Accueil Revues Revue Numéro Article

Comptabilité - Contrôle - Audit

2013/2 (Tome 19)


ALERTES EMAIL - REVUE Comptabilité - Contrôle - Audit

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 163 - 164
1

Ils ont soutenu une thèse

Agbodjo Serge, serge_agbodjo@yahoo.fr, LES INFORMATIONS SUR LA CRÉATION DE VALEUR : Pertinence et déterminants de la divulgation, Université Toulouse 1 Capitole, 28 novembre 2012, Direction : Isabelle Martinez

2

Issu des théories économiques qui prônent la maximisation du profit, le concept de création de valeur souffre d’un manque de définition et d’un cadre réglementaire. Malgré l’absence d’obligations légales, cette notion est divulguée par certaines sociétés françaises cotées. Cette recherche se propose de définir la création de valeur, de mettre en exergue la pertinence de cette information et d’identifier les déterminants de sa divulgation. Un double cadre théorique combinant la théorie positive de l’agence et la théorie de la dépendance envers les ressources est mobilisé. L’étude empirique combine une démarche qualitative et deux analyses quantitatives. L’étude qualitative qui repose sur des entretiens semi-directifs est effectuée auprès des responsables d’entreprise cotée. La première étude quantitative réalisée sur 217 entreprises du SBF250 durant la période 2000 à 2009, vise à identifier la pertinence des indicateurs de création de valeur. Les résultats de cette étude, affinés par une analyse sectorielle soulignent que la pertinence des indicateurs dépend du secteur d’activité. La seconde analyse quantitative, s’intéresse aux déterminants des informations divulguées sur la création de valeur dans les rapports annuels de 84 sociétés du SBF120 de 2006 à 2010. Les résultats montrent que la performance, la gouvernance et la liquidité des entreprises déterminent la divulgation. Cependant, l’influence de ces variables est liée aux dimensions de la divulgation et aux modélisations statistiques (données poolées ou de panel).

3

Mots-clés : Création de valeur, Théorie positive de l’agence, Théorie de la dépendance envers les ressources, Scores de divulgation, Données poolées, Données de Panel.

El Orf Lazhar, lazhare@yahoo.fr, DIFFÉRENCIATION ET INTÉGRATION DES SYSTÈMES COMPTABLES : Une étude typologique, Conservatoire National des Arts et Métiers, 25 octobre 2012, Direction : Didier Leclère

4

L’objectif de notre thèse est de comprendre et d’expliquer les modes d’intégration des systèmes comptables des entreprises à partir de quatre cas (deux grandes entreprises et deux entreprises moyennes). Nous nous sommes appuyés sur la théorie de la différenciation-intégration de Lawrence et Lorsch (1967) pour interpréter les situations d’intégration étudiées. Cette théorie montre que les entreprises ayant des structures très différenciées disposent des mécanismes d’intégration sophistiqués tandis que celles dont les structures sont peu différenciées ont des mécanismes de coordination rudimentaires. Nous avons également mobilisé l’approche événementielle et multidimensionnelle de Sorter (1969) qui propose un cadre théorique de l’intégration informatico-comptable. Les progiciels ERP constituent une application très concrète de cette approche.

5

Notre analyse qualitative de quatre cas en termes de similitudes et de différences, appuyée sur la théorie de la différenciation-intégration, a permis d’expliquer les situations d’intégration des sous-systèmes comptables observées mais aussi de montrer la pertinence de l’approche événementielle, comme cadre de conception du système d’information de structures diversifiées et différenciées. Nos résultats montrent, à l’instar de Lawrence et Lorsch, qu’il existe des modes différents d’intégration des systèmes comptables adaptés à des contextes différents. Nous avons ébauché une typologie de quatre configurations types des systèmes comptables (quatre situations d’intégration-différenciation) : (1) Système classique bidimensionnel, (2) Système quasi intégré centralisé, (3) Système intégré, (4) Système multidimensionnel.

6

La stratégie et la taille paraissent être, au-delà de toutes autres considérations, les principaux déterminants de l’intégration comptable ; viennent ensuite, l’environnement et certains autres éléments du contexte tels que la structure de gestion et le système de contrôle. Cependant, l’impact de la taille diffère d’une entreprise à l’autre. Lorsque la taille est combinée à une stratégie de diversification (et par extension à des environnements variés et dynamiques) son effet différenciateur sur l’organisation (et le système comptable) est très important, ce qui nécessite des mécanismes compensateurs d’intégration développés. Les deux entreprises diversifiées (POULINA et MEDDEB) ont mis en place un système comptable intégré voire multidimensionnel pour maîtriser leurs sous-systèmes différenciés. Lorsque la taille est la conséquence d’un simple développement d’une activité unique (monoactivité) son effet différenciateur-intégrateur sur l’organisation et le système comptable est moins important. Les deux entreprises ayant des activités et des structures homogènes (SONEDE et SME) se sont contentées d’un système comptable peu intégré voire bidimensionnel.

7

Mots-clés : Théorie de la différenciation-intégration, approche événementielle, progiciel ERP, système bidimensionnel, système quasi-intégré, système intégré, système multidimensionnel.

Sandu Raluca, raluka.sandu@skema.edu, L’ÉMERGENCE DES RELATIONS AVEC LES INVESTISSEURS DANS LES SOCIÉTÉS CÔTÉES D’UN PAYS EN TRANSITION : Le cas de la Roumanie, Université d’Orléans, 16 janvier 2013, Direction : Marc Nikitin

8

Cette thèse essaie de comprendre comment ont émergé les relations avec les investisseurs dans le contexte de la transition vers l’économie de marché, en s’appuyant sur le cas de la Roumanie. La recherche aboutit à la construction d’une généalogie des relations avec les investisseurs, tissant des histoires variées, fondée sur des études de cas, des témoignages et des données secondaires. Dans le contexte du capitalisme « qui se réinvente » à travers l’expérience de la transition, l’explication de la diffusion mécanique des pratiques ne peut pas satisfaire, car elle ignore les facteurs politiques et socioculturels. L’émergence des relations avec les investisseurs, en tant que pratique, fonction dans l’organisation et métier, se définit ainsi par le réseau qui se crée, par les alliances faites et défaites, enfin par la densité et la puissance des relations entre les différents acteurs. En problématisant la rupture représentée par la révolution, nous montrons que les relations avec les investisseurs n’émergent pas dans un vide. Pour cela, nous étudions le pont qui se crée entre l’époque communiste et l’économie de marché, en mettant surtout en avant le rôle de liant des professeurs, en absence d’une profession organisée. Ensuite, à travers trois études de cas d’entreprises cotées à la Bourse de Valeurs de Bucarest, nous montrons que les relations avec les investisseurs sont transformées lors de leur transport en contexte local et qu’elles transforment à leur tour les organisations et les acteurs individuels.

9

Mots-clés : émergence, relations avec les investisseurs, communication financière, transition, traduction

Titres recensés

  1. Agbodjo Serge, serge_agbodjo@yahoo.fr, LES INFORMATIONS SUR LA CRÉATION DE VALEUR : Pertinence et déterminants de la divulgation, Université Toulouse 1 Capitole, 28 novembre 2012, Direction : Isabelle Martinez
  2. El Orf Lazhar, lazhare@yahoo.fr, DIFFÉRENCIATION ET INTÉGRATION DES SYSTÈMES COMPTABLES : Une étude typologique, Conservatoire National des Arts et Métiers, 25 octobre 2012, Direction : Didier Leclère
  3. Sandu Raluca, raluka.sandu@skema.edu, L’ÉMERGENCE DES RELATIONS AVEC LES INVESTISSEURS DANS LES SOCIÉTÉS CÔTÉES D’UN PAYS EN TRANSITION : Le cas de la Roumanie, Université d’Orléans, 16 janvier 2013, Direction : Marc Nikitin

Pour citer cet article

  Dejean Frédérique, Naro Gérald, « La revue des HDR et des thèses », Comptabilité - Contrôle - Audit, 2/2013 (Tome 19), p. 163-164.

URL : http://www.cairn.info/revue-comptabilite-controle-audit-2013-2-page-163.htm
DOI : 10.3917/cca.192.0163


Article précédent Pages 163 - 164
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback