Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue d'économie financière

2014/4 (N° 116)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue d'économie financière

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 43 - 56 Article suivant

Résumé

Français

Cet article porte sur l’évolution récente de l’approfondissement financier en Afrique subsaharienne. À partir d’un éventail de données variées, nous démontrons que les systèmes bancaires africains sont peu développés mais stables. Les banques africaines sont bien capitalisées et en situation de surliquidité, mais elles prêtent moins au secteur privé que les banques des pays en développement hors Afrique. Les entreprises et les ménages sont moins susceptibles d’utiliser des services financiers en Afrique que dans les autres pays en développement. Toutefois, un vaste processus d’approfondissement financier s’est mis en place au cours de la dernière décennie, au bénéfice des secteurs privés africains.
Classification JEL : G20, G30, O16, O55

English

Banking in Africa: A Progress ReportThis paper discusses recent progress in financial deepening across Sub-Saharan Africa. Using an array of different data, we document that African banking systems are shallow but stable. African banks are well capitalized and over-liquid, but lend less to the private sector than banks in non-African developing countries. African enterprises and households are less likely to use financial services than their peers in other developing countries. However, there has also been a broad-based process of financial deepening over the past decade, which has benefited African private sectors.
Classification JEL: G20, G30, O16, O55.

Plan de l'article

  1. État des lieux : quelle est la situation en Afrique ?
    1. Développement financier global en Afrique
    2. Analyse comparative des systèmes bancaires en Afrique
    3. Des données globales aux données des banques
  2. Conclusions et perspectives

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback