Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue d'économie financière

2016/1 (n° 121)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue d'économie financière

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 173 - 186 Article suivant

Résumé

Français

Les modèles macroéconomiques standards utilisés avant la crise, qualifiés de néokeynésiens, reposent sur la notion de taux d’intérêt naturel plutôt que de demande effective. Or les développements récents de la théorie macroéconomique modélisent de manière bien plus réaliste le fonctionnement du marché des biens et services et le fonctionnement du marché du travail. Ces modèles retrouvent les intuitions keynésiennes – sous-consommation, paradoxe de l’épargne – dans des cadres qui permettent une confrontation plus rigoureuse aux données. Le caractère keynésien ou néoclassique de l’économie ne devrait pas être un enjeu politique ou théorique, mais plutôt un enjeu empirique. À cet égard, des résultats économétriques récents indiquent par exemple que l’économie américaine se comporte de manière keynésienne dans les grandes crises et de manière non keynésienne dans les crises de moindre amplitude, ce qui devrait guider la politique économique.
Classification JEL : E12, E13, E17.

English

The Comeback of the Keynesian EconomyPre-crisis standard macroeconomic models, qualified as neo Keynesian, rely more on the concept of natural rate of interest than on global demand. But new insights in macroeconomic theory build far more realistic models, especially as regards labour and good and services markets. These models renew with the Keynes intuitions – under-consumption, savings paradox – and are more suitable to reality confrontation. The Keynesian or neo-classical pattern should no more be a political or theoretical stake but rather an empirical one. For example, recent econometric studies highlight that the American economy behaves as Keynesian during the biggest crisis but as non Keynesian during smaller ones. This should be a guide for policy makers.
Classification JEL: E12, E13, E17.

Plan de l'article

  1. Les dysfonctionnements des théories économiques révélés par la crise
    1. Contenu informationnel des prix et inefficience des marchés
    2. Le retour des rigidités nominales
  2. La modélisation macroéconomique : Wicksell, Keynes et les agents hétérogènes
    1. Modèles néokeynésiens et néowickselliens : le rôle du taux d’intérêt naturel
    2. Rigidités nominales : la « vieille » tradition keynésienne
    3. Représentation de l’hétérogénéité/inégalité dans la macroéconomie
  3. Les nouvelles formulations et le retour du paradoxe de l’épargne de Keynes
  4. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback