Accueil Revues Revue Numéro Article

Documentaliste-Sciences de l'Information

2011/4 (Vol. 48)

  • Pages : 80
  • DOI : 10.3917/docsi.484.0001
  • Éditeur : A.D.B.S.

ALERTES EMAIL - REVUE Documentaliste-Sciences de l'Information

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Pages 1 - 1 Article suivant
1

Chaque année, un comité se réunit, je n ’ose pas dire dans le plus grand secret, pour préparer le programme des dossiers de l ’année suivante. Avec comme questions incontournables : quels sont les nouveaux thèmes à ne pas manquer et les sujets récurrents à revisiter ? Il s ’agit en effet pour notre revue d ’apporter un regard aiguisé sur les nouveaux développements dans le domaine de l ’information, quand ils dépassent le statut de tendances. Sans négliger pour autant les grands sujets de fond qui préoccupent tous les professionnels de l ’information dans leur activité quotidienne. C ’est donc avec ce souci d ’équilibre que nous avons concocté le programme des dossiers pour l ’année 2012 : la curation et les nouveaux modes de traitement de l ’information (mars), le knowledge management (juin), la mobilité au service de l ’info-doc (septembre) et enfin l ’information dans les collectivités territoriales (décembre).

2

Après la veille et l ’innovation, les métiers de l ’info-doc et les nouveaux modèles d ’accès à l ’information, ce dernier numéro de l ’année aborde la question du web sémantique et du web de données. Au travers d ’un dossier de plus de quarante pages, nous vous proposons d ’en découvrir à la fois les enjeux, les technologies, mais également les applications possibles dans le champ documentaire.

3

« Dans le grand mouvement de « documentarisation » du Web qu’incarne le web sémantique, écrit Dominique Cotte, une place pour les tâches documentaires existe, mais il appartient seulement aux professionnels de l’information d’en prendre conscience et de s’approprier cette part de l’activité, sans toutefois chercher à aller trop loin. » Autant vous le dire, cette dernière partie de phrase a suscité la discussion en interne. Pourquoi les professionnels de l ’information ne devraient-ils pas « chercher à aller trop loin » ? Parce que dans cette nouvelle donne du tout informationnel, que vient confirmer le web de données, les professionnels ne peuvent pas revendiquer toutes les places, au risque de perdre toute crédibilité. Il leur faut revendiquer « la bonne place », dans le droit fil de leurs expériences, de leurs compétences et, plus important encore, de leurs aspirations. Puisse cette revue, par ses dossiers et ses articles de fond, les accompagner, les inspirer. •

4

NB : Notre enquête lecteurs est toujours en cours. Pour y répondre, il suffit de vous rendre à cette adresse : www.adbs.fr/c/7

5

Nous comptons sur vous !

Pour citer cet article

Roumieux Olivier, « Vous inspirer... assurément ! », Documentaliste-Sciences de l'Information 4/2011 (Vol. 48) , p. 1-1
URL : www.cairn.info/revue-documentaliste-sciences-de-l-information-2011-4-page-1.htm.
DOI : 10.3917/docsi.484.0001.


Pages 1 - 1 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback