Accueil Revues Revue Numéro Article

Comptabilité - Contrôle - Audit

2010/1 (Tome 16)


ALERTES EMAIL - REVUE Comptabilité - Contrôle - Audit

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 201 - 206
1

ILS ONT SOUTENU

Donatien AVELE, L’ÉVALUATION ET LE CONTRÔLE DE LA PERFORMANCE DES SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX DES VILLES CAMEROUNAISES, IAE – Université Montesquieu Bordeaux IV, juin 2009, Direction Serge EVRAERT, Avedonat@yahoo.fr

2

La thèse se propose d’examiner la nature des systèmes de mesure de la performance des services publics municipaux des villes camerounaises. Globalement exploratoire, elle présente un double objectif. Le premier consiste à observer, décrire et analyser les pratiques des municipalités en matière de mesure de la performance. Le second objectif a pour but d’identifier les facteurs susceptibles d’influencer la performance des services publics municipaux.

3

La recherche mobilise un certain nombre de théories parmi lesquelles : la théorie de l’agence, la théorie du choix public et la théorie de la contingence structurelle. Les deux premières ont pour but d’expliquer le comportement des acteurs municipaux par rapport à la gestion des services publics dont ils ont la charge. La dernière sert de référence au cadre théorique de l’étude et fait l’objet par la suite des tests statistiques permettant ainsi de valider/invalider le modèle de la recherche.

4

Elle s’appuie sur une démarche de type hypothético-déductif. Deux questionnaires ont été administrés à la fois aux élus et aux responsables de différents services visités. Ensuite dans une optique de complémentarité à l’enquête quantitative, six études de cas ont été réalisées. Au total, les résultats de la recherche montrent l’existence des facteurs à la fois d’ordre structurel et comportemental influençant la performance des services publics municipaux. L’essai de typologie des outils de gestion utilisés pour le suivi des performances révèle un usage très rudimentaire dans l’ensemble des services visités.

5

Mots-clés : Évaluation de la performance, contrôle, service public, collectivités locales, outils de contrôle, contingence, villes camerounaises, élus, chefs de service.

Karim CHARAF, karim.charaf@escdijon.eu, IMPACT DE LA COMPTABILITÉ PAR ACTIVITÉS (CA) SUR LES PERFORMANCES DES ENTREPRISES, IAE de Nice, 16 octobre 2009, Direction Pierre-Laurent Bescos

6

L’adoption de la comptabilité par activités (CA) est motivée par la recherche d’une plus grande efficacité face aux pressions concurrentielles résultant de la mondialisation et, entre autres, de l’introduction sur les marchés européens des produits et services provenant notamment de pays asiatiques, qui sont souvent de qualité similaire et dont le coût est moindre que celui des produits des entreprises européennes. La recherche d’une plus grande efficacité grâce à la CA demande cependant à être démontrée. Il s’agit là du thème principal de la thèse. L’intention de l’auteur, dans cette recherche est d’examiner la pertinence de l’utilisation de la CA dans l’amélioration des performances.

7

La thèse fait appel à une étude de cas appuyée ensuite par une enquête par questionnaire afin de généraliser les constats selon un dispositif en deux axes. L’axe 1 repose ainsi sur une approche qualitative (étude longitudinale réalisée au sein de la Banque Centrale du Maroc). Il a pour but d’apporter un nouvel éclairage sur la relation entre comptabilité par activités et performance. Quant à l’axe 2, il s’appuie sur une approche quantitative pour éventuellement généraliser les apports précédents.

8

L’analyse statistique des résultats des deux axes confirme l’essentiel des propositions de recherche : un emploi large des informations issues de la CA pour la prise de décision est bien considéré comme une source d’amélioration des performances par les utilisateurs. Notamment, la CA a un impact sur les performances par le biais de l’amélioration de la communication entre les différentes entités opérationnelles qui sont les parties prenantes du processus de décision. L’étude de cas permet également de constater une augmentation de la qualité des services rendus aux clients par la Banque Centrale du Maroc. Des facteurs comme la culture, la disponibilité des ressources, l’appui des dirigeants, l’implication des employés sollicités et la formation contribuent à la réussite d’un projet de mise en œuvre de la CA, et du même coup à la réalisation des objectifs de départ en matière d’amélioration des performances.

9

Mots-clés : Comptabilité par activités, CA, Activity-Based Costing, ABC, performance, banque, Maroc, étude de cas, enquête.

Olivier CHARPATEAU, olivier.charpateau@neuf.fr, L’AUDITEUR FACE À L’ÉTHIQUE. MESSAGES ÉTHIQUES EXPLICITES ET IMPLICITES : Perceptions et réactions des auditeurs de certification légale, IAE de Paris – Université Paris 1, novembre 2009, Direction Cédric LESAGE

10

La thèse étudie la relation entre l’éthique de l’auditeur légal, le contexte de décision et la décision d’audit. L’état de l’art permet de définir l’éthique comme un processus individuel de décision au regard de ce qui est considéré comme bien ou mal. Une analyse critique du Développement Moral Cognitif amène à proposer un nouveau cadre théorique mobilisant la psychologie et la psychologie sociale. Il s’agit d’un changement de paradigme pour adopter une approche contextualisée de la décision éthique de l’individu, en raison de son interprétation personnelle des messages éthiques, explicites ou implicites, disponibles au moment de la décision. Un protocole quasi expérimental est élaboré sous la forme de quinze scénarios de décision en contexte éthique, administrés en environnement contrôlé. Il est appliqué à trois populations : 48 auditeurs de commissariat aux comptes, 50 auditeurs de certification en aéronautique et 48 praticiens de GRH (2 190 observations de décision sous influence de messages éthiques). Les principaux résultats obtenus à partir des traitements statistiques (corrélations, régressions, Dunnett) montrent qu’il existe des différences de perception et de réaction, tant en fonction des messages éthiques manipulés, qu’en fonction des populations testées. L’influence du contexte est essentiellement liée aux messages explicites et ne relève pas du même processus selon la population d’auditeurs. La difficulté de prise de décision et la sensation de prendre une décision conforme à la profession, et non au droit applicable, sont des éléments centraux de la prise de décision éthique. Nous faisons émerger le concept de dépendance à la hiérarchie ou aux pairs, lié à un phénomène de socialisation des auditeurs, là où la recherche en audit avait, jusqu’à présent, démontré une dépendance au client seul. Au niveau théorique, l’influence des combinaisons de messages éthiques montre la pertinence de changer de paradigme théorique en adoptant une vision contextualisée de la décision éthique.

11

Mots-clés : éthique, auditeur, contexte éthique, quasi-expérience, indépendance.

Ivan DJOSSA TCHOKOTE, ivandjossa@yahoo.fr, LA DIFFUSION DU SYSTÈME COMPTABLE OHADA : Conception des principes et déclinaison des pratiques, Institut de Recherche en Gestion des Organisations (IRGO), Université Montesquieu Bordeaux IV, 29 janvier 2009, Direction Jean-Guy DEGOS

12

Au cours de ces vingt dernières années, une approche contingente de la théorie des systèmes d’information comptable s’est développée, du fait de l’évolution du contexte industriel et des conditions de la concurrence. Ce qui a conduit les chercheurs à s’interroger sur la capacité des systèmes de données comptables à se diversifier, à se différencier, selon les spécificités du contexte dans lequel ils sont développés. Il en résulte des travaux qui ont pour objectif d’analyser les réactions réelles ou potentielles des systèmes de données comptables à la complexification des organisations. Cette thèse s’inscrit dans ce cadre théorique, et cherche à comprendre : comment se diffusent les innovations issues du système de normalisation comptable et quels sont les facteurs qui déterminent leur adoption au sein des PME ?

13

Le système comptable OHADA adopté dans le cadre de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique Droit des Affaires est entré en vigueur en janvier 2001 dans les pays de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et de la Communauté Économique et Monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC). Il introduit ainsi des innovations majeures, et se veut un outil moderne de gestion et d’aide à la décision, au service des entreprises et de leurs partenaires. Cette thèse montre que l’adoption des innovations du système comptable OHADA par les PME camerounaises dépend, d’une part des facteurs de diffusion et, d’autre part des facteurs de contingence. En l’occurrence, la légitimité des acteurs de la normalisation comptable, l’offre d’information à travers les canaux de communication et la perception des caractéristiques des normes comptables sont significativement liées à l’adoption des innovations comptables. De même, la taille, le niveau de formation du chef comptable, et le degré d’implication de l’expert-comptable sont significativement liés à l’adoption des innovations comptables par des PME camerounaises.

14

Mots-clés : normalisation comptable, diffusion, système comptable, innovation comptable.

Moez ESSID, moez.essid@isg.fr, LES MÉCANISMES DE CONTRÔLE DE LA PERFORMANCE GLOBALE : Le cas des indicateurs non financiers de la RSE, Université Paris-Sud 11, 27 octobre 2009, Direction Nicolas Berland

15

Les thématiques de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) ont connu récemment des développements considérables, tant sur un plan managérial, que sur un plan académique. Pourtant, très peu de recherches se sont intéressées aux systèmes de contrôle visant un pilotage intégré des dimensions de la RSE. L’objectif de cette thèse est justement d’investiguer les mécanismes de contrôle utilisés pour le pilotage d’une performance globale, c’est-à-dire, combinant les aspects financiers, environnementaux, sociaux. Pour ce faire, l’auteur a choisi d’aborder cette thématique à travers l’analyse des indicateurs non financiers de la RSE, en posant la question de recherche suivante : pourquoi et comment utiliser des indicateurs de la RSE en interne dans des systèmes de contrôle ?

16

Les investigations théoriques et empiriques menées dans le cadre de cette recherche, conduisent à formuler la thèse suivante : les entreprises mettent en place, de plus en plus, des indicateurs spécifiques pour mesurer et piloter une performance organisationnelle élargie. Cette mise en place répond à plusieurs contraintes et facteurs, mais c’est surtout le besoin de ces entreprises de se légitimer et de s’institutionnaliser qui explique le mieux l’adoption de cette pratique. Néanmoins, cette dernière présente encore plusieurs difficultés et reste une pratique balbutiante et fragile. En particulier, c’est la grande difficulté à fixer des objectifs chiffrés sur les dimensions de la RSE, qui fragilise le plus, la construction d’un édifice de contrôle fiable pour contrôler les aspects RSE à l’intérieur des organisations. Mais, c’est aussi le manque de motivation et d’implication des opérationnels et des fonctionnels qui handicape à son tour un développement réel de l’utilisation des indicateurs de la RSE. Ce qui explique, en grande partie, que le contrôle exercé dans les entreprises, à travers les indicateurs de la RSE, soit avant tout un contrôle social cherchant davantage à impliquer et à socialiser qu’à évaluer et à sanctionner.

17

Mots-clés : Responsabilité Sociale de l’Entreprise, Performance Globale, Indicateurs non financiers, contrôle social.

Alice GARCIA, garcia.alice@yahoo.fr, ÉTATS AFFECTIFS DANS LES CABINETS D’AUDIT : une approche par le concept d’identification organisationnelle et professionnelle, Université des Sciences Sociales Toulouse 1, 26 mai 2009, Direction Bruno SIRE

18

Si la nécessité de considérer la dimension affective du travail des auditeurs financiers a récemment été soulignée, peu de recherches se sont attachées à cette problématique qui reste encore méconnue. Cette recherche vise à identifier les déterminants et les conséquences des états affectifs ressentis par les auditeurs financiers dans le cadre de leur travail. Après avoir proposé un modèle explicatif des phénomènes affectifs, une étude empirique, basée sur le traitement de 390 questionnaires et 20 entretiens semi-directifs, a été réalisée. Les résultats laissent apparaître un fort niveau d’états affectifs positifs et d’implication affective, tandis que les niveaux de conflits et d’ambiguïtés de rôle sont faibles. Parallèlement, les niveaux d’identification organisationnelle et professionnelle sont élevés. Concernant le pouvoir explicatif du modèle proposé, les résultats montrent la présence de relations significatives entre l’implication affective et les affects positifs. Les conflits de rôle peuvent quant à eux expliquer les affects négatifs alors que l’ambiguïté de rôle n’a pas d’impact. On constate également que les deux cibles d’identification ont une coloration affective différenciée : positive pour l’identification organisationnelle et ambivalente pour l’identification professionnelle. Cette recherche explique ainsi une part importante des états affectifs des auditeurs permettant de comprendre l’intention de quitter l’organisation ou de changer de métier.

19

Mots-clés : identification organisationnelle et professionnelle, tension de rôle, implication affective, états affectifs, intentions de quitter, audit.

Mohammad HAMZEHPOURI, L’EXAMEN DE LA MESURE DE LA PERFORMANCE DU SYSTÈME DE MANAGEMENT DE L’INDUSTRIE BANCAIRE IRANIENNE : Une application de la structure de la BSC, Université Montesquieu Bordeaux IV, 25 juin 2009, Direction Serge Evraert

20

Les banques qui ont survécu à un processus d’acquisition ont-elles choisi une stratégie de défense, d’analyste ou une attitude proactive, selon la typologie de Miles et Snow ? Telle la question centrale de la thèse. Trois groupes de banques sont étudiés : les banques privées, celles sous contrôle d’État et celles à privatiser. Le lien entre le choix d’un système de mesure de la performance, son contenu et la classification de Miles and Snow est examiné. Le processus d’obtention des résultats est en deux phases. La première s’appuie sur une série d’entretiens en profondeur. Dans la seconde phase, l’information additionnelle est collectée à l’aide de questionnaires portant sur les différentes pièces du balanced scorecard. Les mesures de performance financières et non financières sont comparées en regard de leur utilité pour la décision à court terme et à long terme.

21

Mots-clés : Balanced Scorecard, banques, performances financières, performances non financières.

Vassili JOANNIDES, vassili.Joannides@grenoble-em.com, ACCOUNTABILITY ET ETHNICITÉ DANS UNE CONGRÉGATION RELIGIEUSE : l’armée du salut en France, en Suisse, au Royaume-Uni et en Suède, Université Paris Dauphine, 01 juillet 2009, Direction Nicolas BERLAND et Trevor HOPPER

22

Ce travail doctoral montre comment, dans une congrégation religieuse, le croyant est comptable devant Dieu de sa foi mise en actes au quotidien. Cette recherche révèle comment une théorie des attentes d’une Partie Prenante Supérieure inconnue (Dieu) est formulée et contrôlée par les managers de la foi (le clergé) ainsi que les appropriations que s’en font les croyants au quotidien. L’objectif final est d’alimenter la littérature sur l’accountability, les liens entre religion et comptabilité et ethnicité et comptabilité. Afin de répondre à ces questionnements une étude de type ethnométhodologique est menée à l’Armée du Salut en France, en Suisse, au Royaume Uni et en Suède à travers l’observation de communautés composées de Blancs Français, d’Haïtiens, de Congolais (Brazzaville et Kinshasa), de Suisses-Allemands, de WASPs, de Zimbabwéens et de Vikings.

23

L’Armée du Salut est une congrégation religieuse fondée sur une spiritualité comptable formelle dans laquelle Dieu attend de ses croyants qu’ils tiennent des comptes équilibrant Foi & Actes, Témoignage & Collecte et Foi & Offrandes. Le clergé évalue la foi enregistrée au crédit (donnée par Dieu) comme le reflet de ce que le croyant rend au Seigneur (enregistrements au débit), soit l’investissement dans le travail social en tant que bénévole ou salarié d’une part (Foi & Actes) et les offrandes dominicales, réponses à des appels à contributions et autres dons et legs d’autre part (Foi & Offrandes). Enfin, les témoignages sont enregistrés au débit comme l’usage que font de la foi les croyants pour faire venir le Royaume de Dieu (collecte de nouvelles âmes enregistrées au crédit comme « Résultat net de Dieu »).

24

Dans les pratiques quotidiennes des croyants dans les paroisses, cette étude révèle trois styles d’accountability révélant des influences différenciées de l’ethnicité : un engagement total (WASPs et Vikings), un engagement partiel (Haïtiens, Congolais et Zimbabwéens) et un engagement nul (Blancs Français et Suisses Allemands). L’engagement total est le fait de communautés ethniques historiques urbaines dans lesquelles la conception du vivre ensemble est fondée sur l’éradication de la pauvreté et de la misère. L’engagement nul est observé dans des communautés ethniques historiques rurales desquelles la pauvreté et la misère sont absentes pour comprendre les conceptions du vivre ensemble. Enfin, l’engagement partiel est constaté chez des minorités ethniques postcoloniales directement concernées par l’exclusion et bénéficiant du travail social de l’Armée du Salut. Dans les trois cas, les individus équilibrent des comptes révélant une retraduction des normes comptables fixées par le clergé en des termes reflétant ce qui fait sens à leur identité ethnique.

25

Mots-clés : accountability, ethnicité, religion, spiritualité comptable.

Randa MAGHRAOUI, randa_maghraoui@yahoo.fr, NORMES INTERNATIONALES, ASYMÉTRIE D’INFORMATION ET CONTENU INFORMATIF DES CHIFFRES COMPTABLES, Faculté des Sciences Économiques et Sociales de l’Université de Genève, 15 janvier 2008, Direction Pascal DUMONTIER

26

Selon la Commission européenne, les normes IFRS doivent permettre aux investisseurs et aux analystes de mieux appréhender la réalité économique des entreprises en facilitant notamment la comparaison de leurs performances à l’échelle internationale et en permettant une meilleure évaluation de leurs opportunités d’investissement. Si tel est le cas, les chiffres comptables en IFRS devraient être plus informatifs que ceux découlant de l’application des normes nationales.

27

Cette recherche traite de la pertinence de la décision d’imposer l’usage des IFRS aux entreprises cotées. Elle vise à déterminer si l’adoption des IFRS a accru le contenu informatif des chiffres comptables, celui-ci étant approché au moyen de deux mesures de l’asymétrie d’information : la fourchette de prix structurelle et les prévisions des analystes financiers.

28

L’étude s’appuie sur un échantillon de firmes allemandes ayant adopté les IFRS entre 1999 et 2002. Elle montre que l’effet des IFRS sur l’asymétrie d’information diffère selon que l’analyse est conduite du point de vue des investisseurs, parce qu’elle se focalise sur les fourchettes de prix, ou du point de vue des analystes, parce qu’elle porte sur les prévisions de bénéfices. Les résultats suggèrent que les IFRS réduisent les fourchettes de prix plus qu’ils ne réduisent l’erreur et la dispersion des prévisions. Cet effet n’est toutefois pas immédiat. Il ne se manifeste que la deuxième année qui suit l’adoption des nouvelles normes. Cet effet n’est pas homogène. Il dépend principalement de la richesse de l’environnement informationnel des firmes et du degré d’informativité de leurs chiffres comptables avant leur passage aux IFRS.

29

Mots-clés : IFRS, contenu informatif des chiffres comptables, asymétrie d’information, fourchettes de prix, erreur de prévision, dispersion des prévisions.

Jeremy MORALES, jeremy.morales@hotmail.fr, LE CONTRÔLE COMME DYNAMIQUE DE CONTRÔLE ET DE SOCIALISATION. Une étude ethnographique des contrôleurs de gestion, Université Paris Dauphine, 10 septembre 2009, Direction Anne PEZET

30

Cette thèse porte sur le travail des contrôleurs de gestion. L’observation directe de leurs pratiques, réalisée selon une démarche ethnographique, permet d’en saisir les aspects informels, et donc de faire apparaître certains publics occultés dans les discours, d’affiner les catégories qu’ils mobilisent pour parler de leur travail et de voir en quoi différents contrôleurs peuvent adopter des positionnements complémentaires mais distincts dans une même entreprise. Les résultats obtenus permettent aussi de tirer certaines conclusions concernant les modes d’organisation et de contrôle de gestion. En particulier, la production, non nécessairement intentionnelle, du sentiment qu’il existe une communauté d’intérêts entre tous les membres d’une organisation, permet de transformer les conflits potentiels en coopération harmonieuse, au moins en apparence. Cependant, cette mise en cohérence est dissymétrique, et repose sur une construction de divergences et de distinctions. Alors, la comptabilité est présentée comme un langage intégrateur, voire pacificateur, ce qui favorise une expansion de la logique financière comme rationalité dominante dans les organisations. Le travail des contrôleurs de gestion se traduit alors par une réorientation de la socialisation des managers, qui favorise l’émergence de modes plus financiers d’organisation et de gouvernement des entreprises.

31

Mots-clés : contrôleurs de gestion, ethnographie, contrôle de gestion.

Titres recensés

  1. Donatien AVELE, L’ÉVALUATION ET LE CONTRÔLE DE LA PERFORMANCE DES SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX DES VILLES CAMEROUNAISES, IAE – Université Montesquieu Bordeaux IV, juin 2009, Direction Serge EVRAERT, Avedonat@yahoo.fr
  2. Karim CHARAF, karim.charaf@escdijon.eu, IMPACT DE LA COMPTABILITÉ PAR ACTIVITÉS (CA) SUR LES PERFORMANCES DES ENTREPRISES, IAE de Nice, 16 octobre 2009, Direction Pierre-Laurent Bescos
  3. Olivier CHARPATEAU, olivier.charpateau@neuf.fr, L’AUDITEUR FACE À L’ÉTHIQUE. MESSAGES ÉTHIQUES EXPLICITES ET IMPLICITES : Perceptions et réactions des auditeurs de certification légale, IAE de Paris – Université Paris 1, novembre 2009, Direction Cédric LESAGE
  4. Ivan DJOSSA TCHOKOTE, ivandjossa@yahoo.fr, LA DIFFUSION DU SYSTÈME COMPTABLE OHADA : Conception des principes et déclinaison des pratiques, Institut de Recherche en Gestion des Organisations (IRGO), Université Montesquieu Bordeaux IV, 29 janvier 2009, Direction Jean-Guy DEGOS
  5. Moez ESSID, moez.essid@isg.fr, LES MÉCANISMES DE CONTRÔLE DE LA PERFORMANCE GLOBALE : Le cas des indicateurs non financiers de la RSE, Université Paris-Sud 11, 27 octobre 2009, Direction Nicolas Berland
  6. Alice GARCIA, garcia.alice@yahoo.fr, ÉTATS AFFECTIFS DANS LES CABINETS D’AUDIT : une approche par le concept d’identification organisationnelle et professionnelle, Université des Sciences Sociales Toulouse 1, 26 mai 2009, Direction Bruno SIRE
  7. Mohammad HAMZEHPOURI, L’EXAMEN DE LA MESURE DE LA PERFORMANCE DU SYSTÈME DE MANAGEMENT DE L’INDUSTRIE BANCAIRE IRANIENNE : Une application de la structure de la BSC, Université Montesquieu Bordeaux IV, 25 juin 2009, Direction Serge Evraert
  8. Vassili JOANNIDES, vassili.Joannides@grenoble-em.com, ACCOUNTABILITY ET ETHNICITÉ DANS UNE CONGRÉGATION RELIGIEUSE : l’armée du salut en France, en Suisse, au Royaume-Uni et en Suède, Université Paris Dauphine, 01 juillet 2009, Direction Nicolas BERLAND et Trevor HOPPER
  9. Randa MAGHRAOUI, randa_maghraoui@yahoo.fr, NORMES INTERNATIONALES, ASYMÉTRIE D’INFORMATION ET CONTENU INFORMATIF DES CHIFFRES COMPTABLES, Faculté des Sciences Économiques et Sociales de l’Université de Genève, 15 janvier 2008, Direction Pascal DUMONTIER
  10. Jeremy MORALES, jeremy.morales@hotmail.fr, LE CONTRÔLE COMME DYNAMIQUE DE CONTRÔLE ET DE SOCIALISATION. Une étude ethnographique des contrôleurs de gestion, Université Paris Dauphine, 10 septembre 2009, Direction Anne PEZET

Pour citer cet article

  Dejean Frédérique, etNaro Gérald, « La revue des thèses », Comptabilité - Contrôle - Audit, 1/2010 (Tome 16), p. 201-206.

URL : http://www.cairn.info/revue-comptabilite-controle-audit-2010-1-page-201.htm
DOI : 10.3917/cca.161.0201


Article précédent Pages 201 - 206
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback