Accueil Revue Numéro Résumé

Cultures & Conflits

2016/3 (n° 103-104)

  • Pages : 218
  • Affiliation : Revue affiliée à Revues.org

  • ISBN : 9782343110875
  • Éditeur : L'Harmattan

ALERTES EMAIL - REVUE Cultures & Conflits

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 63 - 90 Article suivant

Résumé

Français

Basé sur une recherche ethnographique réalisée dans un aéroport européen, cet article analyse les pratiques de contrôle des gardes-frontières auprès des voyageurs ressortissants de pays tiers, proposant une anthropologie du pouvoir des contrôles aux frontières qui examine l’usage de la violence symbolique et du pouvoir étatique discrétionnaire. En nous appuyant sur les théories des « street-level bureaucracies » et celles des interactions sociales, nous analysons les pratiques de travail, les routines professionnelles et l’organisation du travail des gardes-frontières en démontrant que ce sont ces dernières qui activent et constituent la frontière et la politique du contrôle de la mobilité. Nous soutenons que le contrôle au sein de l’aéroport est basé à la fois sur l’influence de la frontière-réseau, ainsi que sur une performance dramaturgique de gestion bureaucratique qui créent les voyageurs légitimes et les passagers indésirables, évitent de potentielles protestations de ces derniers et feignent une responsabilité (accountability), destinée à un public plus large de citoyens. En tant que tel, le contrôle de la frontière serait dès lors plus un acte politique symbolique qu’un outil efficace de politique de mobilité et d’immigration.

Mots-clés (fr)

  • aéroport
  • pouvoir discrétionnaire
  • contrôle des frontières
  • frontière-réseau
  • bureaucratie

English

Producing Undesirables at the Border. Border Control Practices at a European Airport Based on empirical research in a European airport, this article analyses how border guards control third-country nationals by advancing an anthropology of the power of border control as exhibited by the use of symbolic violence and discretionary state power. Leaning on the theories of street-level bureaucracies and organizations, we analyze the work practices, professional routines and organization of the work of border guards in order to show how border guards activate and constitute the border and the control of mobility. We argue that control at the airport is based both on the influence of the network-border and on a dramaturgical performance of bureaucratic governance, which is meant to create legitimate travelers and undesirable passengers, while circumventing potential protests of the latter and simulating accountability toward the broader public of citizens. As such, border control is more of a symbolic act than an efficient tool of immigration policy.

Mots-clés (en)

  • airport
  • discretion
  • border control
  • network-border
  • bureaucracy

Plan de l'article

  1. Enquête dans un aéroport européen
  2. Pratiques de surveillance quotidienne
  3. Les usages du pouvoir discrétionnaire et de la responsabilité (accountability)
  4. La construction de passagers inadmissibles
  5. Pratiques discrétionnaires et gouvernance frontalière
  6. Conclusion
© 2010-2017 Cairn.info