Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue d'économie financière

2014/1 (N° 113)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue d'économie financière

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 117 - 140 Article suivant

Résumé

Français

Avant le déclenchement de la crise, les pays émergents jouissaient d’une croissance rapide et leurs banques centrales avaient fortement progressé dans la mise en œuvre de politiques monétaires modernes se rapprochant de celles en vigueur dans les pays développés. Cette période de croissance généralisée est maintenant révolue et a fait place à un jeu à somme nulle. Il en résulte que les dernières générations d’investissements réalisés dans les économies émergentes ne procureront que de très faibles rentabilités. Nous considérons donc que le modèle de croissance des pays émergents est en panne et qu’il est urgent de mettre un terme à cette mauvaise allocation des ressources. Comme cela est apparu depuis 2013, la politique monétaire n’est pas capable d’engendrer les réallocations de capital nécessaires vers de nouveaux secteurs et de nouvelles zones géographiques. L’adoption de politiques industrielles modernes est un outil bien plus efficace qui doit devenir le socle des politiques économiques des pays émergents.
Classification JEL : E58, G01, O23, O25.

English

Emerging Markets Monetary Policy: The Last Five Years and the Next FiveBefore the crisis emerging countries experienced substantial economic growth and their central banks made considerable progress in adopting modern and theoretically sound frameworks, which further reinforced the benign environment. That period of global growth now appears to have given way to a period where incremental growth looks more like a zero-sum game. As a result, later vintages of the capital stock in the emerging market export sector are likely to generate very low returns. We thus consider that their growth model is broken and that resource misallocation must be stopped. As highlighted during the last post crisis period, monetary policy is ill-equipped to reallocate resources to new sectors and regions. A better tool would be a modern industrial policy that must become the cornerstone of emerging countries policies.
Classification JEL: E58, G01, O23, O25.

Plan de l'article

  1. Les trois régimes sous lesquels les banques centrales des pays émergents ont opéré
    1. Premier régime : précrise (2000-2007)
    2. Deuxième régime : postcrise 1 (2007-été 2013)
    3. Troisième régime : postcrise 2 (depuis l’été 2013)
  2. La politique monétaire sous le régime postcrise 1 (2007-été 2013)
    1. Le premier défi : une économie à deux amplitudes
      1. La convergence des politiques macroéconomiques et des politiques de liquidité
      2. Le quantitative tightening pour combattre le quantitative easing : courte étude de cas des réponses des banques centrales des pays émergents au début de 2011
    2. Le second défi : la réponse (ou plutôt l’absence de réponse) au besoin d’un nouveau modèle de croissance
  3. La politique monétaire des pays émergents depuis l’été 2013 (régime postcrise 2)
    1. Pourquoi les marchés poussèrent-ils les pays émergents au resserrement monétaire pendant l’été 2013 ?
      1. Les ventes massives d’actifs financiers émergents et leurs particularités
      2. Les différences avec les années 1980 et 1990
      3. Certaines économies émergentes se trouvèrent plus exposées
    2. Comment les autorités économiques des pays émergents réagirent-elles à la décision de la Fed en septembre 2013 ?
      1. Ces stratégies ne se sont pas attaquées aux problèmes structurels et ont au contraire fait naître de nouveaux risques
    3. Quelle est la situation actuelle ?
      1. Un affaiblissement des fondamentaux intérieurs – élément crucial pour le déclenchement d’un sudden stop – de plus en plus apparent
      2. De nouveaux risques de ralentissement en Chine, tandis que les États-Unis apparaissent davantage comme un concurrent que comme un client pour les pays émergents
      3. Des risques de contagion
  4. Les cinq prochaines années : le retour des banquiers centraux traditionnels ?

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback