Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue d'économie financière

2015/2 (n° 118)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue d'économie financière

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 171 - 182 Article suivant

Résumé

Français

Les politiques exceptionnelles des banques centrales (expansion quantitative par achat de titres et guidage prospectif) ont eu pour effet de tirer vers le bas l’ensemble des rendements obligataires, au point que certains taux sont même désormais négatifs. Compression des marges, risque de décollecte, risque sans taux plutôt que taux sans risque, l’absence de rendement et le risque en capital compliquent de ce fait la gestion obligataire ou monétaire et obligent l’investisseur à prendre plus de risques : titres plus longs, émetteurs moins bien notés, titres étrangers, ou diversification vers les actions ou les actifs réels. Cela répond au demeurant aux souhaits des banques centrales et cet état de fait prendra fin avec la réussite (qu’il faut souhaiter) de ces politiques monétaires exceptionnelles : la reprise économique devrait permettre de conjuguer remontée des taux et poursuite de la hausse des actions.
Classification JEL : E52, E58, G23.

English

On the Impact of Low Rates and Unconventional Monetary Policies on Asset ManagementThe central banks’ unconventional policies (quantitative easing through asset purchases and forward guidance) drew all bond yields downwards, even below zero for a number of them. Low margins, negative flows, yield-free risk instead of risk-free yield, fixed-income asset management is all the more complicated and the investor has to take in more risks: longer-termed bonds, riskier issuers, foreign assets, or diversification towards stocks or real assets. This is by the way what the central banks wished for, and this will end with the very success of these policies: economic recovery should bring higher yields without compromising the strength of the stock market.
Classification JEL: E52, E58, G23.

Plan de l'article

  1. État des lieux
  2. Les conséquences pour la gestion d’actifs
    1. Les taux
    2. Les autres actifs
  3. Conclusion et perspectives

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback