Accueil Revues Revue Numéro Article

Documentaliste-Sciences de l'Information

2010/2 (Vol. 47)

  • Pages : 80
  • DOI : 10.3917/docsi.472.0028
  • Éditeur : A.D.B.S.

ALERTES EMAIL - REVUE Documentaliste-Sciences de l'Information

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 28 - 29 Article suivant
1

L’actualité déjà importante du livre numérique a connu les dernières semaines une accélération sensible à l’occasion de deux événements très différents.

Un sujet au cœur de l’actualité

2

Le premier est l’édition 2010 du Salon du livre. Depuis le premier village e-book du salon de l’année 2000, chaque édition est l’occasion de nouveaux débats et échanges sur la place que le livre numérique occupe, à présent et à terme, dans les milieux de l’édition, de la documentation et des bibliothèques. S’il n’est pas en lui-même un événement centré sur ces problématiques, il constitue un jalon permettant de suivre l’évolution de la place du livre numérique dans les offres et annonces des acteurs du livre.

3

Cette édition 2010 n’a pas bouleversé le paysage du livre numérique ; les supports construits sur la base de l’encre électronique n’évoluent que peu. On parlera plutôt d’une optimisation de l’ergonomie et l’« expérience utilisateur ». Les offres de livres numériques proposées aujourd’hui existent pour la majeure partie depuis quelques années mais développent le volume de contenus offerts. Cette édition du salon a par contre été l’occasion d’identifier plusieurs travaux sur le livre numérique : le rapport sur Les modèles économiques du livre numérique : perspectives internationales - Canada, États-Unis, Japon[1][1] Voir la présentation qui en a été faite au salon à... et l’Étude sur les publics du livre numérique[2][2] Voir le communiqué présentant ce rapport en ligne sur....

4

Le second événement est le lancement commercial de l’iPad d’Apple, d’abord le 3 avril aux États-Unis puis le 28 mai en France et dans huit autres pays. L’écho important qu’a eu cet événement dans le domaine du livre pose question. En effet, si l’on s’attache à la seule dimension technologique de l’objet proposé, force est de constater qu’il ne propose pas, pour ce qui est de la lecture d’ouvrages numériques, d’éléments fondamentalement nouveaux. L’affichage de son écran est d’une technologie connue, proche de celle utilisée pour les ordinateurs portables, et en tout cas bien différente de celle proposée sur les lecteurs dédiés, tablettes, liseuses ou eReader.

Ce n’est donc pas sur le plan du contrat de lecture proposé (en référence à l’expérimentation du même nom qui avait porté sur les premières générations de CyBook) que l’iPad innove le plus fortement, mais sur l’ensemble des autres éléments relatifs à l’écosystème du livre numérique : les prix, le circuit de distribution et la place relative des acteurs historiques dans ce dispositif.

Une évolution rapide du marché

5

Les choix stratégiques réalisés par Apple en la matière sont révélateurs des enjeux véhiculés par les développements attendus du marché du livre numérique. Les positions prises par Amazon et son Kindle ou par Apple et son iPad ne se focalisent pas aujourd’hui (étrangement ?) sur les aspects relatifs aux ouvrages et aux contenus (mise en page, typographie, confort, organisation des collections, etc.). L’enjeu majeur perçu par ces acteurs est la maîtrise de la chaîne du livre numérique, en amont ou en aval. Ces problématiques ne sont pas nouvelles [3][3] Carl Shapiro, Hal R. Varian, Économie de l’information... mais elles sont aujourd’hui au cœur de la construction des nouveaux équilibres dans le marché du livre numérique. Elles risquent surtout de peser de façon importante sur les professionnels de la documentation dans leur fonction d’acquéreurs de contenus.

6

À ces deux actualités, viennent se greffer d’autres nouveautés : l’émergence d’offres francophones d’ouvrages numériques, à destination du grand public (Google Books, Amazon et son Kindle) ou du public universitaire (les offres de livres numériques de Cairn ou de Persée). Ces développements témoignent d’une évolution de la posture des producteurs de contenus et des éditeurs par rapport à la « numérisation » de leur offre. Peut-être interviennent-ils également en réaction à l’accroissement des collections numériques proposées aux publics anglophones.

Des problématiques nouvelles pour les professionnels de l’information-documentation

7

L’objectif de ce dossier est donc bien d’appréhender l’arrivée de ce nouvel objet numérique dans les offres des centres de documentation et des bibliothèques. Cette arrivée ne va pas de soi. Elle pose de nombreuses problématiques nouvelles, pour lesquelles l’expérience acquise avec les revues est à double tranchant : elle permet d’aborder ces nouveaux contenus de façon plus objective, plus rationnelle, mais elle induit des approches, issues des revues, qui ne sont pas forcément pertinentes avec le livre numérique.

8

Pour essayer de couvrir cette question de façon structurée, nous avons souhaité organiser ce dossier autour de trois thématiques.

9

D’une part, dans un contexte extrêmement mouvant, il est important de donner la parole à des « acteurs historiques » dans ce domaine. Le livre numérique, en effet, n’apparaît pas dans un environnement vierge, il se définit en partie par rapport aux autres contenus numériques déjà installés, notamment les revues. Il semble au jourd’hui judicieux, sur la base de cet historique, de repérer des tendances plus stabilisées et d’avoir plus de recul par rapport à une actualité riche.

10

D’autre part, il devient possible d’observer la prise en compte du livre numérique dans les pratiques professionnelles. L’antériorité, toute relative, dont nous disposons aujourd’hui, permet de pointer déjà un certain nombre de difficultés, de particularités, inhérentes aux spécificités du livre numérique. Ces observations portent, ou devront porter non seulement sur la perception et l’usage du livre numérique par les utilisateurs mais également sur les pratiques professionnelles développées par les différents acteurs.

11

Enfin, la place très importante des ressources numériques dans les centres de documentation et les bibliothèques pose de façon prégnante la question de l’adéquation des compétences des professionnels par rapport à l’arrivée de ces nouveaux objets. En effet, il ne s’agit pas seulement de questionner la place des revues ou des livres numériques mais surtout de réexaminer la place qu’occupent les professionnels de la documentation dans ce nouvel environnement numérique. •

Notes

[1]

Voir la présentation qui en a été faite au salon à l’adresse : www2.culture.gouv.fr/culture/deps/2008/pdf/idate2010.pdf.

[2]

Voir le communiqué présentant ce rapport en ligne sur le site du Centre national du livre : www.centrenationaldulivre.fr/?Le-livre-sera-t-il-numerique

[3]

Carl Shapiro, Hal R. Varian, Économie de l’information : guide stratégique de l’économie des réseaux, trad. de la 1re éd. américaine par Fabrice Mazerolle, De Boeck Université, 1999

Résumé

Français

Études, rapports, publications, séminaires, journées d’étude… Il ne se passe pas une semaine sans que le livre numérique apparaisse dans l’actualité de cette année 2010. Partant des faits les plus marquants de l’évolution récente de ce marché, Benoît Epron dégage les problématiques nouvelles qui se posent aux documentalistes et aux bibliothécaires et que ce dossier voudrait approfondir en trois approches : le contexte et l’offre actuels, le renouvellement des pratiques professionnelles et la redéfinition des compétences.

English

New market, new issuesStarting with the most significant elements of the recent changes in the E book market, new issues faced by information professionals are examined in depth: the current environment, the market, the renewal of professional practices and skills redefinition.

Español

Una nueva oferta y problemáticas inéditasA partir de los hechos más significativos de la reciente evolución del mercado del libro numérico, descripción de las nuevas problemáticas que se plantean a los documentalistas y bibliotecarios y que este dosier pretende analizar según tres enfoques: el contexto y la oferta actuales, la renovación de las prácticas profesionales y la redefinición de las competencias.

Deutsch

Ein neues Angebot und ungewöhnliche ProblematikenAusgehend von den wichtigsten Ereignissen der neueren Entwicklung des E-Book-Marktes beschreibt dieser Beitrag die neuen Problematiken, die sich Dokumentaren und Bibliothekaren stellen, in drei Schwerpunkten: derzeitiger Kontext und Angebot, die Erneuerung der beruflichen Praxis und die Neudefinition der Kompetenzen.

Pour citer cet article

Epron Benoît, « Une nouvelle offre et des problématiques inédites », Documentaliste-Sciences de l'Information 2/2010 (Vol. 47) , p. 28-29
URL : www.cairn.info/revue-documentaliste-sciences-de-l-information-2010-2-page-28.htm.
DOI : 10.3917/docsi.472.0028.


Article précédent Pages 28 - 29 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback