Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue d'économie financière

2014/2 (N° 114)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue d'économie financière

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 75 - 90 Article suivant

Résumé

Français

Les PME de taille critique (entre 10 et 150 salariés) sont essentielles à la dynamique de croissance française ; elles représentent plus d’un tiers de la valeur ajoutée et de l’emploi total. Or ces grandes PME sont surreprésentées dans les défaillances d’entreprises. Celles-ci ont doublé depuis 2009 et ne baissent pas depuis. L’affaiblissement de la consommation des ménages pèse sur des entreprises souvent très tournées vers le marché intérieur. La détérioration de leur situation financière constitue un second facteur de vulnérabilité. Enfin, le poids de la dette fournisseur et les délais paiements « cachés » constituent également une contrainte majeure. Les PME, dans la construction par exemple, sont souvent prises en tenaille entre des grandes entreprises clientes et fournisseurs. Les premières payent tardivement, les secondes exigent des paiements rapides. Une protection du poste client paraît donc importante. Or l’assurance-crédit est sous-utilisée par les PME qui ne détectent que trop tardivement le risque associé à des impayés des clients. Une offre simplifiée d’assurance-crédit, pour les PME constitue dès lors un instrument utile de prévention des risques.
Classification JEL : G01, G21, G31, G32, G33, L25.

English

French SMEs: Fragile and EssentialSMEs of critical size (between 10 and 150 employees) are key to the French growth dynamic. They represent more than one third of total value added and employment. It turns out that those large SMEs are over represented in total corporate insolvencies. Their numbers doubled compared to pre-crisis level and has not diminished yet. On the one hand, the weakening of private consumption pace weighs on companies often focused on domestic markets. On the other hand, the deterioration of their financial situation increases their vulnerability. Finally, the importance of supplier debt and “hidden” payment delays are major constraints. For example, SMEs in the construction sector are often squeezed between large companies, on the client side and on the supplier side. Clients pay late and suppliers ask for quick payments. A protection of receivables seems important while credit insurance is underused by SMEs. Those companies acknowledge sometimes too late the risk associated with claims from clients. A simplified credit insurance offer, for SMEs is therefore a useful instrument, amongst others, favouring risk prevention.
Classification JEL: G01, G21, G31, G32, G33, L25.

Plan de l'article

  1. Une catégorie d’entreprises essentielle à l'économie française
  2. Une atrophie du tissu des entreprises françaises
  3. Les PME résistent, mais sont surreprésentées dans les défaillances
  4. Pourquoi les défaillances de PME restent-elles si élevées ?
  5. Délais de paiement et dette fournisseur : des risques à surveiller pour les PME françaises
  6. L'assurance-crédit : une solution parmi d’autres

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback