Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue d'économie financière

2014/2 (N° 114)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue d'économie financière

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 189 - 206 Article suivant

Résumé

Français

En matière d’organisation boursière dédiée aux petites et moyennes entreprises (PME), le succès de l’Alternative Investment Market (AIM) aurait établi ce segment du London Stock Exchange comme le benchmark, dont l’Alternext serait une déclinaison manquée. Cet article tend à infirmer cette proposition. D’abord, la performance d’Alternext (2005-2012) est moins mauvaise que ce qu’ont pu faire accroire les critiques formulées, notamment lorsqu’on la compare à celle de l’AIM au même stade de développement. Ensuite, les caractéristiques de l’AIM ne permettent pas de l’ériger en modèle d’organisation boursière dédiée aux entreprises moyennes ou petites : le succès semble se fonder moins sur les services que l’AIM fournit à des sociétés modestes ou innovantes que sur l’arbitrage réglementaire qu’accomplissent des capitalisations assez importantes. Ce constat pose avec acuité la question de la nature et de l’organisation d’un marché boursier adapté aux spécificités des PME.
Classification JEL : G10, G23, G28, G32, L25, M10.

English

“Is the Proof of the Pudding in the Eating?” – Comparison between Alternative Investment Market and AlternextAs a stock exchange dedicated to small and medium enterprises (SMEs), the success of the Alternative Investment Market (AIM) has established this segment of the London Stock Exchange as the benchmark, of which the Alternext is considered a flawed copy. This article aims to invalidate this proposition. First, the performance of Alternext (2005-2012), if compared to AIM’s performance at the same stage of development, is not as bad as critiques have been deluded the public into believing. Second, AIM characteristics are not set up as a stock exchange model dedicated to medium and small enterprises: the success seems to be based less on the services which AIM provides to small or innovative companies than on the regulatory arbitrage realized by medium and large companies. This observation acutely raises the question of the nature and organization of a stock exchange adapted to the specifications of SMEs.
Classification JEL: G10, G23, G28, G32, L25, M10.

Plan de l'article

  1. Taille, information et liquidité
    1. Taille et information
    2. Taille et liquidité
  2. Comparaison entre l’AIM et Alternext
    1. Contexte
    2. L’essor
    3. L’hétérogénéité
    4. La liquidité
    5. Discussion
  3. London calling : les caractéristiques propres de l’AIM
    1. L’antériorité
    2. La localisation
    3. Les facteurs non idiosyncratiques du succès
      1. Éclectisme de la cote
      2. Taille
  4. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback