Accueil Revues Revue Numéro Article

Comptabilité - Contrôle - Audit

2008/2 (Tome 14)


ALERTES EMAIL - REVUE Comptabilité - Contrôle - Audit

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 193 - 195
1

ILS ONT SOUTENU

Andrei Filip, THE IMPACT OF IFRS ON THE VALUE RELEVANCE OF EARNINGS : evidence from the emerging market of Romania, HEC, Université de Genève, juin 2007, Direction : Bernard RAFFOURNIER

2

Ce travail doctoral a pour objectif de déterminer dans quelle mesure l’adoption des IFRS a accru la pertinence boursière des chiffres comptables des sociétés roumaines.

3

La « value relevance » des données comptables (défi nie comme leur capacité à capturer ou à résumer des informations qui affectent la valeur de l’entreprise), a fait l’objet d’une littérature abondante. La plupart des études ont été réalisées sur des marchés développés, beaucoup moins sur des marchés émergents comme celui de Bucarest caractérisé par un petit nombre d’entreprises cotées et un faible volume d’échanges. De plus, la Roumanie était jusqu’à récemment, une économie hyper-inflationniste. Toutes ces caractéristiques étant susceptibles d’influencer significativement la pertinence boursière des chiffres comptables, la méthodologie habituelle des études d’association a été adaptée pour tenir compte de ces particularités.

4

Les résultats obtenus confirment que l’adoption des IFRS a eu un impact significatif sur la « value relevance » du résultat comptable. Le degré d’association entre rentabilités boursières et comptables est en effet significativement plus élevé après qu’avant l’application des IFRS. Ces résultats confirment l’hypothèse que, sur de tels marchés, l’adoption des normes comptables internationales est de nature à accroître le niveau de confiance des investisseurs.

5

Pierre Gensse

Nadia SBEI TRABELSI, MARCHÉS FINANCIERS INTERNATIONAUX ET INFORMATIONS COMPTABLES : cas des entreprises à la cote de Paris, IAE, Université de Nice Sophia-Antipolis, décembre 2007, Direction : Bernard OLIVERO

6

Avant l’adoption des IAS/IFRS par les sociétés cotées européennes en janvier 2005, les firmes cotées à la bourse de Paris avaient la possibilité de publier des états financiers consolidés établis selon des référentiels différents. Cela offre l’opportunité de tester la qualité des informations mesurées selon différents systèmes comptables.

7

L’objectif de la thèse est d’examiner l’évolution de la qualité des informations (pertinence et fiabilité) sur deux sous périodes (1994-1998 et 1999-2003.) L’approche permet de suivre l’évolution des pratiques comptables, d’examiner l’utilité de la convergence vers un référentiel unique et d’étudier l’effet de l’adoption des IAS/IFRS.

8

Les résultats obtenus confirment l’impact des normes comptables sur la pertinence et la fiabilité des informations. En particulier, le degré de pertinence du résultat a subi une évolution dans le temps, des rapprochements ont été notés. Cependant, la fiabilité de l’information, appréciée par la manipulation, montre une convergence modérée entre les référentiels. Ces résultats sont confirmés par l’évolution de la normalisation comptable au cours de la période d’analyse.

9

L’analyse du contenu informationnel a été réalisée par une étude d’association entre la valeur boursière de la firme et le résultat. La manipulation du résultat a été détectée par l’estimation des accruals discrétionnaires tout en examinant leur ampleur et leur rôle prédictif de la performance future de la firme.

10

Pierre Gensse

Marion SOULEROT, PLANIFICATION STRATÉGIQUE ET AMBIDEXTÉRITÉ : le cas des programmes d’amélioration de la performance, Paris Dauphine, mai 2008, Direction : Patrick BESSON

11

La thèse porte sur les raisons pour lesquelles les entreprises se lancent dans des programmes d’amélioration de la performance opérationnelle. À quoi servent-ils, comment contribuent-ils à régénérer la planification et à développer l’ambidextérité ?

12

De nombreux groupes se sont lancés dans des programmes visant l’amélioration de leur performance opérationnelle. Cette pratique soulève de nombreuses questions sur la notion même de programmes, sur leur durée, sur l’articulation avec les autres outils de planification et sur ses liens avec la stratégie et le contrôle de gestion. Une typologie des formes d’ambidextérité (structurelle, délocalisée, séquentielle et managériale) est proposée ainsi qu’une grille d’analyse originale tenant compte des facteurs externes, structurels, contextuels, et managériaux. Munie de cette grille, la thèse recherche une compréhension dynamique du concept d’ambidextérité. Les choix méthodologiques reposent sur des données qualitatives recueillies en deux étapes : une étude exploratoire suivie d’une étude longitudinale du processus de mise en œuvre du programme d’amélioration de la performance.

13

Robert Teller

Hamed ZEM ZEM, LE CHOIX DE COMPTABILISATION DES DÉPENSES DE RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT EN FRANCE : déterminants et pertinence, IAE, Université de Nice Sophia-Antipolis, novembre 2007, Codirection : Patrick BOISSELIER et Hamadi MATOUSSI

14

Monsieur ZEM ZEM s’intéresse dans ce travail doctoral au choix de capitaliser la R et D dans le contexte nouveau provoqué par la nouvelle norme IAS 38 révisée. La diversité des choix reste significative en raison des options offertes par les normes américaines ou le règlement CRC 2004 en France.

15

Cette problématique des déterminants des choix comptables liés à la capitalisation de la R et D est adossée à la théorie positive de la comptabilité et à la théorie du signal. La démarche empirique repose sur la partition d’un échantillon de 90 entreprises entre celles qui ne capitalisent pas (60) et celles qui capitalisent (30).

16

Les principaux résultats obtenus montrent que la décision de capitaliser dépend prioritairement du secteur, du degré d’immobilisation de l’actif, du taux d’endettement et de la taille de l’entreprise.

17

Pierre Gensse

Ahmed Fath Allah RAHMOUNI, LA MISE EN ŒUVRE DE LA COMPTABILITÉ PAR ACTIVITÉS DANS LES ENTREPRISES FRANÇAISES : caractéristiques et facteurs d’adoption et de succès, IAE de Toulon, septembre 2008, Codirection : Pierre-Laurent BESCOS et Houdaifa AMEZIANE

18

La thèse cherche à expliquer, à partir de deux modèles théoriques, le choix d’adoption de la comptabilité par activités et les facteurs de succès de la mise en œuvre.

19

Le premier modèle teste les facteurs qui influencent et peuvent expliquer les choix d’adoption de la comptabilité par activités. Il repose sur quatre variables explicatives : la taille, le potentiel de distorsion des coûts, le degré d’utilisation des informations sur les coûts dans la prise de décision et les objectifs du système de calcul de coûts.

20

Le deuxième modèle teste les facteurs clés de succès de la mise en œuvre d’une comptabilité par activités à partir d’un ensemble de facteurs : l’appui de la direction générale, la clarté et le consensus sur les objectifs, le lien avec le système de mesure de la performance, la formation et la complexité perçue du système retenu.

21

La démarche combine un raisonnement par abduction, induction et déduction. Les résultats, relatifs à l’année 2006, montrent une évolution significative et positive dans la mise en œuvre de la méthode aussi bien dans l’industrie que dans les services.

22

Robert Teller

Titres recensés

  1. Andrei Filip, THE IMPACT OF IFRS ON THE VALUE RELEVANCE OF EARNINGS : evidence from the emerging market of Romania, HEC, Université de Genève, juin 2007, Direction : Bernard RAFFOURNIER
  2. Nadia SBEI TRABELSI, MARCHÉS FINANCIERS INTERNATIONAUX ET INFORMATIONS COMPTABLES : cas des entreprises à la cote de Paris, IAE, Université de Nice Sophia-Antipolis, décembre 2007, Direction : Bernard OLIVERO
  3. Marion SOULEROT, PLANIFICATION STRATÉGIQUE ET AMBIDEXTÉRITÉ : le cas des programmes d’amélioration de la performance, Paris Dauphine, mai 2008, Direction : Patrick BESSON
  4. Hamed ZEM ZEM, LE CHOIX DE COMPTABILISATION DES DÉPENSES DE RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT EN FRANCE : déterminants et pertinence, IAE, Université de Nice Sophia-Antipolis, novembre 2007, Codirection : Patrick BOISSELIER et Hamadi MATOUSSI
  5. Ahmed Fath Allah RAHMOUNI, LA MISE EN ŒUVRE DE LA COMPTABILITÉ PAR ACTIVITÉS DANS LES ENTREPRISES FRANÇAISES : caractéristiques et facteurs d’adoption et de succès, IAE de Toulon, septembre 2008, Codirection : Pierre-Laurent BESCOS et Houdaifa AMEZIANE

Pour citer cet article

« La revue des thèses », Comptabilité - Contrôle - Audit, 2/2008 (Tome 14), p. 193-195.

URL : http://www.cairn.info/revue-comptabilite-controle-audit-2008-2-page-193.htm
DOI : 10.3917/cca.142.0193


Article précédent Pages 193 - 195
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback