Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue d'économie financière

2014/4 (N° 116)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue d'économie financière

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 57 - 80 Article suivant

Résumé

Français

L’inclusion financière favorise le développement économique en permettant à une part croissante des ménages et des PME d’accéder à une large palette de services financiers pour un coût raisonnable. Elle apparaît la plus faible en Afrique subsaharienne (AfSS) et en particulier en Zone franc, tant en termes de bancarisation, d’intensité d’utilisation des comptes bancaires que d’accès au crédit. La prévalence de l’exclusion financière en AfSS reflète des facteurs structurels provenant tant des insuffisances de l’offre (coût, gestion des asymétries d’information), de la demande des services financiers (revenus et éducation financière, phénomènes d’auto-exclusion) que de l’environnement réglementaire et du climat des affaires. L’inclusion financière implique, comme tout développement des activités financières, de nouveaux risques pour la stabilité financière et donc un renforcement des réglementations et de la supervision bancaire de façon à ce que la confiance du public et l’accès croissant aux services financiers aillent de pair avec une croissance économique stable et durable.
Classification JEL : G21, G28, O16, O55.

English

Financial Inclusion in Sub-Saharan Africa: Stylized Facts and DeterminantsAs a main component of financial development, financial inclusion fosters economic growth in developing countries by delivering at an affordable cost a wide array of financial services to a growing share of households and small and medium-sized corporations. Financial inclusion is limited in Sub-Saharan Africa (SSA), and in particular in the Franc zone, both in terms of bank accounts (access and intensity of use) and credit. Widespread bank account access differentials according to education, age, gender, income and location are observed.
The prevalence of financial exclusion in SSA reflects structural factors affecting both: the supply of financial services (cost, management of information asymmetries), demand (income and education level, possible self-exclusion) or weak regulatory environment and business climates. Like any other forms of financial development, financial inclusion implies new risks for financial stability and therefore, a strengthening of banking regulations and supervision so that public trust in the banking sector and increasing access to financial services goes hand in hand with sustainable and stable economic development.
Classification JEL: G21, G28, O16, O55.

Plan de l'article

  1. L'accès aux services financiers dans les pays émergents et en développement, en particulier en Afrique
    1. La bancarisation apparaît plus faible en AfSS, et plus particulièrement en Zone franc, que dans les autres régions émergentes ou en développement
    2. Un faible niveau d’inclusion financière est associé à une forte préférence pour la monnaie fiduciaire pour conduire la plupart des transactions économiques
    3. La plupart des crédits sont distribués en dehors du système financier formel et servent avant tout à la couverture des besoins de consommation courante
  2. LES DÉTERMINANTS DE L’INCLUSION FINANCIÈRE
    1. L’offre de services financiers : l’importance des coûts de transaction et des économies d’échelle
    2. Les déterminants économiques et non économiques de la demande
    3. Le contexte institutionnel
  3. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback