Accueil Discipline (Économie, Gestion) Revue Numéro Article

Revue de l'OCDE sur le développement

2004/2 (no 5)



Article précédent Pages 23 - 25 Article suivant
1

Résumé. Selon des études récentes, la capacité d’un pays de s’intégrer dans l’économie mondiale grâce aux échanges et à l’investissement détermine pour une large part le rythme de sa croissance. Si la mondialisation et la libéralisation ont ouvert aux PME de nouvelles possibilités de développer leur potentiel de croissance et, en définitive, de bénéficier d’une réduction de la pauvreté, les entreprises des économies en développement et en transition se heurtent à des difficultés majeures lorsqu’elles cherchent à renforcer leurs capacités humaines et institutionnelles afin d’exploiter les possibilités inédites qui s’offrent à elles. Le présent document s’intéresse aux handicaps que ces pays doivent surmonter et aux moyens que les pouvoirs publics, les partenaires au développement et le secteur privé lui-même vont devoir mobiliser pour les aider à relever le défi. Il met l’accent en particulier sur l’importance qui doit être accordée à la définition d’une stratégie, au dialogue entre les secteurs public et privé, aux structures de soutien et à la contribution des femmes au processus dans l’optique de la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement.

AVANT-PROPOS

2

Le rapport présenté ci-après est l’un des principaux documents de référence rédigés à l’occasion de la Deuxième Conférence ministérielle de l’OCDE sur les PME intitulée « Promouvoir l’entreprenariat et les PME innovantes dans une économie mondialisée – Vers une mondialisation plus responsable et mieux partagée », qui a été organisée conjointement par l’OCDE et le ministère turc de l’Industrie et du Commerce à Istanbul (Turquie) du 3 au 5 juin 2004.

3

Il présente les messages et les recommandations d’action que les travaux préparatoires réalisés par le Groupe de travail de l’OCDE sur les PME et l’entreprenariat ont permis de dégager et qui ont été validés à l’occasion de l’Atelier régional sur le renforcement des capacités commerciales et le développement du secteur privé organisé à Phnom Penh les 2 et 3 décembre 2003 grâce aux efforts conjugués du Comité d’Aide au Développement (CAD) et du Centre de développement et à la collaboration du gouvernement cambodgien.

4

Ce document a en particulier contribué à alimenter le débat qui s’est engagé dans le cadre de l’atelier 4 de la Conférence d’Istanbul sur le thème « Renforcer le rôle des PME en faveur du développement », au cours duquel ont été abordées quatre questions fondamentales pour les responsables de l’action gouvernementale des pays en développement et en transition, à savoir : i) Comment relier le développement des PME à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ? ii) Quelles sont les caractéristiques propres aux PME des pays en développement et en transition ? iii) Quelles sont les pratiques exemplaires dont il convient de s’inspirer pour aider les PME à surmonter les difficultés et à mettre à profit les avantages inhérents aux nouvelles perspectives qui s’offrent à elles en matière d’échanges et d’investissement ? iv) Quel rôle les partenaires internationaux sont-ils appelés à jouer ? Les conclusions de l’examen de ces différentes questions sont développées au chapitre 1.

5

Le fait d’avoir centré le débat sur le secteur des entreprises dans les pays en développement et en transition et sur sa capacité à participer aux échanges et à attirer des investissements a permis de créer des synergies entre les différents axes de travail du Pôle Développement de l’OCDE et les autres activités de l’Organisation dans les domaines suivants :

  • Le renforcement des capacités commerciales, en collaboration avec le Centre de développement, à partir des conclusions de deux ateliers régionaux organisés respectivement à Mombasa (Kenya) en août 2002 et à Phnom Penh (Cambodge) en décembre 2003, avec le concours de parties prenantes des secteurs public et privé et de la société civile.

  • Le Réseau du CAD sur la réduction de la pauvreté (POVNET) pour lequel la contribution du secteur privé à l’instauration d’une croissance bénéficiant aux pauvres est un thème central au même titre que l’infrastructure et l’agriculture.

  • Les travaux sur l’aide publique au développement (APD) et l’investissement menés en collaboration avec la Direction des affaires financières et des entreprises (DAF) afin d’étudier comment utiliser efficacement l’APD pour stimuler l’investissement privé dans les pays en développement.

Notes

[1]

Remerciements : Le présent document a été rédigé conjointement par la Direction de la coopération pour le développement de l’OCDE, le Centre de développement et la Direction des affaires financières et des entreprises, en coopération avec l’Unité PME de la Direction de la Science, de la Technologie et de l’Industrie. L’équipe de rédaction a été dirigée par Ebba Dohlman et le document a bénéficié de la contribution de Mme Nilgun Tas, nnilguntas1@ yahoo. com,consultante auprès de l’OCDE. Merci d’adresser vos commentaires ou questions éventuels à : dac. contact@ oecd. org.

Plan de l'article

  1. AVANT-PROPOS

Pour citer cet article

« Partie II : Promouvoir les PME pour oeuvrer au développement : Instaurer un environnement propice et renforcer les capacités en matière d'échanges et d'investissement », Revue de l'OCDE sur le développement 2/ 2004 (no 5), p. 23-25
URL : www.cairn.info/revue-de-l-ocde-sur-le-developpement-2004-2-page-23.htm.

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback