Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue d'économie financière

2016/1 (n° 121)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue d'économie financière

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 27 - 34 Article suivant

Résumé

Français

La coexistence prolongée de taux d’intérêt bas et d’une faible inflation rend la tâche des banques centrales plus compliquée. Dans ce contexte, leur mandat de préservation de la stabilité des prix doit être réaffirmé et strictement respecté : leur cible de 2 % doit être maintenue, sans révision à la hausse ou à la baisse, et leur fonction de réaction doit viser à prévenir tout écart par rapport à cet objectif, quel qu’en soit le sens. Cependant, la mise en œuvre de ce mandat se heurte actuellement à trois défis : les effets potentiellement pervers des instruments non conventionnels sur le secteur bancaire, qui nécessitent de réfléchir à leur dosage optimal, les rigidités structurelles de l’économie européenne, qui réduisent l’efficience de la politique monétaire, enfin, l’émergence de risques pour la stabilité financière, en particulier hors du secteur bancaire, qui requièrent un suivi accru de la politique macroprudentielle. À l’avenir, la persistance de taux d’intérêt d’équilibre bas, l’expansion des bilans des banques centrales et l’augmentation de la fréquence des chocs économiques pourraient conduire à une redéfinition plus profonde des politiques de stabilité monétaire et financière.
Classification JEL : E31, E43, E58.

English

Thoughts on the Zero Lower Bound in Relation to Monetary and Financial StabilityThe prolonged coexistence of low interest rates and low inflation makes the task of central banks more complicated. In this context, their price stability mandate must be reiterated and strictly adhered to: their 2% target must be maintained, without upward or downward revisions, and their reaction function must aim to prevent any deviation from this target, in either direction. However, this mandate is currently facing three challenges: the potentially perverse effects of non-standard instruments on the banking sector, which requires finding the optimal mix of such tools; the structural rigidities of the European economy, which reduce the efficiency of monetary policy; and lastly, the emergence of risks for financial stability, in particular outside the banking sector, which call for a closer monitoring through macroprudential policy. In the future, protracted low equilibrium rates, the expansion of central bank balance sheets and the increased frequency of economic shocks could result in an in-depth rethinking of financial and monetary stability policies.
Classification JEL: E31, E43, E58.

Plan de l'article

  1. La signification de la stabilité des prix
    1. Les banques centrales ont un mandat fort de maintien et de réalisation de la stabilité des prix
    2. Deuxièmement, la symétrie est importante
    3. Troisièmement, la validité de cette cible de 2 % est largement reconnue
  2. Le défi de réaliser la stabilité des prix
    1. Premier défi : trouver le dosage optimal d’instruments non conventionnels
    2. Le deuxième défi, de nature différente, a trait aux rigidités de l’économie
    3. Le troisième défi concerne la gestion des risques que les faibles taux d’intérêt et les politiques non conventionnelles impliquent pour la stabilité financière
  3. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback