Accueil Revues Revue Numéro Article

Documentaliste-Sciences de l'Information

2009/3 (Vol. 46)

  • Pages : 80
  • DOI : 10.3917/docsi.463.0001
  • Éditeur : A.D.B.S.

ALERTES EMAIL - REVUE Documentaliste-Sciences de l'Information

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Pages 1 - 1 Article suivant
1

Le dossier de ce numéro de Documentaliste - Sciences de l’information, coordonné par Agnès Melot, traite d’un sujet au cœur des interrogations de tous les professionnels de l’information, la relation entre l’usager et le professionnel. Quelles intermédiations apportons-nous, quelle est notre valeur ajoutée ?

2

Les exemples et témoignages proposés illustrent des situations d’usagers fort différentes : de l’étudiant au chercheur, de la presse à l’entreprise, du grand public au public spécialisé. Mais, quels que soient les niveaux, le constat est commun : nos usagers sont de plus en plus des « digital natives », des « usagers anonymes nomades » qui appartiennent définitivement à l’ère de la « googlisation des usages ». Et, en se transformant en « geemiks » ou en « assistants maïeuticiens parlant couramment le XML », nos auteurs font preuve d’autant d’imagination que leurs usagers. Pour utiliser des termes plus classiques, la compétence informationnelle, la validation, la fluidification et la scénarisation de l’information, et surtout la formation (souvent l’e-formation) constituent des points forts de nos métiers.

Développer la formation par et pour le numérique

3

C’est ce dernier point qui pourrait être le plus porteur dans les années à venir, dans le cadre du développement de l’économie numérique projeté par le rapport du Conseil d’analyse stratégique présidé par Alain Bravo et remis en mai dernier à Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’État chargée de la prospective et du développement de l’économie numérique. La vision structurante du système retenu par les experts s’articule autour des usagers de l’économie numérique, qu’ils soient des personnes, des entreprises ou des organisations publiques ou privées. Le premier axe – éduquer et former, en particulier développer la formation tout au long de la vie par et pour le numérique, promouvoir celui-ci comme outil de création et d’innovation – constitue un programme ambitieux pour nos professionnels et pour l’association que j’ai l’honneur de présider depuis le 2 juillet et qui a toujours placé la formation aux TICs parmi ses objectifs prioritaires.

4

À côté de ce dossier multifacettes, vous lirez avec profit l’article de recherche appliquée sur la réingénierie des thésaurus qui ouvre des perspectives sur l’utilisation de ces langages documentaires dans la gestion de contenus et dans les outils du web sémantique. Et vous trouverez des échos de plusieurs sessions du dernier salon i-expo, des articles sur la normalisation documentaire, sur la numérisation des œuvres du domaine public et sur les compétences professionnelles liées au web sémantique… Enfin ne manquez pas la rubrique « Droit de l’information », au cœur de nos préoccupations, dans un monde où l’usager a beaucoup à apprendre du professionnel. •

Plan de l'article

  1. Développer la formation par et pour le numérique

Pour citer cet article

Gayon Élisabeth, « Quel avenir pour l'intermédiation documentaire ? », Documentaliste-Sciences de l'Information, 3/2009 (Vol. 46), p. 1-1.

URL : http://www.cairn.info/revue-documentaliste-sciences-de-l-information-2009-3-page-1.htm
DOI : 10.3917/docsi.463.0001


Pages 1 - 1 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback