Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue d'économie financière

2014/1 (N° 113)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue d'économie financière

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 179 - 192 Article suivant

Résumé

Français

Au cours des années 1970 et 1980, les banques centrales ont vu leur objectif principal devenir la stabilité des prix et elles ont acquis de l’indépendance pour assumer ce mandat. Ces deux évolutions sont nées de l’expérience pratique combinée à de nouvelles théories macroéconomiques. La création de la BCE en offre un exemple frappant. Des mesures ont été prises pour supprimer explicitement les objectifs et/ou les outils susceptibles de détourner la BCE de son mandat principal. Après 2008, les banques centrales des États-Unis, du Royaume-Uni et du Japon ont entamé des politiques non conventionnelles – achats massifs de titres et annonces concernant les futures mesures de politique monétaire – dans le but de contourner leur incapacité à diminuer les taux directeurs à court terme. Elles se sont ainsi rapprochées des gouvernements sans remise en cause officielle de leur indépendance. La BCE n’a pas suivi cette voie, la diversité des membres de la zone euro a rendu plus difficile voire carrément impossible l’usage de politiques non conventionnelles.
Classification JEL : E58, F36.

English

Can Central Banks Conduct Unconventional Monetary Policies While Maintaining their Independence?In the course of the 1970s and 80s, central banks became focused on price stability as a prime objective, and they were given more independence to assure such a mandate. Both developments grew out of practical experience combined with a new perspective on macroeconomic theory. The design of the ECB is a prime example; steps were taken to explicitly exclude objectives and/or instruments that might have distracted the ECB. After 2008 central banks in the US, the UK and Japan embarked on unconventional policies – massive purchases of securities and guidance to markets about future policy actions – in order to get around their inability to lower the short-term policy rate further; this brought them closer to governments, though as yet without any formal change in their independence. The ECB has not followed suit; the heterogeneity of the participants in the Euro area has made unconventional policies less useful or outright impossible.
Classification JEL: E58, F36.

Plan de l'article

  1. Évolution des perspectives sur les conventions et l’indépendance
  2. Lignes directrices pour la création de la banque centrale de l’UEM
  3. Dans quelle mesure la BCE est-elle encore conventionnelle et indépendante ?
  4. Quelques conclusions en forme de conjectures

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback