Accueil Revues Revue Numéro Article

Critique internationale

2014/1 (N° 62)


ALERTES EMAIL - REVUE Critique internationale

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Pages 5 - 6 Article suivant
1

Une fois n’est pas coutume, le sommaire de ce premier numéro de l’année 2014 est uniquement composé d’un dossier thématique, auquel s’ajoute, évidemment, notre rubrique « Lectures » habituelle. Dirigé par Yann Bérard (politiste, maître de conférences à l’Université des Antilles et de la Guyane et chercheur au Centre de recherche sur les pouvoirs locaux dans la Caraïbe) et Daniel Compagnon (politiste, professeur à Sciences Po Bordeaux et chercheur au Centre Émile Durkheim), ce « thema » consacré aux « Politiques du changement climatique » comporte six contributions qui analysent les enjeux de politique publique liés au changement climatique à partir d’une variété d’échelles et d’études de cas.

2

Amy Dahan (directrice de recherche émérite au CNRS en histoire des sciences et science studies, Centre Alexandre Koyré/EHESS) revient sur la construction du changement climatique en tant que problème de politique publique dans les arènes internationales, et démontre que la modification – nécessaire – de la gouvernance climatique suppose un changement des modes de cadrage de ce problème. Stefan C. Aykut (post-doctorant au LATTS, Université Paris-Est Marne-le-Vallée et à l’IFRIS, et chercheur associé au Centre Marc Bloch de Berlin) retrace l’histoire de la création du marché du carbone, qui demeure à ce jour le principal outil de la politique de réduction des gaz à effet de serre en Europe. Yves Montouroy (politiste, chercheur associé au Centre Émile Durkheim de Science Po Bordeaux) et Arnaud Sergent (politiste et ingénieur-chercheur au sein de l’unité ADBX de l’Irstea de Bordeaux) observent les effets de la politique européenne de valorisation des énergies renouvelables sur la filière bois et l’activité des papetiers en Aquitaine. Denis Salles (directeur de recherche au sein de l’unité ADBX de l’Irstea de Bordeaux) et Vincent Marquet (doctorant en sociologie à l’Irstea et au Centre Émile Durkheim de Science Po Bordeaux) proposent une analyse comparée des politiques d’adaptation au changement climatique à partir de l’observation de la gestion des ressources en eau de la Garonne en France et de la Richelieu au Québec. Laurie Béhar (chercheure associée au CERTOP/Université Toulouse-Le Mirail) et Pieter Leroy (professeur au département des sciences politiques de l’environnement de l’Université Radboud, Nijmegen, Hollande), quant à eux, analysent les interactions entre acteurs publics, associations et experts qui se nouent dans le cadre des politiques de lutte contre le changement climatique dans la région Midi-Pyrénées. Enfin, Klervi Fustec (doctorante à ART-Dev/Université Paul Valéry Montpellier 3) traite de la manière dont l’Autorité palestinienne, acteur semi-étatique hautement dépendant des institutions internationales, intègre le problème public du changement climatique dans sa stratégie d’affirmation de sa dimension étatique.

3

Le « thema » du numéro de printemps posera la question d’un renouveau de l’État développeur en Asie. Il a été dirigé par Sébastien Lechevalier (maître de conférences à l’EHESS et membre de la rédaction de Critique internationale) et Pauline Debanes (EHESS). Il sera suivi d’un double dossier (été et automne), consacré aux conflits au travail dans le monde et dirigé par Maxime Quijoux (chargé de recherche CNRS au laboratoire PRINTEMPS – Professions, Institutions, Temporalités – Université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines).

4

Bonne lecture

La rédaction

Pour citer cet article

« Éditorial », Critique internationale, 1/2014 (N° 62), p. 5-6.

URL : http://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2014-1-page-5.htm
DOI : 10.3917/crii.062.0005


Pages 5 - 6 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback