Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue d'économie financière

2015/1 (N° 117)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue d'économie financière

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 277 - 293

Résumé

Français

Les causes de la crise financière majeure qui s'est fait jour en 2007 sont identiques à celles de la quasi-totalité des crises survenues depuis le xixe siècle – crise du crédit et de l'endettement, bulle spéculative sur les actifs patrimoniaux (en l'occurrence l'immobilier) et crise de liquidité –, mais la dernière crise a pour spécificité d'avoir été considérablement aggravée par un élément nouveau, une titrisation débridée. Phénomène qui a tout à la fois facilité la montée de l'endettement et intensifié considérablement la crise de liquidité. Macroéconomiquement, il s'agit d'une crise de surproduction et de surendettement causée par une mondialisation mal régulée.
La crise de la zone euro, qui a débuté en 2010, n'est pas la simple conséquence de la crise financière qui la précède. Elle est essentiellement due à la construction d'une zone monétaire incomplète. Les critères de convergence n'ont pas empêché une divergence profonde des balances courantes entre les pays du Nord et ceux du Sud, ni une polarisation industrielle croissante. Symétriquement, l'espoir d'un renforcement ultérieur du degré de fédéralisme de la zone a été déçu.
Comment, dès lors, éviter l'écueil d'un fédéralisme illusoire comme celui d'un retour aux critères de convergence par des politiques de dévaluation interne qui peuvent accroître le risque politique et social au sein même de la zone euro et mettre en cause jusqu'à son existence ?
Classification JEL : F36, F55, G01.

English

The Financial Crisis: Lessons for the FutureThe causes of the major financial crisis that surfaced in 2007 are identical to those of virtually all crises that have occurred since the beginning of the 19th century – a credit and debt crisis, a speculative asset bubble (in this case real estate) and a liquidity crisis – but the latest crisis had the particular feature of being significantly accentuated by a new element, namely unbridled securitisation. A phenomenon which at the same time facilitated higher indebtedness and considerably intensified the liquidity crisis. Macroeconomically, it was a crisis of overproduction and overindebtedness caused by poorly regulated globalisation.
The eurozone crisis, which began in 2010, is not simply a consequence of the financial crisis that preceded it. It is essentially the result of having constructed an incomplete monetary zone. Convergence criteria prevented neither a profound divergence in current account balances between the countries of the north and those of the south, nor a growing industrial polarisation. Symetrically, the hopes of subsequent deeper federalism within the zone were dashed.
How can we avoid the pitfalls of illusory federalism and of a return to convergence criteria via policies of internal devaluation which may increase the political and social risk within the eurozone itself, potentially undermining its very existence?
Classification JEL: F36, F55, G01.

Plan de l'article

  1. Les causes de la crise financière de 2007-2009
  2. Analyse de la crise de la zone euro
  3. Enseignements et perspectives

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback