Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Comptabilité - Contrôle - Audit

2014/2 (Tome 20)


ALERTES EMAIL - REVUE Comptabilité - Contrôle - Audit

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 9 - 37 Article suivant

Résumé

Français

Les travaux de Michel Foucault ont fondé un courant de recherche qui a mis en évidence les mécanismes permettant aux dispositifs de contrôle de contraindre les individus. Le lien entre savoir et pouvoir joue un rôle majeur dans cette dynamique. Cet article propose d’enrichir ces travaux avec ceux d’Armand Hatchuel qui a prolongé la réflexion que Michel Foucault a réalisée sur ce lien. Les savoirs ont en effet, une double facette : ils contraignent mais, par leur dimension réflexive, ils habilitent aussi les salariés. Les savoirs leur permettent de développer de nouveaux comportements qu’ils ont eux-mêmes définis. Sur cette base conceptuelle, notre recherche souligne que les outils de contrôle ont simultanément cette double dimension de contrainte et d’habilitation. L’étude de ces dimensions apparaît ainsi comme une clé particulièrement importante pour l’analyse des usages des outils de contrôle. Dans cet article, nous présentons deux études de cas mettant en évidence cette double dimension d’habilitation et de contrainte. Les données collectées ont été obtenues à partir d’entretiens semi-directifs et d’études documentaires approfondies. La première étude de cas montre qu’un outil de contrôle des compétences initialement conçu dans une logique d’habilitation peut être utilisé dans une optique plus contraignante. Inversement, la deuxième étude de cas montre qu’une enquête de satisfaction, un outil initialement plutôt orienté vers la contrainte, peut aussi habiliter les salariés. Dans la discussion, ces résultats empiriques sont utilisés pour enrichir la littérature existante sur ls’articulation des dimensions habilitante et contraignante des outils de contrôle.

Mots-clés

  • contraindre
  • habiliter
  • contrôle
  • Foucault
  • Hatchuel

English

Constrain and empower : the dual dimension of control toolsThe work of Michel Foucault highlighted how control mechanisms constrain people. The link between knowledge and power plays a major role in this dynamic. In this paper, we propose to enrich this work by linking it with Hatchuel’s theoretical developments. Hatchuel deepened reflection on this link developed by Michel Foucault. Indeed, knowledge has a double aspect : it constrains but, by its reflexive dimension, it also empowers employees. Knowledge may allow them to develop new self-defined behaviors. Based on those concepts, our research emphasizes that control tools have this double dimension of constraint and empowerment. The analysis of these dimensions appears as a particularly important key for analyzing the use of control tools. In this paper, we present two case studies highlighting those double dimensions of empowerment and constraint. The collected data were obtained from semi-structured interviews and documentary data. The first case study shows that a competencies control tool originally developed in empowerment logic can be used in a more constraining way. Conversely, the second case study shows that satisfaction survey, a tool initially rather constraint oriented can also empower employees. The discussion section stresses that the empirical results enrich the existing literature on the articulation of the dimension of constraint and empowerment in control tools.

Keywords

  • constrain
  • empower
  • control
  • Foucault
  • Hatchuel

Plan de l'article

  1. Introduction
  2. 1 - La littérature portant sur les usages H-C des outils de contrôle
    1. 1.1 - Les usages des outils de contrôle dans le courant initié par Michel Foucault
    2. 1.2 - Le prolongement de la réflexion par les travaux d’Armand Hatchuel
  3. 2 - La présentation des deux outils de contrôle étudiés
    1. 2.1 - Les données collectées
    2. 2.2 - Les outils de contrôle étudiés
  4. 3 - L’évolution des usages H-C dans les deux études de cas
    1. 3.1 - La dynamique des usages H-C de l’outil de contrôle des compétences [E1]
      1. 3.1.1 - La phase de prescription de l’outil de contrôle : l’habilitation avec quelques éléments contraignants
      2. 3.1.2 - Une phase d’utilisation de l’outil de contrôle caractérisée par l’émergence d’un savoir nouveau : le multiskill « élargi »
      3. 3.1.3 - La sortie de la crise du rapport de prescription par l’ajustement de l’outil de contrôle : une habilitation toujours effective mais une contrainte plus présente et plus légitime
    2. 3.2 - La dynamique des usages H-C de l’outil de contrôle qualité [E2]
      1. 3.2.1 - La phase de prescription de l’outil de contrôle : la contrainte avec quelques éléments habilitants
      2. 3.2.2 - Une phase d’utilisation de l’outil de contrôle caractérisée par l’émergence d’un savoir nouveau : la gestion de la prise de rendez-vous
      3. 3.2.3 - La sortie de la crise du rapport de prescription par l’ajustement de l’outil de contrôle : une contrainte toujours effective mais une habilitation plus présente et plus légitime
  5. 4 - Discussion
    1. 4.1 - L’articulation des usages H-C des outils de contrôle
    2. 4.2 - L’évolution des usages H-C des outils de contrôle
  6. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback