Accueil Revues Revue Numéro Article

Comptabilité - Contrôle - Audit

2014/3 (Tome 20)


ALERTES EMAIL - REVUE Comptabilité - Contrôle - Audit

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 135 - 139
1

Ils ont soutenu une HDR

François Aubert, « La discrétion managériale dans les divulgations et manipulations comptables : Contributions, enjeux et perspectives ». Soutenue le 10 avril 2014 à l’Université de Grenoble 2. Direction : Pascal Dumontier

2

Les travaux présentés s’attachent à évaluer les politiques de gestion du résultat des entreprises à travers une démarche théorique et empirique novatrice dans le cadre de changements réglementaires (i) et l’étude de la discrétion managériale dans les annonces d’informations comptables (ii). Le cadre mobilisé est celui de la théorie positive de la comptabilité (Watts et Zimmerman 1986). Depuis plusieurs années, la recherche académique appréhende les manipulations comptables au moyen, essentiellement, des variables comptables de régularisation (accruals) estimées à partir de modèles ad hoc dont la légitimité a été souvent discutée (Hansen 1999 ; Young 1999 ; Fields et al. 2001 ; Hribar et Collins 2002). Ce travail constitue une tentative pour développer une nouvelle mesure de gestion du résultat – la fraction manipulée du bénéfice – qui a été éprouvée à partir de données de marchés d’actions américains et européens. Cette nouvelle variable proposée repose sur la correction des estimations de résultats des analystes financiers qui intervient après la présentation des résultats (consensus convergent). Au total, les résultats obtenus mettent en évidence que l’adoption du dispositif SOX aux États-Unis et l’adoption des IFRS en Europe ont, respectivement, contraint les entreprises à limiter leur propension à manipuler les bénéfices. Ces résultats sont conformes à ceux publiés sur la base de mesures plus conventionnelles de gestion du résultat (accruals), ce qui tend à valider la métrique proposée.

3

L’autre intérêt des travaux communiqués tient à l’étude de la réaction des investisseurs face aux annonces comptables managériales, peu étudiées en pratique, comme (1) les annonces hétérodoxes d’indicateurs de résultats non-strictement comptables, (2) les alertes aux résultats, (3) et les délais de publication des documents financiers. Dans le cadre de la théorie de l’efficience des marchés et de la rationalité des anticipations, l’auteur analyse à la fois la réaction des investisseurs (rentabilités anormales) et des analystes financiers, d’une part au moment de l’annonce de l’alerte aux résultats, d’autre part au moment de la présentation des résultats « non-GAAP » et enfin au moment de la publication des états financiers en ayant recours à la méthodologie des études d’évènements. Les mouvements de cours engendrés par cette dernière publication, lorsque l’information devient complète, sont donc censés modifier l’évaluation de l’entreprise qui résultait de l’annonce des résultats non-strictement comptables ou des alertes aux résultats alors que l’information n’était que partielle. Les travaux contribuent notamment à quantifier l’impact des annonces hétérodoxes de résultats pro forma transmises par les sociétés européennes. Si elles ne sont pourtant que très rarement étudiées, les résultats présentés permettent d’améliorer la littérature sur l’impact informatif des annonces de bénéfices non-strictement comptables.

4

Ils ont soutenu une thèse

Pascale Chateau-Terisse, « Les outils de gestion, transporteurs et régulateurs des logiques institutionnelles. Cas de deux organisations de capital-risque solidaire ». Soutenue le 14 novembre 2013 à l’Université Paris-Est. Direction : Muriel Jougleux

5

La théorie néo institutionnelle permet de penser les outils de gestion dans la société et dans l’interaction avec les acteurs des organisations. Ce travail montre la complexité des instruments de gestion et les envisage tour à tour comme : des éléments symboliques neutres à l’activité de l’organisation adoptés par souci de légitimité et diffusés par des mécanismes isomorphiques, des objets rhétoriques générateurs de langage et de catégorisations et transformés par les acteurs organisationnels, des artefacts transportant des logiques institutionnelles multiples naissant dans le champ organisationnel. Cette thèse pose l’existence d’un nouveau rôle pour les outils de gestion, celui de régulateur des contradictions entre logiques institutionnelles. Sur le plan empirique, avec une méthodologie qualitative mêlant approches longitudinales multi niveaux et recherche intervention, nous avons analysé les logiques institutionnelles du champ de la finance solidaire en France et de deux organisations de capital-risque solidaire. Les outils de gestion de ces deux organisations sont ensuite étudiés. Les outils créés avec le chercheur, les pactes d’actionnaires et les chartes, véhiculent les logiques institutionnelles des fonds. Le changement des pactes d’actionnaires et les comités d’investissement permettent de révéler que les outils de gestion gèrent les tensions entre logiques institutionnelles en les éliminant, les compartimentant ou les intégrant. Les résultats de cette étude autorisent une discussion sur le degré d’incompatibilité entre les logiques en fonction de leur perméabilité, des métiers représentés dans les organisations et des pratiques considérées. Nous présentons également une formalisation des liens entre outils de gestion et logiques institutionnelles ainsi qu’entre logiques institutionnelles présentes dans l’organisation et rôle des outils de gestion. Enfin, nous proposons un process socio technique d’hybridation de logiques institutionnelles.

6

Mots-clés : outils de gestion, logiques institutionnelles, finance solidaire, capital-risque solidaire.

Alain George, « Découplage et encastrement entre prestataires logistiques et grande distribution : Cas d’une pratique volontaire de développement durable au sein d’une logistique “Plug and Play” ». Soutenue le 3 décembre 2013 à Université Montpellier 2. Direction : Denis Travaillé

7

La logistique de la Grande Distribution s’appuie sur une organisation multi-acteurs, dont les principes de flexibilité et d’adaptabilité au moindre coût, sont les leviers d’une performance fondée sur la substituabilité des Prestataires de Services Logistiques (PSL). Cette organisation entraîne une dépendance stratégique des PSL vis-à-vis de la grande Distribution. Néanmoins, certains prestataires intègrent une démarche de Développement Durable. La problématique de la thèse est donc la suivante : Pourquoi et comment les Prestataires Logistiques intègrent-ils, volontairement, une politique de Développement Durable au sein de la chaîne logistique aval de la Grande Distribution ? Le cadre théorique de notre recherche s’appuie d’abord sur le modèle logistique « Plug and Play » qui permet de caractériser la logistique de la Grande Distribution. De ce point de vue, cette recherche s’intéresse donc au principe même du contrôle inter-organisationnel dont un des objectifs principaux est de permettre à la fois une meilleure efficacité et plus grande efficience d’une chaîne logistique (Fabbe-Coste 2005 ; Paché et al. 2006). La théorie des Coûts de Transaction, et plus particulièrement de la spécificité des actifs renforcée par une approche des contrats, vise à apporter un éclairage nouveau aux problématiques sous jacentes au fonctionnement du modèle logistique qui pourrait s’apparenter à un modèle de type « Plug and Play ». Ce modèle semble prendre ses appuis sur les principes de dépendance et de blocage stratégique des acteurs, que sont les PSL. Cette lecture du modèle logistique, et de son organisation complexe, est complétée par la théorie du découplage et de l’encastrement, selon White, ce qui permet d’expliquer le caractère bloquant du modèle « Plug and Play » et celui d’actions possibles des PSL. La méthodologie choisie est une approche exploratoire abductive sous un positionnement constructiviste modéré. Elle s’appuie sur l’étude de cas approfondie d’une chaîne logistique aval d’une enseigne de la Grande Distribution et de ses PSL. Une triangulation des méthodes mobilise une démarche qualitative par le biais d’entretiens, mais également une enquête quantitative. Les résultats de la recherche montrent, dans le cas étudié, que les PSL sont encastrés dans le modèle « Plug and Play » de l’enseigne dont ils sont dépendants. En réaction, certains prestataires tentent de se découpler du « Plug and Play », en intégrant une démarche de Développement Durable, et de s’encastrer dans un modèle logistique « Plug and Play » à un niveau d’échange inférieur, où le rapport de force entre PSL et l’enseigne est plus équilibré.

8

Mots-clés : cercle, contrôle, convention, découplage, développement durable, encastrement, grande distribution, identités, institutionnalisation, logistique « Plug and Play », Prestataires de Services Logistiques, recherche d’appuis, spécificité d’actifs.

Claudine Grisard, « La formation de l’ accountability en situations conflictuelles ». Soutenue le 4 juillet 2014 à l’Université Paris Dauphine. Direction : Nicolas Berland

9

Cette thèse revisite le concept d’accountability élaboré par Robert (1991), défini comme un processus itératif en trois temps, visant pour un individu à justifier un acte qu’il a commis par rapport à des valeurs et des normes, que l’individu reconnaît comme siennes. Au sein des organisations, deux accountability sont définies. L’accountability hiérarchique se réalise à distance, du fait des outils de gestion. L’accountability sociale se réalise en face-à-face par les interactions directes. Cette thèse se concentre les interactions sociales, notamment conflictuelles, pour en comprendre l’influence sur la formation de l’accountability en organisation ; ceci tant au niveau de l’individu que du groupe.

10

La première étude s’intéresse à la formation de l’accountability d’un individu quand il fait face à deux demandes de comptes antagonistes ; ceci à partir d’entretiens de salariés qui doivent, au nom de l’entreprise, répondre à une demande sociale, restant alignée sur les principes du monde des affaires. À l’aide de la conceptualisation foucaldienne de la subjectivation de l’individu par lui-même, je montre que ces demandes, sont interprétées par les salariés selon leurs convictions propres. Ils proposent une réponse personnelle. Trop spécifique par rapport aux deux demandes, elle est rejetée. L’individu ne peut plus rendre compte. Pour rétablir l’accountability, une communauté alternative, regroupant les salariés interrogés, leur permet d’être considérés comme ayant bien agi.

11

La seconde étude questionne, à partir d’une ethnographie, réalisée au Mali, la formation de l’accountability d’un groupe dont les collègues remettent en cause la mission. Elle montre que des salariés contrarient l’accountability de leurs pairs car ils mettent en place un produit adapté aux populations rurales, avec lesquelles les salariés urbains ne veulent être assimilés. Pour comprendre ce conflit de classe, les théories postcoloniales sont mobilisées. Elles aident à révéler un déplacement de la dichotomie entre « Nord/Suds », vers une séparation des Suds « élite urbaine/populations rurales ». Pour contrer ces difficultés à rendre compte, les salariés concernés développent une relation de redevabilité envers les villageois. Ils se rendent également mutuellement des comptes pour se soutenir, et réhabiliter leur accountability hiérarchique en s’appuyant sur leurs positions respectives.

12

Cette étude démontre qu’au sein de l’accountability hiérarchique s’opèrent des ruptures, provenant de situations interactionnelles conflictuelles, et compensées par le développement d’accountability sociales alternatives.

13

Mots-clés : accountability hiérarchique et sociale, interactions, construction identitaires, et théories postcoloniales.

Souhir Khemir, « Perception, utilité et influence de l’information environnementale, sociale et de gouvernance sur la prise de décision d’investissement ». Soutenue le 7 juillet 2014 à l’Université Toulouse 1. Direction : Simon Alcouffe

14

En plus de l’information financière, les entreprises communiquent de l’information Environnementale, Sociale et de Gouvernance (ESG). Cette information est censée répondre aux besoins informationnels de l’ensemble des parties prenantes de l’entreprise, spécifiquement les investisseurs. La présente thèse vise à analyser la perception, l’utilité et l’influence de l’information ESG sur la prise de décision d’investissement des professionnels financiers. Pour cela, la théorie de l’utilité décisionnelle de l’information est mobilisée. L’investigation empirique est composée de deux étapes : la première consiste en une étude exploratoire à la fois qualitative (fondée sur des « focus groups » ainsi que sur des entretiens semi-directifs) et quantitative (fondée sur l’administration d’un questionnaire en ligne). Elle révèle un intérêt des professionnels financiers pour 11 indicateurs afférents à l’information ESG issus des lignes G3.1 de la Global Reporting Initiative. La seconde étape consiste en une expérimentation avec comme objectif de vérifier l’effet des indicateurs issus de la phase exploratoire sur la prise de décision d’investissement d’un échantillon de 245 sujets, composé pour moitié de professionnels financiers expérimentés. Les résultats de cette expérimentation montrent que l’information ESG prise globalement, le niveau d’expérience de l’individu ainsi que l’horizon d’investissement influencent la prise de décision d’investissement des professionnels financiers. En outre, l’information Sociale et celle relative à la Gouvernance d’entreprise ont plus d’influence sur la prise de décision d’investissement que l’information environnementale.

15

Mots-clés : information, RSE, environnement, gouvernance, investissement, décision, expérimentation.

Emmanuelle Nègre, « Informations volontaires lors des OPA/OPE : De la décision de diffusion à leur influence sur les actionnaires ». Soutenue le 8 juillet 2014 à l’Université Toulouse 1 Direction : Isabelle Martinez

16

Cette thèse porte sur la diffusion volontaire d’informations lors d’OPA/OPE. Elle est constituée de trois articles s’intéressant à une étape différente du processus de diffusion d’informations dans ce contexte. Le premier article vise à expliquer la décision de diffusion volontaire des entreprises cibles par une étude des facteurs incitatifs à la diffusion lors de telles opérations. Les résultats montrent que cette décision découle principalement de l’influence de facteurs contextuels. Le deuxième article identifie, à partir d’une analyse lexicale des communiqués de presse volontaires, les stratégies discursives adoptées par les entreprises acquéreuses et cibles ainsi que les motivations sous-jacentes. Enfin, dans le troisième article, une expérimentation est conduite afin d’examiner l’influence des stratégies de diffusion d’informations et de gestion des impressions des entreprises cibles d’offres hostiles sur les actionnaires. Il s’avère que celles-ci modifient leur perception de l’offre et in fine leur décision d’accepter ou de rejeter l’opération.

17

Mots-clés : diffusion volontaire, OPA/OPE, déterminants, communiqués de presse, gestion des impressions.

Titres recensés

  1. François Aubert, « La discrétion managériale dans les divulgations et manipulations comptables : Contributions, enjeux et perspectives ». Soutenue le 10 avril 2014 à l’Université de Grenoble 2. Direction : Pascal Dumontier
  2. Pascale Chateau-Terisse, « Les outils de gestion, transporteurs et régulateurs des logiques institutionnelles. Cas de deux organisations de capital-risque solidaire ». Soutenue le 14 novembre 2013 à l’Université Paris-Est. Direction : Muriel Jougleux
  3. Alain George, « Découplage et encastrement entre prestataires logistiques et grande distribution : Cas d’une pratique volontaire de développement durable au sein d’une logistique “Plug and Play” ». Soutenue le 3 décembre 2013 à Université Montpellier 2. Direction : Denis Travaillé
  4. Claudine Grisard, « La formation de l’ accountability en situations conflictuelles ». Soutenue le 4 juillet 2014 à l’Université Paris Dauphine. Direction : Nicolas Berland
  5. Souhir Khemir, « Perception, utilité et influence de l’information environnementale, sociale et de gouvernance sur la prise de décision d’investissement ». Soutenue le 7 juillet 2014 à l’Université Toulouse 1. Direction : Simon Alcouffe
  6. Emmanuelle Nègre, « Informations volontaires lors des OPA/OPE : De la décision de diffusion à leur influence sur les actionnaires ». Soutenue le 8 juillet 2014 à l’Université Toulouse 1 Direction : Isabelle Martinez

Pour citer cet article

Réalisée par  Déjean Frédérique, Naro Gérald, « La revue des HDR et des thèses », Comptabilité - Contrôle - Audit, 3/2014 (Tome 20), p. 135-139.

URL : http://www.cairn.info/revue-comptabilite-controle-audit-2014-3-page-135.htm
DOI : 10.3917/cca.203.0135


Article précédent Pages 135 - 139
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback