Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue d’histoire moderne et contemporaine

2006/3 (no 53-3)

  • Pages : 230
  • ISBN : 2701143438
  • Éditeur : Belin


Article précédent Pages 29 - 60 Article suivant

   English abstract on Cairn International Edition

Résumé

Français

L’approche micro-historique et biographique d’un conflit protéiforme à Limoges entre le lieutenant général Jean-Baptiste de Vincent et les élites officières et urbaines constitue le révélateur des relations entre le pouvoir central et les autorités locales en province à la fin du XVII e siècle. Cette contestation oppose une majorité d’officiers «moyens» de judicature hostiles à un contrôle monarchique autoritaire sur le présidial et la ville à un magistrat isolé, zélé partisan et emblème critiqué de la tutelle étatique sur la cité.Le lieutenant général personnalise les innovations politiques et financières de l’État louisquatorzien en promouvant la surveillance accrue de l’administration judiciaire et consulaire, en contribuant à l’expansion de la vénalité des offices de judicature et des charges municipales. En revanche, les officiers royaux et les notables limougeauds refusent ce contrôle extérieur et imposé sur le tribunal et la ville. Ils forment une coalition victorieuse contre le magistrat qui traduit leurs profondes réticences envers l’emprise renforcée de la monarchie administrative sur la cité.

English

The micro-historical and biographical investigation of a various conflict in Limoges between the “lieutenant général” Jean-Baptiste de Vincent and the administrative and urban elites represents a accurate test on central power and local authorities’relationships within a French province at the seventeeth-century’s end. This conflict confronts judicial officers “moyens” who are reluctant to a authoritarian monarchic control on the “présidial” and the town and a single judge, very favorable to and representing the state’s ruling upon the city. This officer embodies Louis XIV’s new policy and the financial measures by promoting a judicial and municipal administrations’ reinforced control, by favorizing venality of judicial and municipal offices’ intensification. Nevertheless the royal officers and the urban elites in Limoges deny the forced and alien control upon the court and the town. They create a successfull coalition against the officer which manifestes their deep oppositions to the administrative monarchy’s strengthened domination upon the city.

Plan de l'article

  1. LA DIMENSION SOCIALE DU CONFLIT : L’ÉCHEC DE L’INTÉGRATION D’UN OFFICIER « MOYEN » AUX ÉLITES JUDICIAIRES ET URBAINES DE LIMOGES
    1. La reconstitution des étapes majeures du conflit de 1688 à 1700
    2. Les raisons d’une intégration avortée aux élites judiciaires et urbaines de Limoges
  2. LA DIMENSION POLITIQUE DU CONFLIT : NOUVEAUX VISAGES DE L’ABSOLUTISME ET RÉTICENCES DES ÉLITES URBAINES
    1. Les réticences de la compagnie présidiale envers la politique vénale du roi
    2. La contestation de la tutelle financière et politique de l’État sur la Ville
  3. LA DIMENSION RELATIONNELLE DE LA « CABALE »: LA FORMATION ET LE FONCTIONNEMENT D’UN VÉRITABLE « RÉSEAU » OU D’UNE COALITION DE CIRCONSTANCES ?
Accéder à cet article
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback