Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue d'économie financière

2015/1 (N° 117)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue d'économie financière

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 175 - 188 Article suivant

Résumé

Français

Le réchauffement climatique est de plus en plus considéré par les investisseurs institutionnels comme un facteur de risque à long terme, susceptible d'avoir un impact négatif sur la valorisation des actifs. Compte tenu des spécificités du risque climat pesant sur les actifs financiers et des contraintes des investisseurs, nous proposons une stratégie de couverture qui permet aux investisseurs de long terme de réduire leur exposition à ce risque tout en minimisant les risques de sous-performance à court terme. La mise en place d'indices low carbon à faible erreur de suivi vis-à-vis des indices de référence permet ainsi de mobiliser les investisseurs avec des instruments financiers simples, transparents et permettant de gérer les fortes incertitudes inhérentes au climat. Ces stratégies génèrent une réallocation du capital des sociétés les plus exposées au risque climatique vers les sociétés plus adaptées à l'émergence d'une économie sobre en carbone. Elles constituent un point d'entrée pour les investisseurs sur une base économique de réduction des risques, et représentent ce faisant l'émergence d'une nouvelle force potentiellement importante, aux côtés des États dans la lutte contre le réchauffement climatique.
Classification JEL : G11, Q54, Q56.

English

Low Carbon Indices: Mobilizing Institutional Investors through Climate Risk Hedging StrategiesClimate change is now increasingly recognized as a major financial threat. We develop a simple dynamic investment strategy that allows long-term passive investors to hedge climate risk without sacrificing financial returns. Our proposed hedging strategy goes beyond a simple divestment of high carbon footprint or stranded assets stocks. This is just the first step. The second step is to optimize the composition of the low carbon portfolio so as to minimize the tracking error with the reference benchmark index. By investing in such an index investors are holding, in effect, a “free option on carbon”: as long as the introduction of significant limits on CO2 emissions is postponed they are essentially able to obtain the same returns as on a benchmark index, but the day when CO2 emissions are priced the low carbon index will outperform the benchmark. This Low TE low CO2 strategy can mobilize investors on financial grounds, support disciplining pressure to reduce CO2 emissions, and contribute to build an investor constituency in support of climate change mitigation policies.
Classification JEL: G11, Q54, Q56.

Plan de l'article

  1. Un changement de paradigme dans la lutte contre le changement climatique
  2. Deux risques spécifiques clairement identifiables par les investisseurs
  3. Limites de la mobilisation des investisseurs jusqu'à présent
  4. Stratégies indicielles de couverture des risques carbone
  5. Temps de l'action et génération de surperformance
  6. Impacts de l'adoption d'indices low carbon
  7. Extension au monde de la dette des entreprises
  8. Indices low carbon versus politiques d'engagement et désinvestissement
  9. Mobilisation européenne et coalition d'investisseurs soutenus par l'ONU
  10. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback