

Pratiques • Analyses

Page 35 à 40

Les réseaux volontaires d’observateurs de la biodiversité (Vigie-nature) : quelles opportunités d’apprentissage ?

Page 41 à 46

Initier à l’action écologique par la mise en œuvre de formes renouvelées de production et de dissémination des savoirs

Page 47 à 53

Inventaire fac’ : un programme de science participative sur les campus étudiants

Page 55 à 61

Vers une réappropriation citoyenne de la technique dans le contexte de la transition écologique

Page 63 à 67

De la solidarité internationale aux enjeux de la transition écologique : rôle et place des organisations de solidarité internationale issues des migrations

Page 69 à 75

L’éducation relative à l’environnement dans les centres A’ERE

Pistes

Page 77 à 80

Économie sociale et solidaire et éducation populaire au développement durable : l’expérience du pays de Grasse

Loos-en-Gohelle, une ville en transition écologique
Page 81 à 83

L’implication des habitants, au cœur du développement durable

Ressources

Page 85 à 85

Bibliographie

Page 86 à 87

Répertoire des sigles

Fiche technique

Cahiers de l’action 2016/1 (N° 47). 92 pages.
ISSN : 1772-2101
ISSN en ligne : 2552-0334
ISBN : 9782111385214
Lien : <http://www.cairn.info/revue-cahiers-de-l-action-2016-1.htm>

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback