Accueil Revues Revue Numéro Article

Comptabilité - Contrôle - Audit

2014/1 (Tome 20)


ALERTES EMAIL - REVUE Comptabilité - Contrôle - Audit

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 125 - 128
1

Ils ont soutenu une thèse

Élisabeth Albertini, « Le Management et la mesure de la performance environnementale », Direction : José Allouche Université Paris 1 – IAE de Paris, le 13/06/2013

2

Cette thèse se propose d’étudier la problématique de la mesure et du management de la performance environnementale au travers de quatre articles. Dans un premier temps, une étude descriptive et longitudinale des indicateurs mobilisés par la littérature pour mesurer la performance environnementale met en évidence son aspect multidimensionnel. Par la suite, une méta-analyse de 52 études empiriques confirme la relation positive entre la performance environnementale et financière et plus particulièrement lorsqu’elle est mesurée par des indicateurs organisationnels. Puis, une analyse de contenu des rapports annuels de 2005 à 2010 des 55 plus grandes entreprises industrielles françaises souligne l’utilisation croissante de systèmes de management environnemental pour gérer cette problématique environnementale. Pour finir, une étude de cas réalisée au sein d’une entreprise dont la stratégie environnementale est considérée comme proactive montre comment la performance environnementale est managée de manière interactive et pas uniquement mesurée.

3

Mots-clés : RSE, performance environnementale, système de management et de contrôle, communication environnementale, stratégie environnementale proactive, méta-analyse, analyse de contenu, étude de cas.

Zouhour Ben Hamadi, « Complexification des systèmes budgétaires et profils des dirigeants : Le cas des PME tunisiennes », Direction : Yves Dupuy et Philippe Chapellier Université de Montpellier II, École doctorale EDEG-Économie et Gestion, MRM « Montpellier Recherche en Management », le 28/11/2013

4

Dans une littérature managériale balançant entre critiques et défendeurs, le budget, objet de ce travail de recherche reste omniprésent dans les pratiques managériales des entreprises. Dans cette étude, l’approche de cet outil de contrôle de gestion est particulière : nous considérons le système budgétaire selon sa complexification.

5

D’où le premier objectif à savoir la conception d’une taxinomie des systèmes budgétaires dans un contexte bien spécifique : La PME en Tunisie.

6

Le principal questionnement est d’identifier les contingences structurelles (PME) et comportementales (le dirigeant) qui influencent la complexification du système budgétaire.

7

Étant le principal acteur dans la PME, le dirigeant, fait l’objet d’une attention particulière, d’où le deuxième objectif de la recherche : concevoir une typologie des dirigeants tunisiens.

8

L’analyse des données recueillies par questionnaire administré par entretien direct auprès de 116 PME industrielles tunisiennes montre qu’il n’existe pas de déterminisme structurel ou comportemental expliquant la variabilité des systèmes budgétaires observés dans les PME tunisienne.

9

Les profils des dirigeants donnés par l’analyse typologique regroupent des dimensions socioprofessionnelles (expérience, formation) et des dimensions culturelles (de Hofstede) : deux principaux résultats émanent de cette analyse : d’une part, considérer Une culture arabe est une vision réductrice de la richesse de ces nations et d’autre part, les profils des dirigeants tunisiens sont culturellement différents.

10

Mots-clés : Système budgétaire, complexification, dirigeant, PME, Tunisie

Teodora Viorica Farcas, “The development of accounting thought and accounting higher education in Eastern Europe : The case of Transylvania, Romania”, Direction : Adriana Tiron-Tudor et Yannick Lemarchand Université Babe?-Bolyai, Cluj-Napoca, Roumanie, Université de Nantes, le 11/11/2013

11

Cette thèse porte sur l’histoire de la comptabilité en Roumanie et s’intéresse principalement à l’introduction de la comptabilité dans les disciplines de l’enseignement supérieur et à l’évolution de la pensée comptable en Transylvanie, l’une des principales provinces de la Roumanie. Située au nord-ouest du pays et ayant été à divers moments sous domination hongroise, austro-hongroise ou encore ottomane, ce n’est qu’en 1918 qu’elle est devenue partie intégrante de la Roumanie, avant d’être de nouveau occupée, pour une courte période, par la Hongrie en 1940.

12

La parution, en 1837, du premier ouvrage de comptabilité en langue roumaine, écrit et publié en Transylvanie, marque le point de départ de la période étudiée. Celle-ci s’achève en 1950, avec la dissolution de l’Académie des Hautes Études Commerciales et Industrielles de Cluj, créée en 1920, une institution qui a joué un rôle primordial dans d’évolution de la pensée comptable durant la première moitié du XXe siècle.

13

L’objectif de la thèse est de mettre en évidence l’importance de « l’école de comptabilité de Transylvanie » dans le développement de la pensée comptable en Roumanie, ainsi que dans celui de son enseignement et dans l’essor de la profession comptable. Ce travail repose sur une étude approfondie des écrits des auteurs comptables de la région, ainsi que sur des investigations archivistiques qui ont permis de reconstituer leurs biographies et de mettre en évidence leurs rôles respectifs dans les évolutions des différentes institutions étudiées : établissements d’enseignement supérieur et organisations professionnelles de comptables.

14

Il s’appuie sur le concept d’école de pensée comptable élaboré par Previts (1972) tout en rattachant systématiquement les faits étudiés au contexte social, économique et politique dans lequel ils se sont déroulés. Il démontre en particulier l’importance de l’influence exercée sur l’évolution de la pensée comptable roumaine par l’école allemande de comptabilité ; l’une des plus fécondes du XXe siècle par sa participation à l’élaboration de certains des concepts qui se situent aujourd’hui aux fondements des normes comptables internationales.

15

Mots-clés : histoire de la comptabilité, Transylvanie, école de Pensée comptable, enseignement supérieur comptable, profession comptable, Europe de l’Est.

Mouna Guedrib Ben Abderrahmen, « Impact des mécanismes internes de gouvernance sur le risque fiscal : une étude menée dans le contexte tunisien », Direction : Jean-Luc Rossignol et Mohamed Ali Omri Université de Franche-Comté, Besançon, France, le 12/06/2013

16

L’objectif principal de la présente thèse est d’examiner l’impact des mécanismes internes de gouvernance sur le risque fiscal dans le contexte tunisien. Les notions de risque fiscal et de gestion du risque fiscal ont été définies dans un premier chapitre. Un deuxième chapitre présente le fondement théorique de notre étude. La théorie des jeux est présentée en premier lieu. Elle constitue un cadre propice pour analyser les comportements des deux acteurs principaux dans le cadre de cette étude, à savoir l’entreprise et l’administration fiscale, vis-à-vis du risque fiscal. La théorie partenariale de la gouvernance a été mobilisée, en deuxième lieu, afin d’examiner le rôle des mécanismes de gouvernance dans la réduction du risque fiscal. Les hypothèses issues de cette théorie supposent l’existence d’un effet négatif de l’indépendance du conseil, de la séparation des postes de directeur général et de président du conseil d’administration, de l’expertise comptable ou fiscale du comité d’audit et de l’expertise comptable ou fiscale de la fonction d’audit interne sur le risque fiscal. La méthodologie de notre recherche comporte trois étapes. D’abord, une analyse de contenu des arrêts fiscaux rendus en cassation entre les entreprises et l’administration fiscale a permis de dégager les divers types de risques fiscaux des entreprises détectés lors du contrôle et confirmés par la procédure juridictionnelle. Ensuite, l’analyse de contenu des états financiers et des rapports généraux des commissaires aux comptes des sociétés tunisiennes cotées sur une période de cinq ans a mis en évidence la divulgation d’informations sur le risque fiscal et ce conformément aux exigences réglementaires. Enfin, l’analyse de régressions logistiques a permis de mettre en évidence le rôle joué par le conseil d’administration et le conseil externe dans la gestion comptable du risque fiscal. Cette analyse a montré aussi que les acteurs qui exercent un impact sur la gestion comptable du risque fiscal différent entre les entreprises non financières et celles appartenant au secteur financier. Globalement, l’analyse de l’interaction entre le système de gouvernance et le risque fiscal a permis d’identifier les acteurs qui participent activement dans la gestion comptable du risque fiscal Ces acteurs semblent en faveur de la transparence fiscale de l’entreprise à l’égard des actionnaires et de l’administration fiscale. Cette thèse s’insère ainsi pleinement dans la problématique plus générale de la responsabilité sociale de l’entreprise.

17

Mots-clés : risque fiscal, gestion du risque fiscal, théorie des jeux, théorie partenariale de la gouvernance, mécanismes internes, entreprises tunisiennes cotées.

Tiphaine Jérôme, « Stratégie(s) de diffusion volontaire d’informations sur les gaz à effet de serre : Le cas du Carbon Disclosure Project », Direction : Thomas Jeanjean et Hervé Stolowy HEC, GREGHEC - Laboratoire CNRS - UMR 2959, le 12/11/2013

18

Le réchauffement climatique représente un enjeu prégnant auquel les entreprises répondent, entre autres, par la diffusion volontaire d’informations sur leurs émissions de gaz à effet de serre (GES). Trois études empiriques, traitant pour chacune d’elle une dimension de la stratégie mise en place par les firmes à cet égard, sont menées. Elles sont toutes trois réalisées à partir du programme Carbon Disclosure Project.

19

La première étude identifie deux étapes séquentielles conduisant à la diffusion d’informations sur les GES : la production puis la diffusion sélective. À partir d’un échantillon mondial, une analyse coûts-bénéfices identifie les différents déterminants de ces deux décisions et invite à considérer de manière plus fine le processus de diffusion volontaire. La deuxième étude examine l’influence de la gouvernance interne sur la qualité des informations carbones diffusées, en distinguant la gouvernance spécifiquement dédiée à l’environnement de la gouvernance générale. Les analyses mettent en évidence, dans le contexte américain, le rôle contingent de la gouvernance spécifique puisque son rôle ? positif ? est modéré par la gouvernance générale dans laquelle elle s’insère. La troisième étude s’intéresse finalement à l’utilisation concomitante de deux canaux de diffusion. Il s’avère qu’une partie des entreprises françaises étudiées adapte les indicateurs diffusés sur les GES au canal et à l’audience ciblée. Afin d’assurer la crédibilité des données, la traçabilité de l’information est par ailleurs renforcée.

20

L’ensemble de ces résultats contribue à la compréhension de la façon dont les besoins des parties prenantes sont gérés par les entreprises. Notre connaissance de l’environnement informationnel créé par ces dernières autour du changement climatique s’en trouve ainsi améliorée.

21

Mots-clés : comptabilité environnementale, émissions de gaz à effet de serre, gouvernance d’entreprise, canaux de diffusion, théorie de l’agence élargie

Célia Lemaire, « Le processus de construction d’un outil de contrôle de gestion inter-organisationnel : le cas de l’expérimentation d’un outil de pilotage de la performance dans le secteur médico-social », Direction : Thierry Nobre EM Strasbourg, Université de Strasbourg, laboratoire HuManiS EA 7308, le 25/11/2013

22

L’objectif de la thèse est d’analyser le processus de construction d’un outil de contrôle de gestion inter-organisationnel mobilisant de multiples organisations publiques et privées. Notre recherche s’appuie sur une démarche de terrain impliquant la doctorante dans le projet d’expérimentation du premier outil commun à l’ensemble du secteur médico-social : un tableau de bord appelé « Tableau de bord de pilotage de la performance » par l’institution portant le projet (ANAP).

23

La grille de lecture de l’anthropologie symétrique, élément de la théorie de la traduction, permet de proposer des résultats autour de trois thématiques : la trajectoire de l’outil, le rôle des acteurs et actants dans le processus de construction et les stratégies des acteurs.

24

– L’analyse de la trajectoire de l’outil conduit à distinguer quatre phases principales et permet d’identifier des moments de purification et de médiation dans le processus de construction de l’outil. Les objectifs initiaux de l’introduction de l’outil, opérationnels et techniques, sont progressivement remplacés par un objectif sous-jacent de diffusion de la culture de performance, qui devient finalement l’objectif principal. Le glissement de l’objectif initial a entraîné la démobilisation finale des acteurs. Cette démobilisation est accentuée par un mécanisme de tentation bureaucratique : l’institution portant le projet a été surprise par la multiplication des controverses. À défaut de poursuivre dans l’optique initiale de construction concertée et participative de l’outil, elle a appliqué ses routines classiques, bureaucratiques, ne profitant pas de la richesse de la structuration en réseau.

25

– Les rôles que les acteurs attribuent à l’outil sont la compréhension du réel, l’aide à la justification, le facteur d’apprentissage et le rôle de rituel. Les acteurs jouent des rôles dans le processus de construction qui diffèrent parfois des rôles initialement attribués par le traducteur. Parmi ces derniers, sont identifiés des rôles non prévus mais souhaitables.

26

– Une analyse croisée mobilise trois facteurs explicatifs des stratégies des acteurs qui participent au projet : les objectifs qu’affichent les acteurs pour participer au projet, les controverses qu’ils émettent et les attentes qu’ils expriment vis-à-vis de leurs dotations. Cette analyse conduit à définir quatre types de stratégies d’acteurs : le méfiant passif, l’apprenant opportuniste, le critique proactif et le bon élève.

27

L’ensemble des résultats amène à proposer des pistes d’amélioration du processus. Parmi ces préconisations, il est proposé de sélectionner les controverses les plus décisives et de les traiter avec transparence afin d’éviter la démobilisation des acteurs, de favoriser les rôles non prévus mais souhaitables et d’adapter les modalités de participation aux acteurs en fonction des stratégies qu’ils déploient.

28

Mots-clés : Construction des outils de contrôle de gestion ; contrôle de gestion inter-organisationnel ; anthropologie symétrique – théorie de la traduction ; secteur médico-social

Titres recensés

  1. Élisabeth Albertini, « Le Management et la mesure de la performance environnementale », Direction : José Allouche Université Paris 1 – IAE de Paris, le 13/06/2013
  2. Zouhour Ben Hamadi, « Complexification des systèmes budgétaires et profils des dirigeants : Le cas des PME tunisiennes », Direction : Yves Dupuy et Philippe Chapellier Université de Montpellier II, École doctorale EDEG-Économie et Gestion, MRM « Montpellier Recherche en Management », le 28/11/2013
  3. Teodora Viorica Farcas, “The development of accounting thought and accounting higher education in Eastern Europe : The case of Transylvania, Romania”, Direction : Adriana Tiron-Tudor et Yannick Lemarchand Université Babe?-Bolyai, Cluj-Napoca, Roumanie, Université de Nantes, le 11/11/2013
  4. Mouna Guedrib Ben Abderrahmen, « Impact des mécanismes internes de gouvernance sur le risque fiscal : une étude menée dans le contexte tunisien », Direction : Jean-Luc Rossignol et Mohamed Ali Omri Université de Franche-Comté, Besançon, France, le 12/06/2013
  5. Tiphaine Jérôme, « Stratégie(s) de diffusion volontaire d’informations sur les gaz à effet de serre : Le cas du Carbon Disclosure Project », Direction : Thomas Jeanjean et Hervé Stolowy HEC, GREGHEC - Laboratoire CNRS - UMR 2959, le 12/11/2013
  6. Célia Lemaire, « Le processus de construction d’un outil de contrôle de gestion inter-organisationnel : le cas de l’expérimentation d’un outil de pilotage de la performance dans le secteur médico-social », Direction : Thierry Nobre EM Strasbourg, Université de Strasbourg, laboratoire HuManiS EA 7308, le 25/11/2013

Pour citer cet article

Réalisée par  Déjean Frédérique, Réalisée par Naro Gérald, « La revue des HDR et des thèses », Comptabilité - Contrôle - Audit, 1/2014 (Tome 20), p. 125-128.

URL : http://www.cairn.info/revue-comptabilite-controle-audit-2014-1-page-125.htm
DOI : 10.3917/cca.201.0125


Article précédent Pages 125 - 128
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback