Accueil Revues Revue Numéro Article

Comptabilité - Contrôle - Audit

2012/3 (Tome 18)


ALERTES EMAIL - REVUE Comptabilité - Contrôle - Audit

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 193 - 194

Ils ont soutenu une thèse

Jérémy Aldrin, jeremy.aldrin@gmail.com, ÉTUDE DES PROCESSUS DE DÉCISION DANS UNE ORGANISATION COMPLEXE : Le cas d’une CCI. Direction : Mireille Jaeger et François Meyssonnier, Université de Lorraine, 12 mars 2012

1

La présente recherche a pour objet l’étude des processus de décision dans une organisation pluraliste. Elle prend pour terrain de recherche une importante chambre de commerce et d’Industrie de l’Est de la France et pose la problématique générale suivante : « Comment améliorer la prise de décision dans une organisation politique ? ». À la suite de notre revue de la littérature, nous avons retenu trois dimensions dans la décision nous paraissant pertinentes dans le cadre de ce travail : une dimension d’ordre temporel, une dimension d’ordre sociocognitif (chez les acteurs de la décision) et une dimension technique (quels outils de gestion ?) Ce travail s’est inscrit dans une approche pratique de la décision, expliquant ainsi notre référence à la théorie de l’acteur réseau dont l’utilisation nous a semblé parfaitement pertinente pour ce type d’organisation. Nous avons travaillé sur trois études de cas au sein de la CCI : la mutualisation des services export, la supervision de la gestion d’un aéroport régional et le développement de l’école de commerce consulaire. À l’issue de la recherche, nous pouvons mettre en avant des apports d’ordre conceptuel et prescriptif. Parmi les apports conceptuels, nous validons le modèle de « décideur express » au sein des organisations pluralistes, celui-ci étant de nature à réduire la complexité de sens des acteurs. Par ailleurs, nous avons aussi pu montrer l’intérêt de séparer ceux qui portent les décisions et ceux qui doivent les mettre en œuvre par la suite. Les porteurs de projets ne doivent pas être ceux qui les pilotent. Les différentes études de cas ont montré également la nécessité d’un contrôle de gestion proactif dans les organisations pluralistes. Enfin, ce travail de thèse propose un guide des bonnes pratiques répondant à la problématique générale sur l’amélioration de la prise de décision. Cela s’inscrit aussi dans la dimension « decision as practice » de la recherche et dont l’un des objectifs est de soumettre des implications managériales.

2

Mots-clés : Processus de décision, CCI, Pratique de la décision, Acteur réseau, chambres de commerce, Prise de décision.

Mario Bou Saba, mario.bousaba@gmail.com, L’IMPLANTATION D’UN OUTIL D’INTELLIGENCE COLLECTIVE : UN ESSAI D’OBSERVATION ET D’INTERPRÉTATION. Cas d’un réseau de coopératives. Direction : Yves Dupuy et Damien Bruté de Rémur, Université Montpellier 2, 15 décembre 2011

3

Cette thèse s’inscrit dans le cadre d’un contrat CIFRE en partenariat avec la Fédération régionale de la Coopération Agricole du Languedoc-Roussillon (FRCA LR). Elle porte sur l’ambiguïté du lien entre la performance organisationnelle et le recours aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Plus précisément, la démarche a consisté en un essai d’observation et d’interprétation des interactions entre un outil d’intelligence collective, en l’occurrence un système d’indicateurs en ligne, et le réseau des coopératives agricoles du Languedoc-Roussillon. Les enseignements de cette recherche-action ont conduit à dépasser les approches théoriques classiques relevant de l’acceptation et de l’appropriation. C’est pourquoi la théorie de l’acteur réseau a été mobilisée. Elle a montré que le recours à l’opération de traduction a induit en l’occurrence des interactions qui dépassent les objectifs intentionnels formulés au départ par la FRCA LR. Il y a là un effet surprise puisque l’outil apparaît comme support d’intelligence collective en ce sens qu’il révèle quatre facettes : outil inducteur, outil symbole, outil référence et outil prétexte. Ainsi la thèse montre que le recours aux TIC peut favoriser la performance organisationnelle dans la mesure où il permet un recentrage sur l’Humain et sur l’Information comprise dans toute sa subjectivité.

4

Mots-clés : Performance organisationnelle, Intelligence économique, Interactions organisationnelles, Acteur réseau, Coopératives agricoles.

Robert Sangue Fotso. rsangue28@yahoo.fr, L’EFFICACITÉ DE LA STRUCTURE DE CONTRÔLE DES ENTREPRISES CAMEROUNAISES. Direction : Benoît Pigé, Université de Franche-Comté, 18 novembre 2011

5

La qualité de contrôle des dirigeants est susceptible d’avoir un impact sur la réduction des scandales financiers. Une analyse fondée sur les théories contractuelles enrichie des travaux portant sur les théories des organisations et des parties prenantes permet de cerner trois sources d’efficacité de contrôle : la compétence, l’indépendance et le processus de nomination. La démarche analytique suivie a conduit à une étude de cas approfondie et une enquête auprès des entreprises. Il ressort des analyses effectuées que les mécanismes de contrôle sont défaillants ; et le comportement organisationnel des entreprises observées n’influence pas leur performance. Cette thèse a identifié les causes de défaillance et proposé des recommandations pratiques nécessaires à renouveler les fondements théoriques en matière de gouvernement d’entreprise.

6

Mots-clés : gouvernement d’entreprise, efficacité de contrôle, compétence et indépendance des administrateurs, défaillance, théories contractuelles, organisation.

Olfa Zramdini. olfazramdini@yahoo.ca, ÉTUDE DES DÉTERMINANTS DE LA COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE DES ENTREPRISES : Cas de la Tunisie et du Maroc. Direction : Benoît Pigé – Wafa Khlif, Université de Franche-Comté et Université de la Manouba (Tunisie), 25 novembre 2011

7

L’objectif de cette recherche est d’évaluer la communication environnementale (CE) des entreprises tunisiennes et marocaines et de déterminer les facteurs susceptibles de la favoriser ou de la contraindre. En se basant sur la théorie des parties prenantes, nous empruntons le modèle conceptuel d’Ullmann (1985) pour tester l’effet du pouvoir des parties prenantes, de la culture d’entreprise, de la situation économique et financière de l’organisation sur l’étendue de la CE. L’échantillon de l’étude est composé de 18 entreprises tunisiennes et de 20 entreprises marocaines cotées respectivement sur les bourses de Tunis et de Casablanca. L’évaluation de l’étendue de la CE est faite sur la base des rapports annuels collectés sur la période allant de 2000 à 2007. Les résultats de l’analyse quantitative montrent que la CE est principalement orientée vers les actionnaires et le marché financier. En outre, l’influence de la culture d’entreprise, de la situation économique et financière de l’entreprise, du secteur d’activité, de la taille ainsi que du pays d’origine est confirmée. Dans le but d’approfondir ces résultats, une analyse qualitative est conduite sur 10 cas d’entreprises retenus de l’échantillon initial. Les résultats révèlent que le niveau d’internationalisation de l’activité de l’entreprise, son appartenance à une multinationale réputée par son engagement dans le développement durable, la taille de l’auditeur ainsi que la composition du Conseil d’Administration expliquent l’étendue de la CE des entreprises tunisiennes et marocaines.

8

Mots-clés : communication environnementale, théorie des parties prenantes, entreprise cotée, Maghreb, analyse quantitative, analyse qualitative.

Titres recensés

  1. Ils ont soutenu une thèse
    1. Jérémy Aldrin, jeremy.aldrin@gmail.com, ÉTUDE DES PROCESSUS DE DÉCISION DANS UNE ORGANISATION COMPLEXE : Le cas d’une CCI. Direction : Mireille Jaeger et François Meyssonnier, Université de Lorraine, 12 mars 2012
    2. Mario Bou Saba, mario.bousaba@gmail.com, L’IMPLANTATION D’UN OUTIL D’INTELLIGENCE COLLECTIVE : UN ESSAI D’OBSERVATION ET D’INTERPRÉTATION. Cas d’un réseau de coopératives. Direction : Yves Dupuy et Damien Bruté de Rémur, Université Montpellier 2, 15 décembre 2011
    3. Robert Sangue Fotso. rsangue28@yahoo.fr, L’EFFICACITÉ DE LA STRUCTURE DE CONTRÔLE DES ENTREPRISES CAMEROUNAISES. Direction : Benoît Pigé, Université de Franche-Comté, 18 novembre 2011
    4. Olfa Zramdini. olfazramdini@yahoo.ca, ÉTUDE DES DÉTERMINANTS DE LA COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE DES ENTREPRISES : Cas de la Tunisie et du Maroc. Direction : Benoît Pigé – Wafa Khlif, Université de Franche-Comté et Université de la Manouba (Tunisie), 25 novembre 2011

Pour citer cet article

  Dejean Frédérique, etNaro Gérald, « La revue des HDR et des thèses », Comptabilité - Contrôle - Audit, 3/2012 (Tome 18), p. 193-194.

URL : http://www.cairn.info/revue-comptabilite-controle-audit-2012-3-page-193.htm
DOI : 10.3917/cca.183.0193


Article précédent Pages 193 - 194
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback