Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue d'économie financière

2013/2 (N° 110)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue d'économie financière

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 245 - 260 Article suivant

Résumé

Français

Malgré le très large éventail de motivations d’épargne des ménages qui ont été tour à tour évoquées au cours d’une période de plus de deux siècles, l’une a été constamment oubliée : le remboursement des dettes. L’explication d’un tel oubli est simple : il n’existe pratiquement nulle part d’informations sur le montant de ces remboursements. Une lacune de nos connaissances particulièrement sérieuse à un moment où le passif des ménages a pris une telle ampleur dans un de nombreux pays avancés. Les statistiques financières disponibles permettent tout de même de calculer des estimations de ces remboursements pour la période 2004-2011, pour la zone euro et cinq pays membres. En France, ces remboursements pourraient constituer près des deux cinquièmes de l’épargne courante des ménages telle qu’elle apparaît dans les comptes nationaux. Cette part varie sans doute fortement d’un pays à l’autre et pourrait exercer une influence significative sur les niveaux mêmes des taux d’épargne, un facteur jamais pris en compte dans les comparaisons internationales.
Classification JEL : C80, D10, R20.

English

A New Vision of Household BehavioursDespite the broad range of motivations of household saving which were alternately mentioned during a period of more than two centuries, one was constantly ignored: the loan repayment. The explanation for such an omission is simple: the lack of information on the amount of these repayments. A particularly serious gap in our knowledge at a time where household liability has become so large in many developed countries. The available financial statistics allow nevertheless estimations of these repayments over the period 2004-2011 for five euro area countries and the euro area itself. In France, these repayments could amount to nearly two-fifths of the current household saving of national accounts. This proportion probably varies strongly from one country to another and could have a significant influence on the level of saving rates, a factor never taken into account in international comparisons.
Classification JEL: C80, D10, R20.

Plan de l'article

  1. La séparation des variables « réelles » et des variables financières est à l’origine d’erreurs dans l’interprétation des comportements financiers des ménages
    1. Une interprétation réductrice du rôle de l’épargne courante
    2. Une sous-estimation du rôle du crédit
  2. De l’introduction des nouveaux crédits et des remboursements naît une autre vision des comportements des ménages
    1. Une nouvelle présentation comptable
    2. La véritable affectation de l’épargne courante des ménages
  3. Une meilleure description des comportements financiers des ménages
    1. Une nouvelle microéconomie de l’épargne et du crédit
    2. Une macroéconomie intégrant le recours au crédit

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback