Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue d'économie financière

2016/1 (n° 121)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue d'économie financière

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 159 - 172 Article suivant

Résumé

Français

Depuis la grande crise financière de 2008, les économies développées sont entravées par la baisse de la rentabilité du capital, la demande anémique en Europe et la menace de déflation. Pour expliquer cette logique qui s’auto-entretient, il a été fait appel à l’hypothèse de stagnation séculaire. Plus récemment, les pays émergents rencontrent de grandes difficultés. Nombre d’entre eux, Chine en tête, souffrent de surcapacités de production industrielle, du ralentissement du commerce international et de l’effondrement des prix des matières premières.
La conjonction de ces processus dépasse l’incidence de la crise financière. Elle est le signe d’une mutation du capitalisme. Un aspect majeur est l’incapacité de la finance globalisée à prendre en charge les investissements de long terme d’une nouvelle révolution industrielle pour le développement durable. Une autre finance émerge, centrée sur les banques publiques de développement, qui s’établira sur le multilatéralisme monétaire et l’avènement du DTS en tant que liquidité universelle.
Classification JEL : N20, O16, P16.

English

Perspectives on Money and Finance: Secular Stagnation or Transformation of Capitalism?After the great financial crisis in 2008, advanced countries have been shackled by low capital return, anemic demand in Europe and deflation worries. A self-fulfilling roundabout process, called secular stagnation, has settled down. Lately emerging market economies have met trouble. Many, China at the top, are plagued with overcapacities in industry, slowdown in foreign trade and a pervasive slump in commodity prices.
Those intertwining processes point out to an incipient transformation of capitalism beyond the sheer impact of the financial crisis. A major feature is the inability of global market finance to fund long-term investments, which would be the drivers of a new growth regime, grounded on sustainable development. Another brand of finance, with public development banks at the core, will be needed along with an evolution of the international monetary system to multilateralism and acceptance of the SDR as international liquidity.
Classification JEL: N20, O16, P16.

Plan de l'article

  1. Révolutions industrielles, crises financières systémiques et stagnation séculaire
  2. Stagnation séculaire et cycle financier dans le capitalisme contemporain
  3. La crise financière systémique s’étend au monde entier
  4. Pas de mutation du régime de croissance sans remise en ordre radicale de la finance et sans transformations profondes du système monétaire international

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback