Accueil Revues Revue Numéro Article

Comptabilité - Contrôle - Audit

2013/1 (Tome 19)


ALERTES EMAIL - REVUE Comptabilité - Contrôle - Audit

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 151 - 157
1

Ils ont soutenu une HDR

Lionel Escaffre, lionel.escaffre@free.fr, DE LA PERTINENCE DE L’INFORMATION COMPTABLE, Contribution à l’analyse des interactions entre la doctrine comptable et la recherche positive, Université d’Angers, le 23 novembre 2012 Coordinateur : Jean-François CASTA

2

Selon l’IASB (§ 26) une information « [...] possède la qualité de pertinence lorsqu’elle influence les décisions économiques des utilisateurs en les aidant à évaluer des événements passés, présents ou futurs ou en confirmant ou corrigeant leurs évaluations passées ». Ce cadre conceptuel repose sur des hypothèses de comportements qui doivent être encadrées pour tendre vers une communication financière fidèle et pertinente donc utile et destinée à réduire l’asymétrie d’information. Autrement dit, la pertinence de l’information financière est comprise comme un facteur de réduction d’asymétrie d’information entre l’entreprise et ses investisseurs. Ainsi le choix d’un parcours de recherche fondé sur la complémentarité entre une démarche hypothético déductive et une démarche normative nous semble justifié puisque « bien que leurs visées soient différentes, les unes (théorie normative) sont les théories “de” et les autres (théorie positive) des théories “pour” la pratique » (Colasse, 2009). Nos travaux s’inscrivent dans le nécessaire renforcement des liens entre la communauté scientifique et la communauté des praticiens. Le praticien utilise et parfois modélise une doctrine comptable qui peut se définir comme l’ensemble des travaux théoriques (articles, rapports, guides d’application, ouvrages...) exprimant, d’une part, la pensée d’auteurs sur les problèmes généraux de la discipline comptable et, d’autre part, les avis et recommandations donnés par différents organismes (ANC, CSOEC, CNCC, AMF, etc.). La doctrine contribue à dégager des tendances et à trouver des solutions aux problèmes que les textes n’ont pas précisées. Elle sert de référence à la résolution de problèmes comptables souvent délicats que les textes ne pouvaient prévoir lorsqu’ils ont été élaborés. La doctrine comptable contribue ainsi au cadre comptable. La doctrine comptable est susceptible de se nourrir des liens étroits entre la recherche et la pratique professionnelle pour fournir un terrain d’expérimentation et de validation.

3

pertinent afin d’améliorer la théorie comptable et donc la cohérence de la normalisation. La doctrine contribue à l’émergence de problématique pertinente d’un point de vue académique et nécessaire dans son utilité sociale. Notre principal apport, au-delà des résultats, propositions doctrinales et méthodologiques, est donc d’élaborer une mise en interaction des démarches positives et normatives, cette piste nous paraît promise à un grand avenir en raison des politiques d’harmonisation comptable dont la quête consiste à proposer des normes favorisant la pertinence des états financiers. Plus que jamais la pertinence de l’information comptable est devenue un outil politique de la régulation dont l’exploration et la connaissance sont indispensables à la confiance et à la stabilité des marchés. Pour autant, c’est aussi un schéma de recherche exigu car seul les investisseurs sont compris dans la recherche de la pertinence, hors la comptabilité est peut être un bien public qui n’est pas forcément et directement destiné aux acteurs des marchés financiers. À ce titre, les théories sociologiques de type constructiviste pourraient aussi avoir le mérite de nous engager sur une réflexion concernant les besoins réels ou supposés d’informations d’une large gamme d’utilisateurs comme les clients, les fournisseurs, les salariés, les instances politiques et tout utilisateur dont la démarche d’investissement repose aussi sur des motivations différentes que celles que nous présupposons dans nos travaux. Ainsi, la théorie positive de la comptabilité au moyen d’une cohérence épistémologique et méthodologique offre les outils pour comprendre une réalité et postuler des hypothèses qui pourront justifier scientifiquement la nécessité de l’application d’une règle issue de travaux normatifs. À l’inverse, l’application d’une norme est susceptible de susciter des hypothèses d’application dont la validation répond à une démarche hypothético déductive prônée par la théorie positive. Cette interaction est un chemin prometteur pour poursuivre nos travaux relatifs à la pertinence de l’information comptable dans le cadre d’une contribution académique et institutionnelle indispensable et dans un contexte d’instabilité et d’incertitude significatif quant à l’application uniforme des IFRS dans tous les pays du monde.

4

Ils ont soutenu une thèse

Serge Agbodjo, serge_agbodjo@yahoo.fr, LES INFORMATIONS SUR LA CRÉATION DE VALEUR : Pertinence et déterminants de la divulgation, Université de Toulouse 1 Capitole, le 28 novembre 2012 Direction : Isabelle Martinez

5

Selon l’auteur, issu des théories économiques qui prônent la maximisation du profit, le concept de création de valeur souffre d’un manque de définition et de cadre réglementaire. Malgré l’absence d’obligations légales, cette notion est divulguée par certaines sociétés cotées. La thèse propose alors de définir la création de valeur, de mettre en exergue la pertinence de cette information et d’identifier les déterminants de sa divulgation. Un double cadre théorique combinant théorie positive de l’agence et théorie de la dépendance envers les ressources, est mobilisé. L’étude empirique combine une démarche qualitative et deux analyses quantitatives. L’étude qualitative qui repose sur des entretiens semi-directifs est réalisée auprès des responsables d’entreprises cotées. La première étude quantitative, réalisée sur 217 entreprises du SBF 250, durant la période 2000-2009, vise à identifier la pertinence des indicateurs de création de valeur. Les résultats de cette étude, affinés par une analyse sectorielle, soulignent que la pertinence des indicateurs dépend du secteur d’activité. Ma seconde analyse quantitative s’intéresse aux déterminants des informations divulguées sur la création de valeur dans les rapports annuels de 84 sociétés cotées du SBF 120 de 2006 à 2010. Les résultats montrent que la performance, la gouvernance et la liquidité des entreprises déterminent la divulgation. Cependant, l’influence de ces variables est liée aux dimensions de la divulgation et aux modélisations statistiques (données poolées et de panel).

6

Mots-clés : Création de valeur, Théorie positive de l’agence, Théorie de la dépendance envers les ressources, Scores de divulgation, Données poolées, Données de panel.

Pierre Astolfi, pierreastolfi@yahoo.fr, CONTRIBUTION À L’ÉTUDE DE L’UTILITÉ DES NORMES COMPTABLES POUR LES INVESTISSEURS, Application à l’identification des actifs incorporels dans le cas des regroupements d’entreprises, Université Paris-Dauphine, le 13 septembre 2012 Direction : Olivier Ramond

7

Les normes comptables ont pour vocation d’augmenter l’utilité des états financiers pris en leur application en réduisant l’asymétrie d’information entre les parties prenantes internes et externes de la firme. Ainsi, dans un contexte de croissance externe, les travaux de PPA (Purchase Price Allocation) contribueraient à améliorer l’utilité des états financiers pour les investisseurs en favorisant la reconnaissance, séparément du goodwill, des actifs incorporels identifiables.

8

Toutefois, il existe des réserves susceptibles de limiter l’efficacité des normes à réduire l’asymétrie d’information. Tout d’abord, en nous appuyant sur un modèle linguistique inspiré des travaux de Gray (1988), nous observons que des facteurs liés tant à l’environnement culturel qu’aux normes elles-mêmes peuvent réduire l’utilité des états financiers pour les investisseurs. En outre, la littérature met en évidence des réserves s’agissant de l’efficacité des normes traitant des PPA à réduire l’asymétrie d’information.

9

Afin d’apprécier si ces réserves sont, ou non, justifiées, nous avons développé un modèle empirique basé sur une étude d’événements, conduite sur la période 2002-2008 aux États-Unis dans un contexte de croissance externe et mesurant l’utilité des normes au travers de la qualité de leur application effective. Notre modèle consiste à déterminer un proxy de la qualité des travaux de PPA, avant de tester l’effet de ce proxy sur les investisseurs.

10

Selon nos travaux, l’information comptable délivrée ne semble pas être correctement prise en compte par les analystes financiers pour formuler leur consensus, ni par le marché, même si elle permet de prédire l’évolution du cours de bourse sur 50 jours.

11

Mots-clés : Utilité des normes comptables ; Utilité des états financiers ; Asymétrie d’information ; Regroupements d’entreprises ; Actifs incorporels ; PPA et qualité des travaux de PPA ; Gestion des résultats ; Croissance externe/M&A ; SFAS 141/IFRS 3.

Ingrid Fasshauer, ingrid.fasshauer@gmail.com, LES INTERACTIONS ENTRE CONTRÔLE ET STRATÉGIE : Redéfinition du rôle des cadres intermédiaires et du levier interactif de contrôle, Université Paris-Dauphine, le 10 décembre 2012 Direction : Nicolas Berland

12

Cette thèse étudie les relations entre contrôle et stratégie. Elle vise à enrichir le cadre théorique des quatre leviers de contrôle de Simons (1995) en s’intéressant aux interactions entre les acteurs de l’organisation, autour des dispositifs de contrôle, pour élaborer et mettre en œuvre la stratégie. Mobilisant le cadre théorique de la sociologie de l’acteur-réseau (ANT), ce travail, basé sur une étude de cas, met en évidence un double processus de traduction de la stratégie. D’une part, les dirigeants conçoivent les systèmes de contrôle pour intéresser les cadres intermédiaires à la stratégie globale, d’autre part, les cadres intermédiaires utilisent ces mêmes systèmes pour intéresser la direction à leurs propres propositions de stratégie locale. Dans ce double processus de traduction, le levier de contrôle interactif, basé sur des interactions de face à face, joue un rôle central. La recherche permet d’identifier deux usages différents du contrôle interactif : un usage ouvert, permettant l’émergence de stratégies et un usage plus fermé, permettant la mise en œuvre de stratégies délibérées. Cette mise en évidence de deux usages différents du levier interactif permet d’expliquer les contradictions apparentes des recherches mobilisant le cadre théorique de Simons et ouvre la voie à de futures recherches sur les liens entre contrôle et innovation.

13

Mots-clés : systèmes de contrôle, stratégie, contrôle inter actif, encadrement intermédiaire, sociologie de l’acteur-réseau.

Rim Khemiri, rimkhh@yahoo.fr, L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR EN COMPTABILITÉ : Enjeux et perspectives pour la profession comptable, Cas de la Tunisie, Université Toulouse 1 Capitole, 27 septembre 2012 Direction : Michèle SABOLY

14

Une des problématiques centrales dans le fonctionnement et l’entretien d’une profession est la façon dont les individus sont préparés à devenir des professionnels. L’arrivée de certains facteurs comme la technologie et la mondialisation a engendré des changements fondamentaux dans la pratique des affaires et a fait apparaître de nouveaux besoins que la profession comptable doit satisfaire. L’enseignement de la comptabilité doit donc évoluer continuellement afin de préparer au mieux les futurs professionnels à ces nouvelles exigences.

15

Cette thèse mobilise l’approche par les compétences et se focalise sur le contexte tunisien ; elle cherche à vérifier, d’une part, dans quelle mesure la mondialisation, la technologie et la structure organisationnelle des cabinets d’expertise comptable influencent les besoins de la profession et, d’autre part, si la formation dispensée en expertise comptable répond aux besoins des professionnels comptables en termes de compétences.

16

La première partie présente le contexte de l’étude, les déterminants des besoins de la profession comptable et le cadre théorique retenu. La deuxième partie expose la démarche méthodologique déployée en deux volets. Dans un premier temps, un modèle causal a été construit et validé par un échantillon de 306 professionnels comptables tunisiens. Celui-ci introduit la structure organisationnelle, la mondialisation et la technologie en tant que variables impactant les besoins en compétences de la profession comptable. Dans un deuxième temps, et à travers une étude descriptive basée sur les perceptions, les professionnels comptables ont été interrogés sur la pertinence de la formation académique dispensée compte tenu des besoins de la profession. Les résultats obtenus mettent en évidence que la structure organisationnelle, la mondialisation et la technologie impactent les besoins en compétences de la profession comptable, et ces résultats identifient et analysent l’écart entre la formation dispensée et les besoins de la profession.

17

Mots-clés :profession comptable, Formation comptable, Structure organisationnelle, Mondialisation, Technologie, Compétence.

Jonathan Maurice, jonathan.maurice@ens-cachan.org, FIABILITÉ DES PROVISIONS COMPTABLES ENVIRONNEMENTALES : Apports d’une lecture institutionnelle, Université Montpellier 1, le 13 décembre 2012 Directeur de thèse : Gérald Naro, Codirecteur : Yves Dupuy Comité de thèse : Gérald Naro, Yves Dupuy et Sophie Spring

18

Dans cette thèse, la fiabilité des provisions comptables environnementales est évaluée par une combinaison de méthodes de recherche quantitatives et qualitatives dans une perspective de triangulation des résultats. Tout d’abord, l’étude de la divulgation de ces provisions par les groupes cotés français révèle son insuffisance et sa dégradation sur la période 2005-2010. Ensuite, l’utilisation de tests d’adéquation à la loi de Benford pour les montants comptabilisés au bilan et de régressions multiples pour les impacts au résultat ne permet pas de remettre en cause la fiabilité des provisions environnementales divulguées par le même échantillon de groupes cotés français. Ces résultats contrastent avec ceux des recherches antérieures validant l’utilisation discrétionnaire des provisions environnementales pour lisser le résultat et limiter l’émergence de coûts politiques. L’étude de cas multiple conduite au niveau des acteurs de ces mêmes groupes explique cette fiabilité des montants par celle de leur processus de détermination et les nombreuses pressions institutionnelles qui l’encadrent. Les résultats de cette thèse indiquent donc que certains choix comptables pouvant affecter le résultat de façon discrétionnaire sont davantage expliqués par les pressions institutionnelles subies que par la volonté des dirigeants d’améliorer leur situation personnelle.

19

Mots-clés : provisions environnementales, fiabilité, gestion du résultat, légitimité, loi de Benford

Isabelle marconnet-gignon, isabelle.gignon@reims-ms.fr, FACTEURS INFLUENÇANT L’IMPORTANCE DE LA GESTION BUDGÉTAIRE AU SEIN DU CONTRÔLE ORGANISATIONNEL : Une approche holistique, Université de Poitiers, le 6 décembre 2012 Directeur de thèse : Nicolas Berland

20

L’objectif de cette thèse est de comprendre ce qui explique les degrés divers d’utilité et de centralité de la gestion budgétaire (GB) au sein du contrôle organisationnel. L’utilité renvoie aux rôles budgétaires, la centralité à l’importance relative de la GB par rapport aux autres composantes du contrôle organisationnel et à son articulation avec elles. L’étude empirique est réalisée au moyen de trente entretiens longs avec principalement des directeurs financiers ou du contrôle de gestion d’entreprises diversifiées. La thèse identifie les facteurs génériques et indépendants du type d’organisation qui influencent l’utilité et la centralité de la GB. Elle met en lumière l’influence des processus budgétaires, du niveau hiérarchique d’analyse (sièges ou subdivisions) et de la nature, formelle ou informelle, des composants non budgétaires du contrôle organisationnel. À cet égard, la thèse propose une arborescence explicative des degrés d’utilité et de centralité de la gestion budgétaire. La thèse identifie également, d’une part, les rôles budgétaires qui influencent le niveau d’utilité de la GB et les processus budgétaires qui les favorisent, d’autre part, les dispositifs de contrôle et les processus budgétaires qui influencent le niveau de centralité. Ainsi, elle met en évidence l’importance des rôles financiers, de sécurisation des individus et de mise sous tension pour l’utilité de la GB et l’importance de la culture organisationnelle pour le niveau de centralité. La thèse montre aussi le caractère contre-productif de processus budgétaires associés à une conception traditionnelle de la GB comme outil de contrôle des résultats exclusivement financiers, à l’égard tant de l’utilité que de la centralité de la GB. Elle montre également que la GB tend à être plus utile mais moins centrale pour les subdivisions que pour les sièges.

21

Mots-clés : budget, processus budgétaires, contrôle, modes de contrôle, outils de contrôle, découplage budgétaire, typologie budgétaire.

Catherine Pouget Cauchy, pouget.catherine@free.fr, LE CONTROLE COGNITIF DE LA GÉNÈSE, Contribution à une technologie de la conception, DRM, Université Paris Dauphine, le 10 septembre 2012 Directeur de thèse : Professeur émérite Henri Bouquin

22

La thèse porte sur l’étude de projet en l’élargissant à sa genèse, la création et la conception tout en le singularisant et en détaillant ses sous-processus cognitifs basiques et supérieurs afin de discuter d’un contrôle adapté. La thèse s’appuie sur une approche cognitive et systémique. Elle se situe dans le champ des sciences de gestion et cognitives et participe d’une technologie de la conception relative aux outils et aux méthodes mais aussi à la démarche, ainsi qu’à la pensée et à la réflexion. Elle présente une revue de littérature sur la création mettant en avant les travaux de recherche dans les domaines littéraire et artistique. La conception est étudiée au travers des domaines qui ont marqué l’élaboration de son cadre théorique : l’architecture en particulier, l’ingénierie et la recherche. Le contrôle est défini en s’appuyant sur les travaux en théorie des organisations. La recherche qualitative d’essence compréhensive et interprétative repose sur une démarche anthropologique de type abductif. L’étude empirique mobilise la méthode d’analyse de contenu et restitue des études de cas de création d’entreprise complétées par celles de cas de création d’activité respectivement au sein d’une organisation apprenante et de grandes organisations. Elle illustre une conception entre deux mondes qui se caractérise par un processus polycyclique appelant non pas un contrôle mais des contrôles : modulaire, interactif et intelligent. Leur syzygie concourt à une certaine maîtrise de la conception, sans annihiler la créativité et la progression par la vigilance, la mise sous contrôle et la régulation au-delà d’un contrôle classique.

23

Mots-clés : genèse, contrôle cognitif, création, conception, processus cognitifs, projet, contrôle de gestion.

Caroline Tahar, caroline.tahar@univ-nantes.fr, LA GESTION DES TEMPS ET DES DELAIS DANS LES SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX, Université de Nantes, le 22 novembre 2012 Direction : François MEYSSONNIER

24

Les services publics français connaissent depuis plusieurs années une situation caractérisée par des ressources plus rares et des attentes croissantes de la part de leurs usagers. La performance est ainsi devenue un enjeu crucial pour leur avenir et, au-delà, pour notre modèle social. Elle devrait permettre de préserver, voire d’améliorer la qualité du service rendu à l’usager malgré la baisse des moyens publics. À travers ce travail doctoral, la thèse ambitionne de proposer des solutions concrètes à cette question en nous intéressant à la gestion opérationnelle du temps. Le choix de cet objet de recherche n’est pas anodin, en effet, selon une récente enquête, les attentes principales attentes (et craintes) des usagers concernent tout particulièrement cet attribut de la qualité de service : la rapidité des services publics et leur accessibilité horaire. Il s’agit alors de comprendre comment la gestion opérationnelle du temps peut accroître la performance publique. L’auteure choisit les mairies comme terrain de recherche, administrations généralistes aux prestations très variées et en constante évolution.

25

Cette thèse contribue également à un débat récurrent du contrôle de gestion : la gestion du couple coût-valeur, source de la performance. Elle s’inscrit dans une vision élargie du contrôle de gestion et repose sur la notion de système de pilotage de la performance définie par Otley (1999). Cette recherche en contrôle de gestion opérationnel emprunte à d’autres disciplines, principalement au marketing et au droit public.

26

La recherche est organisée en deux volets complémentaires : une étude longitudinale (recherche intervention au sein d’une mairie) et une étude en coupe instantanée de cinq mairies innovantes (analyse comparée des pratiques de gestion opérationnelle du temps). Les apports qui en sont issus sont tant pratiques que théoriques. Pour les décideurs publics, sont ainsi apportées des préconisations concrètes sur l’action sur les temps et les délais ainsi que sur leur contrôle. L’apport théorique consiste en une modélisation du temps combinant coût et valeur pour chacun des deux coproducteurs du service.

27

Au terme de son étude, En combinant les points de vue des deux coproducteurs, l’auteur parvient à une modélisation du temps dans les services. Elle distingue alors quatre situations :

  • le temps productif de la prestation où la prestation est simplement délivrée (cas classique) : il est source de coût pour le prestataire, de valeur pour le bénéficiaire.

  • le temps improductif qui est source de coût pour les deux partenaires : c’est une dépense pour le prestataire, un temps inutile pour le bénéficiaire.

  • le temps d’investissement dans la relation correspond au temps supplémentaire passé par l’agent avec le bénéficiaire du service pour s’assurer que la réponse apportée est adaptée. Cela évite les réitérations ultérieures (coûteuses pour le prestataire et source de pertes de temps et d’insatisfaction pour le bénéficiaire). Il crée de la valeur pour les deux coproducteurs.

  • le temps d’investissement dans l’autonomisation de l’usager (ou consommateur) permet de le former afin qu’il puisse par la suite réaliser certaines opérations (à faible valeur ajoutée humaine) à la place du personnel. À l’avenir, ce sera la ressource-temps de l’usager qui sera utilisée à la place de celle du prestataire. Le coût sera ainsi supporté par le bénéficiaire du service.

Cette modélisation permet d’adapter les modalités du contrôle à la valeur du temps. Le temps se présente en définitive comme une ressource tant pour le prestataire que pour le bénéficiaire d’un service. Il peut être source de valeur ou de coût pour chacun d’entre eux selon la situation rencontrée. C’est donc en prenant en compte le temps de l’usager que la gestion opérationnelle du temps améliore la performance publique.

28

Mots-clés : Temps, Délais, Relation Coût-valeur, Services publics, qualité de service

Marie-Soleil Tremblay, Marie-Soleil.Tremblay@enap.ca, THREE DIMENSIONS OF CORPORATE GOVERNANCE : Trials of strength, illusions of control and gender diversity, Université Laval à Québec – Canada, le 29 mai 2012 Direction : Yves Gendron

29

L’audit et la gouvernance d’entreprise dépassent le simple ensemble de techniques influencées par la société ; ils inspirent et créent parfois le monde dans lequel nous vivons. Au lieu de rendre compte de manière ordonnée et réservée des développements en matière de technique et de régulation de la gouvernance d’entreprise, cette thèse est guidée par des perspectives sociologiques qui cherchent à éclairer les réseaux et processus sous-jacents à la diffusion de la réglementation, des politiques et des « meilleures » pratiques dans notre société. La promotion et l’adoption d’idéaux de concurrence, de transparence et jusqu’à un certain point de diversité dans le secteur public sont grandement inspirées par le secteur privé, ce qui complique la distinction entre la recherche qui traite de la gouvernance des organisations privées et publiques. Cette thèse vise donc à étudier le développement et l’implantation de normes règlementaires qui s’adressent aux conseils d’administration dans les organisations du secteur privé et du secteur public.

30

La reconnaissance de la réflexivité des individus qui interprètent les éléments clés des processus de gouvernance d’entreprise est au centre de cette thèse qui attribue un rôle fondamental aux conditions d’action des individus et à leurs interactions. Les discours et les structures n’ont pas une incidence déterministe sur le comportement des individus ; ils sont nécessairement interprétés et traduits en cours de route. L’objectif général des trois articles qui composent cette thèse, consiste à examiner comment les idées voyagent et comment les acteurs qui les reçoivent y donnent un sens – en mettant en valeur la complexité inhérente à l’adoption et à la mise en vigueur de nouvelles règles de gouvernance. Comment les idées voyagent-elles du secteur public au secteur privé ? Dans quelles conditions les programmes et les technologies sous-jacentes sont-ils traduits en cadres réglementaires ?

31

Quel est le rôle des experts dans la promotion et la mise à l’épreuve des idées ? Comment les prescriptions réglementaires et les discours de « meilleures pratiques » ont-ils été reçus par les individus responsables de leur application ? Est-ce que la réception est caractérisée par une logique de conformité et/ou une logique de résistance ? Comment les membres des conseils d’administration donnent-ils un sens et interprètent-ils la présence de femmes dans leur conseil suivant une réglementation qui force la parité homme/femme ? Ces questions ne peuvent trouver réponse avec des explications et des présomptions simplistes ; leur exploration illustre toutefois la complexité, la richesse et les contradictions inhérentes au monde dans lequel nous vivons.

32

Mots-clés : Audit, Gouvernance, Expertise, Réglementation, Latour, Diversité, Secteur public.

Titres recensés

  1. Lionel Escaffre, lionel.escaffre@free.fr, DE LA PERTINENCE DE L’INFORMATION COMPTABLE, Contribution à l’analyse des interactions entre la doctrine comptable et la recherche positive, Université d’Angers, le 23 novembre 2012 Coordinateur : Jean-François CASTA
  2. Serge Agbodjo, serge_agbodjo@yahoo.fr, LES INFORMATIONS SUR LA CRÉATION DE VALEUR : Pertinence et déterminants de la divulgation, Université de Toulouse 1 Capitole, le 28 novembre 2012 Direction : Isabelle Martinez
  3. Pierre Astolfi, pierreastolfi@yahoo.fr, CONTRIBUTION À L’ÉTUDE DE L’UTILITÉ DES NORMES COMPTABLES POUR LES INVESTISSEURS, Application à l’identification des actifs incorporels dans le cas des regroupements d’entreprises, Université Paris-Dauphine, le 13 septembre 2012 Direction : Olivier Ramond
  4. Ingrid Fasshauer, ingrid.fasshauer@gmail.com, LES INTERACTIONS ENTRE CONTRÔLE ET STRATÉGIE : Redéfinition du rôle des cadres intermédiaires et du levier interactif de contrôle, Université Paris-Dauphine, le 10 décembre 2012 Direction : Nicolas Berland
  5. Rim Khemiri, rimkhh@yahoo.fr, L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR EN COMPTABILITÉ : Enjeux et perspectives pour la profession comptable, Cas de la Tunisie, Université Toulouse 1 Capitole, 27 septembre 2012 Direction : Michèle SABOLY
  6. Jonathan Maurice, jonathan.maurice@ens-cachan.org, FIABILITÉ DES PROVISIONS COMPTABLES ENVIRONNEMENTALES : Apports d’une lecture institutionnelle, Université Montpellier 1, le 13 décembre 2012 Directeur de thèse : Gérald Naro, Codirecteur : Yves Dupuy Comité de thèse : Gérald Naro, Yves Dupuy et Sophie Spring
  7. Isabelle marconnet-gignon, isabelle.gignon@reims-ms.fr, FACTEURS INFLUENÇANT L’IMPORTANCE DE LA GESTION BUDGÉTAIRE AU SEIN DU CONTRÔLE ORGANISATIONNEL : Une approche holistique, Université de Poitiers, le 6 décembre 2012 Directeur de thèse : Nicolas Berland
  8. Catherine Pouget Cauchy, pouget.catherine@free.fr, LE CONTROLE COGNITIF DE LA GÉNÈSE, Contribution à une technologie de la conception, DRM, Université Paris Dauphine, le 10 septembre 2012 Directeur de thèse : Professeur émérite Henri Bouquin
  9. Caroline Tahar, caroline.tahar@univ-nantes.fr, LA GESTION DES TEMPS ET DES DELAIS DANS LES SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX, Université de Nantes, le 22 novembre 2012 Direction : François MEYSSONNIER
  10. Marie-Soleil Tremblay, Marie-Soleil.Tremblay@enap.ca, THREE DIMENSIONS OF CORPORATE GOVERNANCE : Trials of strength, illusions of control and gender diversity, Université Laval à Québec – Canada, le 29 mai 2012 Direction : Yves Gendron

Pour citer cet article

 Réalisée par Dejean Frédérique, etNaro Gérald, « La revue des HDR et des thèses », Comptabilité - Contrôle - Audit, 1/2013 (Tome 19), p. 151-157.

URL : http://www.cairn.info/revue-comptabilite-controle-audit-2013-1-page-151.htm
DOI : 10.3917/cca.191.0151


Article précédent Pages 151 - 157
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback