Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Déviance et Société

2016/2 (Vol. 40)


ALERTES EMAIL - REVUE Déviance et Société

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Pages 139 - 164 Article suivant

Résumé

Français

Cet article[1] propose une synthèse des résultats d’un certain nombre d’enquêtes françaises et internationales récentes portant sur les relations entre la police et le public en France, en s’appuyant sur la théorie de la justice procédurale. Les enquêtes d’opinion convergent pour montrer que ce sont les jeunes et les membres des minorités visibles qui ont l’image la plus négative de la police et lui font le moins confiance. L’article rapproche cette image négative des enquêtes qui se sont intéressées aux relations concrètes de ces groupes avec la police, marquées par l’hostilité réciproque et la discrimination policière. L’article propose ensuite une explication de cette situation en se fondant sur l’histoire de la police française et s’efforce de cerner ce qui fait la spécificité du « style » policier français dans le domaine de la sécurité publique.
[1]

Cet article développe ma conférence inaugurale au colloque international « Justiça, Política e Sociedade », Universidade federal de São Carlos (UFSCar, São Paulo, Brésil, 21-23 octobre 2014). Je remercie J. Sinhoretto de m’avoir donné l’occasion de synthétiser mes idées sur cette question et E. Blanchard, J. Gauthier, F. Jobard, J. de Maillard, Ph. Robert et R. Zauberman de leur lecture critique des versions antérieures de ce texte, ainsi que B. Leconte pour son aide dans la mise en état de ce dernier. Je remercie également les lecteurs anonymes de la revue Déviance et Société pour leurs remarques judicieuses. Toutes les citations traduites de l’anglais l’ont été par moi-même.

English

This article synthesises the results from a number of recent French and international research studies dealing with relations between the police and public in France, based on procedural justice theory. Public opinion surveys converge to show that it is young people and the members of ethnic minotiries who have the most negative image of the police and show the least confidence in them. The article examines this negative image from surveys which concern the actual relations of these groups with the police, marked by reciprocal hostility and discrimination by the police, and then proposes an explanation based on the history of French policing, endeavouring to identify what is specific about the French police ‘style’ in relation to public security.

Deutsch

Der Artikel präsentiert im Kontext der Theorie prozeduraler Gerechtigkeit eine Synthese von Ergebnissen französischer und internationaler Untersuchungen über Beziehungen zwischen Polizei und Öffentlichkeit. Die Ergebnisse der Meinungsumfragen ähneln sich insofern als sie zeigen, dass Jugendliche und ethnische Minderheiten das negativste Bild der Polizei zeigen und ihr am wenigsten Vertrauen schenken. Dieses negative Bild in den Umfragen wird hier in Verbindung gebracht mit den konkreten Beziehungen dieser Gruppen mit der Polizei, die geprägt werden durch eine wechselseitige Feinseligkeit und polizeilicher Diskriminierung. Auf der Grundlage einer historischen Analyse der französischen Polizei Geschichte schlägt der Beitrag eine Erklärung vor, bei der die Besonderheit des französischen polizeilichen Stils in der Behandlung von öffentlichen Sicherheitsproblemen hervorgehoben wird.

Español

En este artículo se presenta una síntesis de los resultados de una serie de estudios recientes franceses e internacionales sobre la relación entre la policía y el público en Francia, basada en la teoría de la justicia procedimental. Las encuestas de opinión están de acuerdo en mostrar que los jóvenes y miembros de minorías étnicas son que tienen la imagen más negativa de la policía y les ofrece la menor confianza. El artículo aproxima esta imagen negativa a las investigaciones que han examinado las relaciones concretas de estos grupos con la policía, marcadas por la hostilidad mutua y la discriminación de la policía. El artículo ofrece una explicación de esta situación apoyándose en la historia de la policía francesa y se esfuerza por entender lo que constituye la especificidad del « estilo » policial francés en el ámbito de la seguridad pública.

Plan de l'article

  1. Introduction
  2. Efficacité, légalité, légitimité : la théorie de la justice procédurale
  3. L’état des relations entre la police et la population en France
    1. L’image de la police : la France mal classée
      1. L’enquête European Social Survey/Trust in Justice
      2. L’enquête EU-midis
    2. La confiance envers la police
      1. Les jeunes : persistance d’une image négative de la police
      2. Les « minoritaires »
    3. Degré de consentement à l’autorité et propension à coopérer avec la police
    4. La qualité des interactions entre le public et la police
      1. Les contrôles d’identité, pierre d’achoppement des relations police-population
      2. La multiplication des poursuites pour outrage ou rébellion
  4. Les relations entre la police et le public en France : essai d’explication
    1. Les causes structurelles : étatisation, motorisation, corporatisme
    2. La police de proximité
    3. Le refus de réformer les contrôles d’identité
    4. La controverse du matricule
  5. Conclusion
© 2010-2017 Cairn.info