Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue d'économie financière

2014/2 (N° 114)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue d'économie financière

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 167 - 188 Article suivant

Résumé

Français

L’Alternative Investment Market (AIM), dédié aux petites et moyennes capitalisations, a été créé en 1995 par le London Stock Exchange (LSE). L’AIM est devenu un marché de référence pour de nombreuses places boursières. Il repose sur un modèle de marché particulier où des intermédiaires privés, les Nomads, se substituent dans une certaine mesure à la régulation du LSE. Cet article interroge la nature du succès de l’AIM. À partir d’une revue de la littérature empirique, nous mettons en lumière les forces et faiblesses de ce marché. D’un côté, l’AIM est caractérisé par un dynamisme en termes d’entrées, d’opérations d’augmentation de capital, et de sorties volontaires. De l’autre côté, les performances opérationnelles des entreprises se révèlent inférieures à celles d’entreprises similaires sur d’autres marchés boursiers, l’AIM ne jouant pas le rôle d’un tremplin pour les firmes innovantes. Les conclusions de cet article doivent permettre d’éclairer les décideurs quant à l’élaboration de marchés juniors.
Classification JEL : G10, G23, G32, L25, M13.

English

Is the Alternative Investment Market a Model for Financing Small and Medium Capitalizations?The Alternative Investment Market (AIM), a stock market dedicated to small and medium capitalizations, has been created in 1995 by the London Stock Exchange (LSE). The AIM is viewed nowadays as a model for numerous stock markets with a similar target. It relies on a specific market model, where private intermediaries, the Nomads, replace, to a certain extent, the LSE regulation. This paper investigates on the nature of the AIM success. We shed light on the strengths and the weaknesses, through a review of the empirical literature. On the one hand, the AIM is characterized by a high rate of new IPOs, seasoned offerings, and voluntary exits. On the other hand, the operational performances of the AIM-listed companies appear to be lower than those for similar firms on other stock markets, thereby casting doubts on the role of AIM as a stepping stone for innovative firms. The conclusions of the article offer some insights for policy-makers considering the creation of new junior markets.
Classification JEL: G10, G23, G32, L25, M13.

Plan de l'article

  1. L'architecture organisationnelle de l’AIM
    1. L’AIM conçu comme un nourrisseur
    2. Une régulation basée sur des principes
  2. L’influence de l’AIM sur les entreprises cotées : quel bilan ?
    1. L’AIM est-il un casino ?
    2. Évaluation des performances économiques
    3. Coût du capital et choix de l’AIM
    4. Les effets sur les variables réelles
    5. Asymétries d’information, reverse mergers et sorties du marché
  3. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback