Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue d'économie financière

2013/3 (N° 111)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue d'économie financière

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 83 - 107 Article suivant

Résumé

Français

Les banques britanniques continuaient de souffrir d’un environnement économique interne fragile en 2012 et du risque de nouvelles corrections du marché de l’immobilier résidentiel. Fortement ébranlé par la crise financière, le secteur bancaire avait pâti d’importantes pertes et dépréciations ayant appelé des réponses gouvernementales de grande ampleur. Le coût budgétaire élevé du soutien public a conduit le gouvernement à repenser l’architecture de la supervision bancaire et redéfinir le cadre réglementaire national. Ces interventions massives ont certes contribué à améliorer la solvabilité globale. Cela ne saurait occulter le dualisme persistant quant à la profitabilité et la robustesse des établissements entre d’une part, ceux diversifiés à l’international et plus résistants aux chocs nationaux, et d’autre part, les autres ancrés sur leur marché domestique et davantage exposés aux évolutions conjoncturelles internes. Le durcissement réglementaire imprimera pour longtemps sa marque sur le contour des groupes bancaires et plus encore, sur l’organisation du système financier britannique.
Classification JEL : G01, G21, G28.

English

The New Regulatory Paradigm and the Economic Uncertainties Put the UK Banks to the TestThe UK banks continued to be affected by both a weak internal business environment in 2012 and the risk of new housing market corrections. Badly shaken by the financial crisis, the UK banking system suffered from losses and writedowns that led the government to implement tremendous public bailouts. The budgetary costs of such public supports persuaded the governmental authorities to rethink the banking supervision architecture and to redefine the national regulatory framework. These interventions certainly contributed to restore the global solvency of the UK banking sector. However, it could not hide the persistent duality concerning the profitability and the soundness between internationally diversified institutions and those rooted in their domestic market and therefore more exposed to developments in the domestic economy. The stricter regulation will impact the banks for a long time and even more, the organisation of the UK financial system.
Classification JEL: G01, G21, G28.

Plan de l'article

  1. Un soutien massif des autorités publiques depuis la crise
    1. Le déploiement d’un large éventail de mesures de politique monétaire
    2. La création d’une bad bank virtuelle
    3. Des recapitalisations publiques massives postcrise, mais encore des inquiétudes de la BoE sur la solidité financière du système bancaire
  2. Un cadre réglementaire profondément remodelé
    1. Le rapport Vickers : un projet qui redessinera durablement les contours des groupes bancaires
    2. Les recommandations du rapport Vickers remaniées dans leur mise en œuvre
  3. Des performances financières étroitement liées à l’internationalisation des groupes bancaires
    1. Forte contraction du produit net d’exploitation et des marges qui resteront encore sous pression
    2. Des conditions d’exploitation fortement mises à mal par la crise
    3. Recul du risque de liquidité et de transformation
    4. Participations publiques : des cessions compromises par les fortes décotes boursières des établissements contrôlés majoritairement ou partiellement par l'État
  4. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback