Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue d'économie financière

2015/3 (n° 119)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue d'économie financière

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 69 - 96 Article suivant

Résumé

Français

Le régime de change chinois a beaucoup fluctué depuis l’abandon de la fixité par rapport au dollar en juillet 2005. Théoriquement, il s’agit toujours d’une « appréciation rampante » par rapport à un panier de monnaies dont la composition précise n’est pas révélée. Nous estimons ici la composition de ce panier selon les périodes et montrons que les phases de forte appréciation ont été caractérisées par un poids décroissant du dollar dans le panier. Le régime d’appréciation rampante était destiné à répondre aux partenaires commerciaux qui considéraient le renminbi sous-évalué et se plaignaient d’une distorsion de concurrence. Après dix années de ce régime, la sous-évaluation initiale a été entièrement résorbée. La banque centrale chinoise maintient toujours un étroit contrôle sur le cours de change, quoique la volatilité tolérée ait augmenté. Après avoir longtemps lutté contre les pressions haussières en accumulant d’énormes réserves en dollars, la banque centrale doit désormais faire face à des pressions baissières et des fuites de capitaux, qui l’obligent à vendre ses réserves pour soutenir les cours. Parallèlement, les contrôles de capitaux ont été assouplis de façon à permettre une plus grande utilisation du renminbi par les non-résidents, particulièrement en ce qui concerne le règlement du commerce international. Les autorités chinoises souhaiteraient en effet bénéficier d’une monnaie internationale, tout en contrôlant chaque étape de l’ouverture des frontières financières. L’entrée du renminbi dans le panier de monnaies des droits de tirage spéciaux (DTS) du Fonds monétaire international (FMI), en discussion depuis de nombreuses années, couronnerait ce processus.
Classification JEL : E58, F31, F33, G15, O19, P34.

English

Chinese Exchange Rate Policy and the Role of Renminbi in the International Monetary SystemThe Chinese exchange rate regime has much fluctuated since the removal of the dollar peg in July 2005. Theoretically, it can be viewed as an “upward crawling peg” relative to a basket of currencies whose precise composition is not revealed. Here we estimate the composition of this basket over different periods and show that times of fast appreciation match a declining dollar weight in the basket. The “crawling appreciation” was meant to answer trade partners’ complaints about an undervalued renminbi giving rise to distortion of competition. After ten years of this regime, the undervaluation has been completely wiped off. The Chinese central bank is still closely monitoring the forex market, although the authorized volatility has increased. After fighting against upward market pressures through accumulating huge amounts of dollar reserves, the central bank must now tackle downward pressures and capital outflows, which result in loss of forex reserves. In parallel, exchange rate controls have been softened in order to promote the utilization of the renminbi by non-residents, particularly for the settlement of international trade. The Chinese authorities would like to benefit from an international currency, although they want to control every step of the financial opening. The inclusion of the renminbi in the special drawing rights (SDR) of the International Monetary Fund (IMF), which has been debated for years, would show the international recognition of the internationalization process.
Classification JEL: E58, F31, F33, G15, O19, P34.

Plan de l'article

  1. Une politique de change adaptée aux circonstances
    1. L’évolution du panier et la dérive par rapport à l’ancrage de 2005 à 2015
    2. L’appréciation continue de 2005 à 2015 a-t-elle conduit à une surévaluation ?
    3. La marche vers la flexibilité et la gestion des pressions du marché
  2. L'internationalisation du renminbi
    1. L’entrée dans le DTS
    2. Une internationalisation déjà bien entamée
  3. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback