Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue d'économie financière

2014/1 (N° 113)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue d'économie financière

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 35 - 46 Article suivant

Résumé

Français

La crise a mis en lumière une tension fondamentale au cœur de la politique monétaire. D’un côté, les banques centrales sont des acteurs majeurs dans la lutte contre la crise. D’un autre côté, leurs efforts doivent être conçus et communiqués dans le strict respect de leur mandat qui consiste à assurer la stabilité des prix à long terme. Pour atteindre cet équilibre, une distinction claire doit être établie entre l’objectif de la politique monétaire et sa conduite. Le cadre stratégique de la BCE et l’objectif d’une hausse des prix « inférieure à, mais proche de 2 % à moyen terme » permettent d’obtenir cet équilibre. Tout d’abord, l’inflation peut varier au sein de l’intervalle pour peu que la convergence vers l’objectif de moyen terme de 2 % soit assurée, de nombreuses trajectoires étant possibles. En outre, la notion de « moyen terme » ne renvoie pas à un horizon préétabli et dépend de la nature des chocs sous-jacents. Ceci a permis à la BCE de réagir de manière flexible à la crise tout en s’inscrivant dans le cadre stable de sa stratégie monétaire.
Classification JEL : E58, E63, F36, G01.

English

Monetary Policy in the Crisis: Confronting Short-Run Challenges While Anchoring Long-Run ExpectationsThe crisis has exposed the balancing act lying at the heart of monetary policy. On the one hand, central banks are key participants in addressing short-term challenges that the economy faces. On the other hand, their crisis-fighting efforts have to be designed and made public in full consistence with their long-run price stability mandates. To successfully manage this balancing act, a clear distinction must be made between the monetary policy objective and the conduct of policy. The ECB’s strategic framework and the aim of maintaining inflation rates “below, but close to, 2% over the medium term” contain the necessary elements to achieve this balance. First, there is scope for inflation to vary within the range along the way to convergence with the medium-term policy aim of 2%, and many path configurations are possible. Second, the “medium term” itself is not a pre-set time span, but is dependent on the underlying shocks. This has enabled the ECB to react flexibly to the crisis, while remaining within the stable framework of its monetary policy strategy.
Classification JEL: E58, E63, F36, G01.

Plan de l'article

  1. Éléments d’une stratégie de politique monétaire
  2. Les interactions entre la conduite de la politique monétaire et ses objectifs
  3. La stratégie de politique monétaire de la BCE
  4. La réponse de la BCE à la crise
  5. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback