Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue d'économie financière

2014/3 (N° 115)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue d'économie financière

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 87 - 108 Article suivant

Résumé

Français

La volonté de posséder son « chez soi » et de se constituer un patrimoine est largement généralisée en Europe. La baisse des taux d’intérêt au cours des années 2000 et la concurrence accrue entre établissements bancaires ont favorisé la distribution du crédit avant que la crise financière de 2007 ne remette en question ces évolutions. Malgré des mesures publiques de soutien au secteur immobilier, la chute du crédit (dans un contexte d’assainissement du bilan des banques et de ralentissement de la croissance du revenu des ménages) s’est accompagnée, après une décennie de boom immobilier, d’une baisse des prix immobiliers dans de nombreux pays européens. L’exception notable étant l’Allemagne où après dix ans de baisse, les prix se sont stabilisés au milieu des années 2000 et remontent même depuis 2010. Face à ces évolutions, nous observons ici dans quelle mesure d’une part la mobilité des ménages a évolué et d’autre part le contexte macroéconomique a modifié le profil des ménages qui achètent. Nos régressions logit confirment que les premières victimes du resserrement des conditions de crédit ont été les ménages les plus jeunes et/ou les plus modestes. Dans l’ensemble des pays étudiés (Allemagne, Espagne, France, Italie et Royaume-Uni), les ménages modestes ont vu leur probabilité d’achat fortement réduite et ce même en Allemagne où la probabilité d’achat des autres ménages a eu tendance à stagner voire à croître. La probabilité d’achat des ménages de moins de 30 ans a particulièrement baissé en Espagne. Seule exception, la France, où le maintien de conditions de crédit assez favorables, la réforme du prêt à taux zéro et l’augmentation des donations ont permis aux jeunes de continuer à acheter dans les mêmes proportions.
Classification JEL : D14, E21, R21, R31, R38.

English

Changes in Owner Households’ Characteristics during the Crisis in Europe The desire to own one’s home and to accumulate housing wealth is largely widespread in Europe. The fall in interest rates during the 2000s and the increased competition between banks have promoted the distribution of credit before the financial crisis. Despite public measures to support the housing sector, house prices and credit have collapsed in many European countries, after a decade of real estate boom. These evolutions result from the strengthening of bank balance sheets and from the slowdown in household income growth. Germany is an exception. After ten years of decline, prices have stabilized in the mid-2000s and even increased since 2010. In this context, we will first focus on the trend in household mobility and then analyse how the macroeconomic environment has impacted the profile of households who have recently purchased their home. Our logit regressions show that younger and/or lower income households have been the first victims of tighter credit conditions. Indeed, in all the countries studied (Germany, Spain, France, Italy and the United Kingdom), low-income households have seen their probability of purchase greatly reduced. This is the case even in Germany, where the probability of purchase for other households has tended to stagnate or to grow. The purchase likelihood of households under 30 years has strongly decreased in Spain. On the contrary, the probability of young households to buy their home in France has remained constant, due to quite favourable credit conditions, the “zero interest loan” reform and increased donations.
Classification JEL: D14, E21, R21, R31, R38.

Plan de l'article

  1. Analyse descriptive de la mobilité et de l’acquisition de la résidence principale avant et depuis la crise de 2007
    1. Contexte macroéconomique, immobilier et financier
    2. Approche microéconomique à l’aide des enquêtes EU-SILC
  2. Analyse économétrique des facteurs explicatifs de l’acquisition de la résidence principale avant et depuis la crise de 2007
    1. Un profil de référence malmené
    2. Un niveau de vie à l’importance croissante
    3. Des jeunes en première ligne
    4. La composition familiale et le choix de localisation au cœur de la décision d’achat
  3. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback