Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue d'économie financière

2014/3 (N° 115)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue d'économie financière

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 25 - 40 Article suivant

Résumé

Français

Le logement est le premier poste de dépenses des ménages et sa part a progressé de manière quasiment continue depuis 20 ans, en lien avec l’amélioration du confort. De son côté, l’investissement en logement représente 28,9 % de l’investissement national. La construction neuve focalise l’attention et elle est le poste le plus sensible à la conjoncture, mais elle ne représente que la moitié de ce pourcentage. Le logement, financé en majorité par le crédit banalisé, constitue également un levier essentiel d’accumulation du patrimoine des Français, dont il représente près des deux tiers, avec de fortes inégalités. Enfin, les aides au logement, dans un contexte de tension des finances publiques, ont fortement crû durant la dernière décennie pour atteindre en 2011 un pic de 44,9 Md€, soit 2,3 % du PIB, une décrue ayant été amorcée en 2012 et 2013. L’État apporte un peu plus de la moitié des aides : les aides à la personne sont les plus élevées mais relativement contenues, les aides à la pierre sont très minoritaires, et ce sont les multiples aides fiscales qui ont été les plus dynamiques lors de la dernière décennie, avec une forte inertie des aides à l’investissement locatif.
Espérons que ces chiffres permettront d’éclairer les débats – trop souvent teintés d’idéologie et de vécu personnel – sur l’efficacité des politiques du logement.
Classification JEL : R20, R30, R28, R38.

English

Housing in the Main Economic Aggregates Housing is the consumption first largest expense of households and has been increasing for almost 20 years, along with an improvement in comfort. Housing also represents 28.9% of the total national investment. New constructions which are the most business cycle dependent represent half of the total investment. Housing, basically financed by regular credits, is an essential part in the accumulation of French households wealth, of which it represents almost 2/3 – with substantial inequalities. Finally housing aid increased significantly in the last decade to reach a peak of EUR 44.9bn in 2011, i.e. 2.3% of GDP. However, a drop was recorded in 2012 and 2013. More than half of these aids is provided by the state, in different ways, the highest being personal aid. Bricks and mortar aid is a small minority whereas multiple fiscal aids are the most dynamic with a significant inertia of aids in rental investment.
Let’s hope that these figures will clarify the debates concerning the efficiency of housing policies.
Classification JEL: R20, R30, R28, R38.

Plan de l'article

  1. Quelques rappels de définition
  2. Le logement est devenu le premier poste de consommation des ménages
  3. L’investissement en logement : 135 Md€, soit 30 % de la dépense et 28,9 % de l’investissement national
  4. L’activité immobilière, composée à deux tiers des acquisitions de logements anciens
  5. Une place majeure dans le patrimoine des Français et leur endettement
  6. La dépense en logement et les inégalités sociales
  7. Les aides au logement : 42 MD€, soit 2,3 % du PIB en 2012
  8. De nouvelles pistes à explorer : la vision locale et microéconomique

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback