Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue d'économie financière

2015/2 (n° 118)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue d'économie financière

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 53 - 66 Article suivant

Résumé

Français

La pénétration croissante des technologies numériques dans la banque de financement et d’investissement (BFI) constitue une triple révolution pour cette activité. D’abord, une révolution industrielle : de nouvelles opportunités de croissance et de réduction des coûts découlent de l’automatisation croissante de fonctions essentielles du métier bancaire – la communication, tant avec les clients qu’entre collaborateurs, l’innovation, la production des services bancaires, la prise de décisions. Ensuite, une révolution d’ordre concurrentiel : de nouveaux acteurs spécialisés peuvent attaquer certains maillons spécifiques de chaînes de valeur auparavant intégrées. Par ailleurs, les banques pionnières en matière d’investissements dans le numérique peuvent réinventer leurs marchés et bousculer des positions établies de longue date. Enfin, une révolution managériale : la disruption numérique implique en effet de faire évoluer les compétences et la culture de larges cohortes de collaborateurs.
Classification JEL : G24, L11, L25, O33.

English

Technological Revolution in Finance: The Example of Corporate and Investment BankingThe increasing penetration of digital technologies in Corporate and Investment Banking (CIB) implies a triple revolution. First, an industrial revolution: new opportunities for growth and cost reduction emerge with the growing automation of core banking functions – connection, both with clients and between employees, innovation, processing of operations, decision making. Then, a market revolution: specialized new entrants are able to disintegrate value chains. Besides, digital pioneers can reinvent their business models and fundamentally transform their markets’ structure and dynamics. Finally, a managerial revolution, as digital disruption involves developing whole new skills and mindsets among employees.
Classification JEL: G24, L11, L25, O33.

Plan de l'article

  1. La transformation numérique ouvre de nouveaux horizons industriels
    1. Interactions : une expérience multicanale plus fluide pour le client, un travail collaboratif facilité pour les employés
    2. Production du service bancaire : une efficacité accrue
    3. Innovation : l’intégration poussée du marketing et du développement
    4. Prise de décisions : un management « augmenté »
  2. La transformation numérique bouleverse le paysage concurrentiel
    1. L’émergence d’acteurs spécialisés qui déjouent les barrières à l’entrée
    2. Les BFI investissent massivement en quête d’un « avantage du précurseur »
  3. La transformation numérique impose une mutation culturelle et managériale
      1. 1. Afficher les ambitions
      2. 2. Chasser les talents digitaux
      3. 3. Couver les talents digitaux
      4. 4. Oser tout remettre en question
      5. 5. Décider vite et sur une base factuelle
      6. 6. Opérer des choix drastiques d’allocation de ressources
      7. 7. Considérer le client comme l’alpha et l’oméga de la digitalisation
  4. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback