Accueil Revue Numéro Article

La Revue des Sciences de Gestion

2006/2 (n°218)



Article précédent Pages 139 - 145 Article suivant

OMC ET COMMERCE MONDIAL EN 2006

1

Le commerce mondial, qui avait démarré dans la morosité en 2005, s’est redressé pour atteindre, à la fin de l’année, une croissance de 6 % dans le volume des marchandises échangées, d’après les économistes de l’OMC. « Le système commercial mondial traverse une période de transition », a indiqué son Directeur général Pascal Lamy. « La modification de la donne économique, les grands progrès technologiques et l’émergence de nouveaux acteurs sur la scène mondiale sont autant de facteurs qui montrent que nous sommes à l’aube de grands changements ».

2

Pour en savoir plus sur les statistiques du commerce :

3

http://www.wto.org/french/res_f/statis_f/statis_f.htm

COMMENT ENCOURAGER L’ENTREPRENEURIAT EN FRANCE ?

4

Telle est la thématique que traite le Cercle des petits-déjeuners de Coach’Invest depuis maintenant deux ans.

5

Plus de 110 personnes se réunissent chaque mois : des entrepreneurs, des dirigeants de grands groupes, des hommes politiques, des investisseurs et des chercheurs. L’objectif de Cercle est double :

6
  • permettre aux membres de développer des relations d’affaires entre eux

  • être porteur d’idées concrètes et innovantes destinées à alimenter le débat public sur l’entrepreneuriat.

7

www.coachinvest-cercle.com

JOURNÉES DE RECHERCHE : FISCALITÉ, DROIT ET SCIENCES DE GESTION

8

Les 8 et 9 juin prochain auront lieu les premières journées de recherche « Fiscalité, Droit et Sciences de Gestion » au sein de l’Université de Franche-Comté, à Besançon. Ces journées ont reçu le soutien de l’Association Francophone de Comptabilité ainsi que celui de l’Association Française de Finance.

9

Programme disponible sur le site : http://iae.univ-fcomte.fr/pages/fr/4648_plan.html

10

Jean-Luc ROSSIGNOL

11

jean-luc.rossignol@univ-fcomte.fr

PROGIFORUM 2006

12

Pour sa 13e édition, le Salon des Progiciels de Gestion, se tiendra le 7 et 8 juin 2006 au CNIT/Paris La Défense (France).

13

Le salon s’est enrichi de conférences, de débats, d’ateliers et des nouveaux forums « 10 minutes pour convaincre ». Pour la première fois, les « Trophées de l’Innovation ProgiForum » viendront récompenser les exposants les plus innovants

14

www.progiforum.com

PASSER LE RELAIS PME-PMI

15

Ce nouveau réseau, piloté par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris (CCIP), vient de lancer un par tenariat avec 55 acteurs de l’accompagnement de la transmission d’entreprise. Ces professionnels — institutions financières, cabinets de rapprochement et structures d’accompagnement, de conseil en entreprise et management… — ont été référencés par le réseau sur des critères de compétence, de déontologie et sur leur engagement auprès des entreprises à transmettre.

16

Ce par tenariat permet au réseau « Passer le relais » de proposer une offre fédérée d’accompagnement des cédants et repreneurs de PME-PMI, et un suivi global indispensable pour augmenter les chances de réussite des transmissions.

17

www.passerlerelais.ccip.fr/pme

COLLOQUE : COMITÉS D’ENTREPRISE ET EXPERT-COMPTABLE.

18

À partir du constat qu’au niveau national, on recense 25000 comités d’entreprise dont 8000 qui utilisent les services d’un expert comptable, 17000 n’ont donc pas recours à un expert-comptable et à l’occasion du soixantième anniversaire de la loi du 16 mai 1946 qui institue les Comités d’entreprise, l’Ordre des experts-comptables Paris Ile-de-France organise le 18 mai prochain un colloque sur ce marché porteur.

19

En effet, l’Ile-de-France compte près de 12000 comités d’entreprise (11878), soit 47, 5 % du total français qui sont répartis par département franciliens de cette manière :

20

Les questions thématiques du colloque sont au nombre de 3 :

21
  1. Quelles évolutions pour les prérogatives économiques des comités d’entreprise ?

  2. Comment élus et experts-comptables peuvent-ils mieux coopérer pour faciliter le dialogue social et participer à la transparence financière ?

  3. Comment les élus peuvent-ils mieux utiliser les services d’un expert-comptable ?

22

Le colloque aurait lieu à la Maison de la Chimie (28 sur Saint-Dominique, 75007 Paris) (http://www.maisondelachimie.com/) le 18 mai 2006 de 16 à 19 heures.

23

www.oec-paris.fr

COMMANDE PUBLIQUE FRANÇAISE ET EUROPÉENNE : UN FORMULAIRE UNIQUE

24

L’acheteur public peut dorénavant saisir en ligne sur un formulaire unique adapté aux exigences européennes et nationales une annonce à publier au BOAMP (Bulletin officiel des annonces des marchés publics) et au JOUE (Journal officiel de l’Union européenne) dans le respect des procédures réglementaires imposées par la commande publique.

25

www.journal-officiel.gouv.fr

L’ESSEC RÉCOMPENSÉE DEUX FOIS

26

Le 19e Prix Turgot a récompensé Mickaël Mangot, jeune doctorant de 27 ans pour son ouvrage « Psychologie de l’investisseur et des marchés financiers » (Dunod éditeur). L’auteur, ancien élève de l’ESSEC est membre du laboratoire de recherches Team de l’Université de Paris-I Panthéon Sorbonne et du programme doctoral de l’ESSEC. Il publie de nombreux articles sur la finance comportementale.

27

Le Prix Turgot créé par l’Association des élèves de l’Institut des Hautes Finances (IHFI) récompense le meilleur livre d’économie financière. Il est placé sous le haut patronage du ministre de l’économie des finances et de l’industrie.

28

Le jury, composé de 25 acteurs de l’économie financière était présidé cette année, par Pierre Jars, ancien Président de la Fédération européenne des Analystes Financiers. Dans son intervention celui-ci a tenu « à saluer le regard neuf apporté par l’auteur sur le monde de la finance dans son ouvrage : Psychologie de l’investisseur et des marchés financiers. La cérémonie a eu lieu dans les salons de Boffrand de la présidence du Sénat, à Paris, le 9 mars 2006.

29

Philippe Lorino, professeur en Comptabilité et Contrôle de Gestion, a remporté pour sa part le Best Paper Award pour son travail sur l’apprentissage organisationnel, la gestion des connaissances et l’entreprise créatrice de connaissances.

30

Ce prix lui a été remis à la conférence OLKC 2006 (Organizational Learning Knowledge and Capabilities) qui s’est tenue à l’université de War wick (Royaume uni) du 20 au 22 mars 2006.

31

(http://www2.warwick.ac.uk/fac/soc/wbs/conf/olkc/)

32

www.essec.fr

LA « CANNE À SUCRE » TRANSFORMÉE EN OR

33

La Centrale de Cas et de Médias Pédagogiques (CCMP) de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris (CCIP) a décerné le Stylo d’or de la catégorie contrôle de gestion pour le cas le plus vendu en 2005 dans la catégorie Contrôle de gestion sous la dénomination Centre de Vacances « Canne à sucre » écrit par Pierre Van der Ghinst, professeur associé à l’Institut de Commerce de Nancy (ICN) au sein du département Pilotage et Systèmes d’informations.

34

www.icn-nancy.com

GETEX À DUBAÏ : 1er SALON DE L’ÉDUCATION AU MOYEN-ORIENT

35

Pour la 18e année consécutive, le Salon de l’éducation et de la formation du Golfe (GETEX) a eu lieu du 12 au 14 avril 2006 au Centre International des expositions à Dubaï.

36

Soutenu par de nombreuses institutions locales et internationales, ce salon représente aujourd’hui le 1er événement du Moyen-Orient en matière d’éducation. Destiné notamment aux enseignants, le GETEX propose depuis 2 ans un Forum de la formation professionnelle et du développement des ressources humaines pour les professionnels désireux de relancer leur carrière.

37

Or ganisé par l’International Conferences & Exhibitions (IC & E) sous la tutelle du Ministère de l’éducation, le GETEX est soutenu par de nombreuses institutions telle que le Dubaï Knowledge Village (le plus important collectif d’établissements d’enseignement supérieur de la région).

38

Le salon se tient chaque année successivement sur trois sites : Dubaï, Abu Dhabi dans les Emirats Arabes Unis et Hyderabad en Inde.

39

www.mygetex.com

40

www.edu-supply.net

LE NET REDRESSEMENT DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN ALGÉRIE

41

L’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou (Algérie) a enregistré un taux de réussite de 78 % l’année dernière, soit une élévation de 12 % par rapport aux années précédentes », a déclaré M. Kahlouche, recteur de l’UMMTO. […] « Le nombre d’étudiants attendus d’ici l’horizon 2009 va atteindre les 42000. Ils seront répartis sur trois grands pôles : celui de Hasnaoua I, pour les sciences sociales et humaines, Hasnaoua II, qui sera affecté pour les sciences technologiques et enfin le nouveau pôle de Tamda (15 km à l’est de Tizi Ouzou) d’une capacité qui atteindra plus de 17000 étudiants dans plusieurs filières ». Pour cette année, le nombre d’inscrits est de 31655 étudiants répartis sur 8 facultés. Ces derniers sont encadrés par 1085 enseignants permanents et 890 vacataires. […] Le même nombre de nouveaux lits, concernant l’hébergement des futurs étudiants, est prévu dans les anciennes et nouvelles résidences universitaires, indique l’intervenant. […] Sans oublier l’introduction du nouveau système LMD (licence, master, doctorat) dans les domaines des sciences exactes et techniques. M. Kahlouche avoue toutefois que « les départements de langues française et anglaise ont un déficit en matière d’encadrement pédagogique qui sera vite comblé par la sortie dans une année ou deux d’enseignants post-graduants ».

42

Extrait du journal El Watan

43

www.ummto.dz

44

www.elwatan.com

LES BUSINESS SCHOOLS FORMENT- ELLES DE BONS MANAGERS ?

45

Bien que satisfaits des compétences techniques des recrues MBA, nombre d’employeurs expriment cependant des doutes par rapport aux compétences de ces diplômés en termes de communication, leadership, créativité… Telles sont les conclusions d’une étude menée par l’Association des Recruteurs de Diplômés en Angleterre (Association of Graduate Recruters). Afin de faire face à ce manque, Warwick Business School a introduit un nouveau cours obligatoire à son programme MBA full-time, « The Practice of Management » (La Pratique du Management). Dans le cadre de ce cours, les étudiants sont ainsi invités à développer un projet en collaboration avec une association locale. En mettant leurs compétences au service de la communauté, ils sont ainsi amenés à utiliser et développer ces compétences « molles ».

46

www2.warwick.ac.uk

L’AFPA SE MOBILISE POUR L’EMPLOI DANS LES NOMBREUX SECTEURS DEMANDEURS D’EMPLOIS

47

De nombreux secteurs pour voyeurs d’emplois, sont confrontés à la difficulté de ne pas trouver de candidats qualifiés, correspondant aux profils qu’ils recherchent. Dans le même temps, le contexte du chômage demeure encore problématique en France. C’est pourquoi, l’AFPA (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes) conformément à sa vocation d’organisme d’insertion, d’intérêt général, lance une campagne de communication, visant à aider ces entreprises dans leurs besoins de recrutement, via le contrat de professionnalisation.

48

« L’AFPA n’est pas seulement un organisme de formation, elle est plus que cela » déclarait Pierre Boissier, son Directeur général, lors des premiers ateliers de la formation professionnelle en décembre dernier.

49

En effet, à destination des chefs d’entreprises, artisans, DRH de PME et de grandes entreprises, et plus généralement des décideurs de la formation et du recrutement de secteurs faisant face à une pénurie de main d’œuvre (tels que le BTP, la métallurgie, l’hôtellerie/restauration, le commerce et la distribution, le transport et la logistique), une nouvelle campagne de communication vient d’être lancée avec un double objectif : accompagner les entreprises dans leurs politiques de recrutement, en les aidant à mieux utiliser les nouvelles dispositions relatives au contrat de professionnalisation.

50

Numéro Indigo : 0825 74 76 76 –

0,15€ TTC/Min — www.afpa.fr

APPRENTISSAGE LONGUE DURÉE & À L’INTERNATIONAL

51

Depuis 2003, l’INSEEC (INStitut des hautes Études Économiques et Commerciales) Paris permet à ses étudiants de suivre l’intégralité du cursus Grande École en s’inscrivant en apprentissage dès la 1re année, et de réaliser plusieurs expériences professionnelles hors du territoire national tout en conser vant leur statut d’apprenti. En septembre prochain, la vingtaine d’apprentis qui expérimentait ce système d’apprentissage longue durée, sera diplômée. Aujourd’hui 200 apprentis poursuivent leurs études sur le campus, toutes années confondues. www.inseec-france.com

FORMATION DES TUTEURS POUR L’APPRENTISSAGE EN ENTREPRISE

52

La Délégation Formation & Compétences de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris (CCIP), en partenariat avec l’AFPA (association nationale pour la formation des adultes), lance une formation intitulée « le management tutoral ». Elle est destinée aux entreprises qui ont choisi le recrutement par la voie de l’alternance et qui souhaitent, à ce titre, former leurs tuteurs. Cette formation, qui se décompose d’un séminaire et de quatre ateliers, a pour but de donner des outils et une méthodologie aux tuteurs et de favoriser les échanges de pratiques entre par ticipants.

53

L’ensemble de la formation représente 40 heures (au maximum) sur une période de six mois.

54

Renseignements pratiques :

55
  • prochaines sessions : les mardis 30 mai et 19 septembre

  • 15 euros de l’heure/prise en charge par OPCA

  • dans les locaux de la CCIP (Paris 17e) soit dans les locaux de l’AFPA (Paris 12e).

56

www.dfc.ccip.fr

LES « RECRUTEURS » DES GRANDES ENTREPRISES EXPRIMENT LEURS PRÉFÉRENCES

57

Selon une enquête réalisée entre la mi-janvier et le début mars 2006 par le cabinet Towers Perrin auprès de 82 sociétés de tous secteurs, principaux recruteurs de jeunes diplômés, dont une vingtaine d’entreprises membres du CAC 40, l’ESSCA (École Supérieure des Sciences Commerciales d’Angers) figure pour la troisième année consécutive dans le « top 10 » des écoles de commerce préférées des recruteurs. Un dossier complet intitulé « Jeunes diplômés votre salaire d’embauche » est disponible chez notre confrère L’Expansion du mois d’avril.

58

Rappelons que cette enquête atteste que les préférences des recruteurs vont comme à l’habitude vers les trois écoles de commerce de Paris Île de France : l’École Supérieure de Commerce de Paris (ESCP-EAP), HEC et l’ESSEC, puis Sciences Po-Paris, et en province l’École de Management de Lyon (EM-Lyon) et l’EDHEC (École des hautes Études de Commerce (EDHEC) de Lille.

59

C’est dans le cadre des « révélations » qu’apparaissent avec brio deux nouvelles écoles citées par de plus en plus d’entreprises, qui les classent parmi les premières le fameux « top 10 » du recrutement : Reims Management School et l’ESSCA qui accentue encore son palmarès par la qualité reconnue de sa formation car elle est la seule parmi les « nommées » qui recrute directement ses élèves après le baccalauréat. Le vrai signe de l’excellence.

60

www.essca.fr

LE SUCCÈS DU PREMIER « PROGRAMME GRANDE ÉCOLE » EN FC

61

En ouvrant, dès 1991, son « Programme Grande École » en formation continue (FC), l’École Supérieure de Commerce de Lille, a été un précurseur avisé. En témoigne le succès croissant du « cursus Grande École » en temps partagé (alternance emploi et formation) qui permet de renforcer sa carrière en deux ans, tout en maintenant une activité salariée. A ce jour, la formation compte 500 diplômés et 120 auditeurs suivent la formation 2005- 2006. L’âge moyen à l’entrée de la formation se situe entre 31 et 32 ans et, depuis 1991, il y a une moyenne cumulée de 38 % de femmes et 62 % d’hommes.

62

www.esc-lille.fr

LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS À L’EMBAUCHE

63

Le groupe ESC Dijon Bourgogne a mis au point à la rentrée 2005 une refonte pédagogique fondée sur la Pédagogie par l’action (PAC). Depuis le mois de mars, les étudiants s’intéressent notamment aux discriminations à l’embauche : actuellement, ils réalisent une étude sur le terrain visant à faire appliquer la Char te Nationale de la Diversité, présentée comme une des priorités du mandat présidentiel, aux PME/PMI de la région Bourgogne. Rappelons que les PME/PMI représentent 80 % des emplois en France… L’objectif est de faire signer la Charte à une vingtaine de PME/PMI d’ici cet été.

64

www.escdijon.com

CRÉATION D’UN SITE D’OFFRES D’EMPLOIS EN FINANCE

65

Conçu pour les juniors et étudiants à la recherche d’un premier emploi ou d’un stage, eFinancialCareers. fr lance le premier site français totalement dédié aux offres d’emplois spécialisés dans la finance. Ce site gère en exclusivité les rubriques Emploi des quatre partenaires qui sont des développements de nos revues consœurs : LaTribune. fr, Agefi. fr, AgefiActifs. com et Revue-Banque. com.

66

www.efinancialcareers.fr

L’ESCEM TOURS-POITIERS ACCRÉDITÉE AACSB

67

Ce label d’excellence a été officiellement remis à l’ESCEM, (École supérieure de Commerce et de management de Tours — Poitiers) le 23 avril, lors du colloque international AACSB (The Association to Advance Collegiate Schools of Business) et EFMD, (Fondation Européenne pour le Développement du Management) qui a réuni, au Palais des Congrès de Paris, plus de 1500 écoles du commerce du monde.

68

À ce jour, 526 institutions dans le monde, universités et écoles de commerce de toutes tailles soit environ 10 % du total des institutions – sont accréditées par l’AACSB et affichent le logo « AACSB Accredited »

69

www.escem.fr/www.aacsb.edu

70

www.efmd.org

LE RÉSEAU EGC CERTIFIÉ NIVEAU II

71

Le titre de « Responsable en marketing, commercialisation et gestion » proposé par les 25 écoles du réseau des Écoles de Gestion et Commerce (EGC) des chambres des commerce et d’Industrie (AFCI) vient d’être enregistré auprès du Répertoire National des Certifications Professionnelles à niveau II de la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNDCP). Rappelons qu’il concerne le personnel occupant des emplois exigeant normalement une formation d’un niveau comparable à celui de la licence (bac + 3) ou de la maîtrise (bac + 4). A ce niveau, l’exercice d’une activité professionnelle salariée ou indépendante implique la maîtrise des fondements scientifiques de la profession, conduisant généralement à l’autonomie dans l’exercice de cette activité.

72

Délivré pour les 5 prochaines années, cette habilitation est avant tout une reconnaissance de la bonne adéquation de la formation avec les postes occupés par les anciens étudiants à la sortie, surtout en terme d’évolution de carrière et de salaire.

73

Réseau EGC/ACFCI 45 avenue d’Iéna 75016 PARIS Tél. : 0140693861

74

Fax : 0153571861 ;

75

mél : mc.rebeyrat@acfci.cci.fr

76

http://www.reseau-egc.com/

UN NOUVEAU CONCOURS COMMUN

77

L’IECG, Institut Européen de Commerce et de Gestion (Groupe Sup de Co La Rochelle) et l’Académie Mercure des Af faires Internationales de Montpellier (Groupe Compagnie de Formation), deux écoles de commerce post bac fortement internationale, viennent de lancer un nouveau concours de recrutement : KEYS…

78

Les deux par tenaires envisagent d’accueillir prochainement d’autres établissements…

79

www.concours-keys.fr

DEUX NOUVEAUX CERTIFICAT D’ENSEIGNEMENT SPÉCIALISÉ ACCRÉDITÉS

80

« Gestion de projet de nomadisme » et « Projets et technologies TIC » sont deux formations conçues pour France Telecom DVI (Direction des Ventes Indirectes) et DEVOTEAM. Elles sont désormais labellisées par la Conférence des Grandes Écoles (CGE). Ces deux formations peuvent s’inscrire dans une démarche de validation des acquis de l’expérience (VAE) selon la loi dite de Modernisation sociale de 2002 et elles donnent droit à des crédits de diplômation européenne dits ECTS (European Credit Transfer System). Rappelons que ce système créé en 1988 par la Commission européenne a pour but de donner une meilleure transparence aux cursus et donc favoriser la mobilité en facilitant la reconnaissance des études à l’étranger

81

www.int-evry.fr

MULTIPLICATION DES PARTENARIATS AVEC LA CHINE

82

Résolument tournée vers l’international depuis de nombreuses années, l’école d’ingénieurs généralistes (ESIGELEC) implantée à Rouen compte aujourd’hui plus de 50 partenariats universitaires dans 30 pays. Avec 7 conventions, dont 3 signées en 2006, la Chine devient le principal pays partenaire.

83

Ces conventions permettent à de nombreux élèves de partir régulièrement en Chine pour des stages en laboratoire (4 à 6 mois), et inversement. Cette année, l’école accueille trente étudiants chinois : 19 en cursus ingénieur dans sa filière internationale, 3 en Master of Science et 8 en stage dans son Institut de Recherche IRSEEM.

84

Outre les actions liés à des partenariats universitaires classiques, cette entreprise stratégique a pour but de faciliter les démarches de stage ou encore de favoriser l’insertion professionnelle des étudiants chinois dans leur pays d’origine.

85

De tels partenariats sont mis en place notamment avec l’Université Technologique de Wuhan et l’équipementier automobile VALEO installé depuis plus de dix ans en Chine. D’autres actions sont en cours avec des entreprises françaises disposant d’importants déploiements en Chine, comme France Telecom dénommé Equant China, dans ce pays.

86

www.esigelec.fr

87

www.valeo.com/automotive-supplier/

88

www.francetelecom.com/fr/groupe/st rategie/worldwide/asia/china/

LE CNAM CRÉE NOUVEAU « MBA » POUR L’ANNÉE UNIVERSITAIRE 2006-2007

89

L’Institut international du management-cnam (Conservatoire National des Arts et Métiers) propose un « MBA », actuellement en cours d’accréditation « amba », au tarif de 12000 euros. En 2006-2007, les options proposées seront :

90
  • en anglais : generalist, project management, financial services, financial planning,

  • en français : manager d’entreprise, assurance.

91

www.cnam.fr

L’ESCI CERTIFIÉE

92

« La Certification de notre diplôme et son enregistrement au RNCP confirme notre choix de professionnaliser la formation de nos étudiants. Elle valide le Référentiel de Compétences sur lequel s’appuie la formation et reconnaît la qualité de l’insertion professionnelle de nos diplômés », souligne Thierry Boidart, Directeur de l’École Supérieure de Commerce International. La Certification est délivrée au terme d’un processus d’évaluation rigoureux conduit par la Commission Nationale de la Certification Professionnelle. Elle a été créée en 2002 dans le cadre de la Loi de Modernisation Sociale.

93

www.esci.fr

LES 50 ANS DE L’IGR

94

En 1955, la première promotion de l’Institut de Gestion de Rennes IGR-IAE de l’Université de Rennes I comptait huit diplômés. La promotion du cinquantenaire en 2005 – 2006 compte 1200 étudiants. En 50 ans, ce sont plus de 11000 diplômés qui ont été formés par l’Institut. 8000 sont restés en contact par le biais de l’association d’anciens, le Club IGR, créé en 1994. L’an dernier, notre confrère L’Expansion désignait l’IGR-IAE de Rennes comme le principal pourvoyeur de cadres dirigeants des entreprises en région Grand Ouest et le Club IGR comme l’un des réseaux de diplômés les plus actifs en France.

95

Plateforme Internet du Club IGR :

96

http://clubigr.asso.univ-rennes1.fr

97

www.igr.univ-rennes1.fr/

UN COUP DE POUCE POUR LES EXPORTATRICES

98

Actuellement à peine une PME sur 20 est exportatrice. Pourtant, un milliard d’euros d’expor tations supplémentaires génèrerait 150000 emplois…

99

Par manque d’information sur les marchés et les soutiens, les entreprises françaises hésitent à développer leurs activités vers d’autres pays, surtout lorsque le retard de paiement y est considéré comme un sport national… Leader européen en matière de gestion de créances, Intrum Justitia s’appuie sur ses filiales dans 23 pays d’Europe bien implantés dans le tissu local. Leur connaissance du terrain leur permet de conseiller les entreprises pour mettre en place les mesures préventives pour réduire les risques de non-paiement et accélérer le recouvrement des créances.

100

L’intervention d’Intrum Justitia repose également sur une connaissance par faite de la législation et des pratiques judiciaires de chaque pays. Les filiales savent très précisément quels sont les tribunaux compétents pour chaque pays, les documents nécessaires à fournir en cas de litige pour lancer une action en justice, le délai et le coût des procédures pour répondre aux besoins des entreprises expor tatrices.

101

www.intrum.fr

UN NOUVEAU PRÉSIDENT À L’IFACI

102

Claude CARGOU, Directeur de l’Audit Interne Groupe d’AXA, a été nommé Président de l’Institut Français de l’Audit et du Contrôle Internes (IFACI) lors de l’Assemblée Générale Ordinaire de l’IFACI qui s’est tenue le 30 mars 2006.

103

www.ifaci.com

LES MBA DU MONDE RÉUNIS EN SAVOIE S’INTERROGENT SUR « NOTRE FAÇON DE FAIRE DES AFFAIRES »

104

Après Wharton, en Pennsylvanie en 2005, c’est à l’Institut de Formation aux Achats (EIPM) d’Archamps (Haute Savoie) qui a accueilli la conférence annuelle mondiale de la Fondation Européenne pour le Développement du Management (EFMD) sur le thème : « Comment changer notre façon de faire du business ! ». Un choix motivé par l’implantation sur cette technopole qui propose le seul MBA executive spécialisé « Achats et Supply Management » au monde, accrédité AMBA (l’Association of MBA). Quatre vingt participants de vingt neuf nationalités différentes ont planché sur le sujet en échangeant et en partageant leurs expériences, notamment sur la valeur et le positionnement du MBA aujourd’hui. Selon Eric Cornuel, directeur de l’EFMD, : « la compétition est de plus en plus vive et difficile sur le marché des MBA. Si les « full time » connaissent une baisse de fréquentation en raison de la longueur du programme (2 ans), et du coût d’opportunité pour un cadre actif d’interrompre momentanément sa carrière, les « part time » et les « executive » restent prisés par les cadres pour leur expertise. De plus, le financement de la formation par l’entreprise est un atout convaincant pour retenir les meilleurs éléments. C’est un investissement conséquent pour l’entreprise qui reste soumis à l’environnement économique, à la conjoncture et au marché ».

105

Pour sa part, Bernard Gracia, directeur de l’EIPM reste convaincu que les MBA des grandes écoles restent des références sur le marché. Il regrette profondément que le mot MBA, la marque MBA ne soit pas un label déposé au niveau international.

106

Pour Thierr y Grange, directeur de Grenoble École de Management, c’est plus une question d’équilibre entre l’offre et la demande : « Le MBA va très bien. De plus en plus d’étudiants souhaitent faire un MBA dans le monde, le seul problème est que l’offre est supérieure à la demande ! Il y a une augmentation de 5 à 10 % des étudiants qui envisagent de faire un MBA chaque année, alors qu’il y a une hausse supérieure à 10 % des écoles qui proposent des programmes MBA ! » Les MBA qui vont mal sont ceux qui présentent un programme trop généraliste, non accrédités. En revanche, les MBA spécialisés se portent bien car ils s’adressent à un public ciblé. Dernier élément clé du succès, la reconnaissance et la réputation des business schools. Des écoles certifiées et reconnues, enregistrent de plus en plus d’inscriptions pour leur programme MBA, c’est un critère de sélection important dans le choix des étudiants ou des cadres.

107

www.efmd.org/www.eipm.org

LA FORMATION INTERNATIONALE DES CADRES DES ENTREPRISES DE L’HÔTELLERIE ET DE LA RESTAURATION

108

L’hôtellerie et la restauration sont l’un des secteurs où l’excellence du « savoir-faire » français est reconnue. 75 millions de touristes visitent la France chaque année, et l’objectif à moyen terme est de 100 millions de séjours. C’est fort de ces constats que l’ISMANS (Institut Supérieur des Matériaux et Mécaniques Avancées du Mans) Membre de la Conférence des Grandes Écoles (CGE) qui est également « campus Européen de l’Université du Québec (UQO) et le CFA Médéric, ancienne École Hôtelière de Paris (EHP Jean Drouant) ont signé officiellement un accord de partenariat, le 13 avril 2006. Cet accord vise à la création de 2 co-diplômes internationaux à Bac + 3 et Bac + 5 répondant à la fois aux exigences et aux programmes académiques français, internationaux. Les étudiants inscrits en BAA (Bachelor international en Management, option Management Hôtelier et Restauration) ou en Master international en Management des organisations, option Management Hôtelier et Restauration (M1 et M2 selon la dénomination française) alterneront cours en France et au Québec et long stage international en situation. Tous les enseignants devront être agréés par l’Université du Québec et l’ISMANS dirigée par Alain le Méhauté qui est par ailleurs Professeur Associé dans plusieurs universités canadiennes. En outre, il a été prévu l’obligation minimale d’une langue étrangère supplémentaire (le français et l’anglais étant bien entendu obligatoirement de base dans cette formation internationale). C’est l’expérience de formations internationales de l’ISMANS qui est ici privilégiée en en particulier, son partenariat avec l’Université du Québec (UQO). En effet, en plus de la formation d’ingénieurs Grandes Écoles, sont menés chaque année plus de 60 experts de niveau master en management par projets internationaux. Cette action est dirigée par son initiateur, Serge Raynal, conseiller auprès de la Direction de l’ISMANS. C’est ce qui a convaincu Didier Chenet, le nouveau président de l’Association Professionnelle des Hôteliers Restaurateurs et Limonadiers (APHRL) qui gère l’École Hôtelière de Paris (sur ce sujet voir aussi Direction et Gestion des Entreprises, n° 146, 1994, page 6) de s’associer à Jean-François Girault, président de la Confédération des Professionnels Indépendants de l’Hôtellerie, de la restauration, des cafés et discothèques (CPIH). Le hasard n’y est pour rien si Jean-François Girault est aussi président de la commission de Formation de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mans qui a créé l’ISMANS en 1987. Il est d’ailleurs également membre de son Conseil d’administration. La décision des deux partenaires augure bien de la volonté des organisations professionnelles de considérer que la fonction de cadre, de dirigeant de créateur ou de repreneur d’hôtellerie-restauration doit faire l’objet d’une formation supérieure appropriée. En effet, la diversité des formes de l’hôtellerie (palace tout autant que résidence de tourisme populaire) ou de la restauration (4 étoiles comme restauration collective de résidence de personnes âgées) nécessite des enseignements adaptés et spécifiques non seulement qualifiants mais diplômants. Le diplôme dans le cas présent aura un contenu international.

109

Les programmes tiennent en effet donc compte de divers aspects. Ils incluent les fondamentaux internationaux du management qui seront également illustrés et ajustés au secteur comme les cours de commerce international qui incluront le marketing hôtelier international. Pour autant ne seront pas négligés, les apports spécifiques nécessaires comme « œnologie et gastronomie », « tradition goûts et cultures nationales » (du management interculturel en réception en quelque sor te). Enfin des par tenariats de recherche et d’enseignement ont été mis en place et seront développés par les initiateurs des programmes et Philippe Naszalyi Professeur associé et conseiller à l’ISMANS pour cette action spécifique. (cf. L’Hôtellerie restauration du 30 juin 2005) Ce dernier dispose d’une expérience de près de 12 ans dans la conduite de formations supérieures en management hôtelier dans un cadre universitaire (cf. L’Hôtellerie-restauration du 6 avril 2006). Il a tenu à ce que les étudiants se voient offrir également des séminaires de formation en innovation. Les cours pourraient commencer dès septembre 2006 si l’on en croit Annie Bourdil, nouvelle directrice générale du CFA Médéric (cf. L’Hôtellerie – restauration, 23 mars 2006)

110

www.ismans.fr

Plan de l'article

  1. OMC ET COMMERCE MONDIAL EN 2006
  2. COMMENT ENCOURAGER L’ENTREPRENEURIAT EN FRANCE ?
  3. JOURNÉES DE RECHERCHE : FISCALITÉ, DROIT ET SCIENCES DE GESTION
  4. PROGIFORUM 2006
  5. PASSER LE RELAIS PME-PMI
  6. COLLOQUE : COMITÉS D’ENTREPRISE ET EXPERT-COMPTABLE.
  7. COMMANDE PUBLIQUE FRANÇAISE ET EUROPÉENNE : UN FORMULAIRE UNIQUE
  8. L’ESSEC RÉCOMPENSÉE DEUX FOIS
  9. LA « CANNE À SUCRE » TRANSFORMÉE EN OR
  10. GETEX À DUBAÏ : 1er SALON DE L’ÉDUCATION AU MOYEN-ORIENT
  11. LE NET REDRESSEMENT DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN ALGÉRIE
  12. LES BUSINESS SCHOOLS FORMENT- ELLES DE BONS MANAGERS ?
  13. L’AFPA SE MOBILISE POUR L’EMPLOI DANS LES NOMBREUX SECTEURS DEMANDEURS D’EMPLOIS
  14. APPRENTISSAGE LONGUE DURÉE & À L’INTERNATIONAL
  15. FORMATION DES TUTEURS POUR L’APPRENTISSAGE EN ENTREPRISE
  16. LES « RECRUTEURS » DES GRANDES ENTREPRISES EXPRIMENT LEURS PRÉFÉRENCES
  17. LE SUCCÈS DU PREMIER « PROGRAMME GRANDE ÉCOLE » EN FC
  18. LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS À L’EMBAUCHE
  19. CRÉATION D’UN SITE D’OFFRES D’EMPLOIS EN FINANCE
  20. L’ESCEM TOURS-POITIERS ACCRÉDITÉE AACSB
  21. LE RÉSEAU EGC CERTIFIÉ NIVEAU II
  22. UN NOUVEAU CONCOURS COMMUN
  23. DEUX NOUVEAUX CERTIFICAT D’ENSEIGNEMENT SPÉCIALISÉ ACCRÉDITÉS
  24. MULTIPLICATION DES PARTENARIATS AVEC LA CHINE
  25. LE CNAM CRÉE NOUVEAU « MBA » POUR L’ANNÉE UNIVERSITAIRE 2006-2007
  26. L’ESCI CERTIFIÉE
  27. LES 50 ANS DE L’IGR
  28. UN COUP DE POUCE POUR LES EXPORTATRICES
  29. UN NOUVEAU PRÉSIDENT À L’IFACI
  30. LES MBA DU MONDE RÉUNIS EN SAVOIE S’INTERROGENT SUR « NOTRE FAÇON DE FAIRE DES AFFAIRES »
  31. LA FORMATION INTERNATIONALE DES CADRES DES ENTREPRISES DE L’HÔTELLERIE ET DE LA RESTAURATION

Pour citer cet article

Naszályi Philippe, « L'actualité de la gestion  », La Revue des Sciences de Gestion 2/ 2006 (n°218), p. 139-145
URL : www.cairn.info/revue-des-sciences-de-gestion-2006-2-page-139.htm.


Article précédent Pages 139 - 145 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback