Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue d'économie financière

2014/4 (N° 116)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue d'économie financière

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 213 - 228 Article suivant

Résumé

Français

Face aux considérables opportunités d’investissement offertes par ses mutations démographiques, urbaines et économiques, l’AfSS est devenu un véritable terrain d’action pour les acteurs du capital-investissement. Les grands bailleurs de fonds sont en train d'être remplacés par des investisseurs de plus en plus diversifiés. Cet intérêt grandissant des investisseurs montre que l’image de la région s’améliore. Il existe toutefois aujourd’hui un risque de « surchauffe ». Les acteurs doivent s’adapter aux spécificités de l’AfSS, caractérisée par des opérations de petite taille dans des contextes d’entrepreneurs familiaux qui ne souhaitent pas céder la majorité. Ainsi, les fonds de private equity investissant en Afrique ont une triple utilité : mobiliser l’épargne longue disponible et l’investir dans des projets de qualité, fournir les fonds propres nécessaires aux entreprises en forte croissance, et réduire l’écart entre les industriels des pays développés et des pays émergents.
Classification JEL : F21, G11, G24, O16, O55.

English

Investment Funds, an Essential Source of Long-Term Capital for African BusinessesConsidering the huge investment opportunities offered by these demographic, urban and economic changes, the African continent has become a key destination for private equity funds. This growing interest of investors shows that the image of the region is improving.
With the development of fast growing private equity on a continent whose macroeconomic size is reduced, there are risks of “overheating”. The private equity players have to adapt to the specificities of the African continent, characterized by small operations in contexts of family entrepreneurs who do not wish to sell the majority of their company.
Overall, private equity funds bring several benefits to African economies : mobilize long term savings and invest it in good projects, provide capital needed in high-growth companies and reduce the gap between the industry in developed countries and the emerging countries.
Classification JEL: F21, G11, G24, O16, O55.

Plan de l'article

  1. Une mutation de l’industrie du private equity en Afrique portée par l’évolution favorable des fondamentaux du continent
    1. Des évolutions macroéconomiques favorables au capital-investissement
    2. D’une industrie portée par les bailleurs de fonds à une mobilisation accrue des investisseurs privés
  2. La nécessité d’adapter les stratégies d’investissement aux caractéristiques du continent
    1. Règle 1 : investir dans les secteurs qui suivent la croissance de la consommation locale
    2. Règle 2 : diversifier ses risques pour maîtriser la forte volatilité du continent
    3. Règle 3 : investir sur le long terme : le temps compte en Afrique pour maîtriser ses sorties !
    4. Règle 4 : rester conservateur et éviter les modèles à fort effet de levier
    5. Règle 5 : se positionner en investisseur minoritaire pour accompagner un management de qualité
    6. Règle 6 : ne pas rechercher d’opérations de trop grande taille, l’essentiel des opportunités d’investissement sont de taille moyenne
    7. Règle 7 : « doing well while doing good », le respect des règles de bonne gouvernance et de critères environnementaux et sociaux élevés est une condition de la création de valeur
  3. L'intérêt et le rôle du private equity en Afrique

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback