Accueil Revues Revue Numéro Article

Documentaliste-Sciences de l'Information

2011/4 (Vol. 48)

  • Pages : 80
  • DOI : 10.3917/docsi.484.0060
  • Éditeur : A.D.B.S.

ALERTES EMAIL - REVUE Documentaliste-Sciences de l'Information

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 60 - 61 Article suivant
1

Pour faciliter l’appropriation du sujet, cette bibliographie sélective privilégie, quand elles existent, les références francophones.

1 - Les essentiels

2

Dans cette rubrique, les textes fondateurs de Tim Berners-Lee, des textes et sites en français pour une première approche.

1.1 - Textes fondateurs

3

En même temps qu’il crée le W3C en 1994, Tim Berners-Lee pose les premières pierres du web sémantique : c’est donc sur le site du W3C que se trouvent l’essentiel des textes fondateurs parus dès 1998 : http://www.w3.org/DesignIssues

4

• Ouvrage : Tim Berners-Lee, Mark Fischetti. Weaving the Web: the original design and ultimate destiny of the World Wide Web by its inventor, San Francisco, 2009, chapitre 12 en particulier

5

• Article de vulgarisation : Tim Berners-Lee, James Hendler, Ora Lassila, « The Semantic Web », Scientific American, May 2001, vol. 284, n° 5. http://bit.ly/jWsWCH - Traduction en français par l’Urfist de Toulouse : http://www.urfist.cict.fr/ archive/lettres/lettre28/lettre28-22.html

6

• Article de vulgarisation : « Le Web va changer de dimension », entretien avec Tim Berners-Lee par Marie-Laure Théodule. La Recherche, 2007, n° 413, p. 34-38.

7

Le site du W3C diffuse également l’ensemble des activités qu’il soutient autour du web sémantique : http://www.w3.org/2001/sw/ : le wiki du site propose une sélection de monographies, d’outils, d’études de cas ainsi que l’ensemble des spécifications utilisables.

1.2 - Textes de première approche

8

• Philippe Laublet, « Web Sémantique, principes, représentations sémantiques et ontologies », 2010, Techniques de l’ingénieur, référence H7502.

9

• Alexandre Monnin « Qu’est-ce que le web sémantique ? », C’Blog, 7 septembre 2011 : http://cblog.culture.fr/2011/09/07/web- semantique-iri-opendat

10

• Gauthier Poupeau, « Petite histoire du web sémantique », « Les technologies du web sémantique », « Retour sur le web de données », Les Petites cases, 15 août 2011 : http://www.lespetitescases.net/petite-histoire-du-web-semantique

1.3 - Portails d’informations

11

• Un agrégateur de flux : Planète Web sémantique (http://planete.websemantique.org) est un agrégateur de flux dédié au web sémantique qui reprend deux principaux réservoirs d’informations : d’une part, les billets diffusés sur plus d’une dizaine de blogs dont beaucoup français, d’autre part les sites enregistrés dans Delicious avec le tag « web sémantique ».

12

• Un site de vulgarisation : Interstices (), s’il n’est pas dédié au seul web sémantique, propose des articles de vulgarisation sur tous les aspects importants à connaître et à comprendre, rédigés par les spécialistes de l’Inria, du CNRS et de l’enseignement supérieur : http://interstices.info/jcms/jalios_5127/accueil

13

• Un wiki : Websemantique.org est un wiki créé et animé par trois spécialistes français à destination du public français (ne pas se fier aux intitulés de premier niveau du wiki qui, eux, sont en anglais…) : énormément d’informations, pour les curieux comme pour les spécialistes : état des lieux des réalisations existantes, tutoriels, textes critiques, etc.

2 - Manifestations et fronts de recherche

2.1 - Principales manifestations

14

http://data.semanticweb.org : un site fédérateur des principales manifestations, qui utilise, bien sûr, la modélisation propre au web de données.

15

• De très nombreuses manifestations - conférences, congrès, ateliers de travail et d’échanges, etc. - témoignent de la vitalité des travaux dans le domaine du web sémantique ; on signalera en particulier l’ESWC (European Semantic Web Conference) sur le plan européen et l’ISWC sur le plan international (International Semantic Web Conference)

16

Dans le domaine francophone

17

• Créées en 1997, les journées francophones d’Ingénierie des connaissances consacrent tous les ans une part importante de leurs travaux (communications, démonstrations ou ateliers) au web sémantique. Les actes sont accessibles en ligne depuis 2000 : http://www.irit.fr/GRACQ/article.php3?id_article=237.

18

• C’est également le cas du colloque, biennal, du chapitre français de l’Isko (International Society for Knowledge Organization), consacré plus largement à l’organisation des connaissances ; les communications sont accessibles en ligne depuis 2007 : http://www.isko-france.asso.fr/.

19

• Plus récemment, se sont tenues des manifestations francophones dédiées au web sémantique, avec chacune leur spécialité ; par exemple :

  • PhiloWeb, co-organisé par l’Inria et l’université Panthéon Sorbonne, a réuni, en 2010, des philosophes, des ingénieurs et des informaticiens, pour aborder les différentes dimensions du web sémantique sous l’angle d’une discipline nouvelle « la philosophie du web ». Les présentations sont accessibles en ligne sur un site dédié qui continue à s’enrichir d’entretiens filmés et de billets d’information : http://web-and-philosophy.org/

  • SemWebPro, organisé par la société LogiLab en 2011, a favorisé la rencontre entre chercheurs et industriels. Les supports de présentation sont en ligne : http://www.semweb.pro

2.2 - Fronts de recherche français

20

• Institut national pour la recherche en informatique et en automatique (Inria). Avec pour missions de « mener des recherches théoriques et appliquées, de concevoir des systèmes expérimentaux (…) d’organiser des échanges scientifiques internationaux, (…) et de contribuer à la standardisation », l’Inria consacre une part importante de ses efforts de recherche au web sémantique. On citera en particulier les travaux et réalisations de l’équipe Edelweiss (Echanges, Documents, Extraction, Languages, Web, Ergonomie, Interactions, Sémantique, Serveurs) : http://www-sop.inria.fr/edelweiss/

21

• Roger T. Pédauque : initiés en 2002 et animés par Jean-Michel Salaün, les travaux collectifs menés sous la signature de Pédauque ont abordé le web sémantique dès les premières publications en 2003 ; un nouveau document consacré exclusivement à ce sujet a été soumis aux expertises contradictoires tout au long de l’année 2011 sous l’intitulé : « Le web sous tension » : https://espacestemps.co-ment.com/

22

• François Rastier : ses travaux développés dans le domaine de la sémantique interprétative alimentent la réflexion et les orientations de nombreux chercheurs sur le web sémantique :

3 - Approches documentaires

3.1 - Pour se familiariser

23

Les journées et ateliers se sont multiplés depuis cinq ans à destination des professionnels :

24

• Les journées d’étude AFNOR CG46 / BNF qui, en 2008 puis en 2011, ont particulièrement travaillé le rôle des référentiels documentaires dans le web de données : http://www.bnf.fr/fr/professionnels/autres_journees_professionnelles/a.referentiels_afnor_2008.html ;

26

• L’atelier « 5 à 7 » de l’ADBS animé par Emannuelle Bermès, accessible sous forme de vidéos. « Le Web de données : perspectives pour les métiers de l’information documentation », ADBS, 18/02/2010, http://www.adbs.fr/c/l

3.2 - Pour approfondir

27

• Un ouvrage en français :

28

Bruno Bachimont. Ingénierie des connaissances et des contenus : le numérique entre ontologies et documents, Hermès science publications-Lavoisier, 2007, (Collection Science informatique et SHS), 279 p.

29

• Les travaux du groupe d’incubation « Bibliothèques et web de données », créé à l’initiative du W3C en 2010 et animé par Emmanuelle Bermès, Tom Baker et Antoine Isaac : http://www.w3.org/2005/Incubator/lld/Overview.html

3.3 - Pour s’informer

30

Les blogs tenus par les professionnels de l’information en charge de projets « web de données » permettent de suivre l’actualité et les réalisations dans le domaine de l’information et des bibliothèques :

31

Descripteurs : blog tenu par Sylvie Dalbin et consacré en particulier « aux thésaurus et à leurs usages dans les systèmes d’accès à l’information », http://dossierdoc.typepad.com/descripteurs/

32

Figoblog : blog tenu par Emmanuelle Bermès, consacré plus largement à « Internet, la bibliothéconomie et la confiture de figues », www.figoblog.org

33

Petites cases : blog tenu par Gauthier Poupeau, un « fourre tout » très didactique, www.lespetitescases.net

34

Punktokomo : blog technique animé par l’Abes et consacré en particulier aux métadonnées et aux web services proposés par l’Abes, http://punktokomo.abes.fr

3.4 - Pour s’y mettre

35

Principaux standards du web sémantique

36

• Tous les standards et recommandations se trouvent sur le site du W3C : http://www.w3.org/TR/, sauf pour les microformats qu’il faut consulter sur le wiki dédié : http://microformats.org/wiki/Main_Page-fr

37

• Fiches pratiques sur le site de la Bibliothèque nationale de France. À partir de la page consacrée au « web sémantique, web de données », accès à des fiches pratiques ? sur les URI, les vocabulaires RDF et SPARQL ? à destination des professionnels de l’information : http://www.bnf.fr/fr/professionnels/web_semantique_donnees/s.web_semantique_intro.html

38

Cours et tutoriels

39

Un portail de tutoriels en français, plus particulièrement destinés aux informaticiens, développeurs ou chefs de projet : http://web-semantique.developpez.com/tutoriels/

40

De nombreux stages de formation à destination des professionnels de l’information :

41

• Les Urfist proposent régulièrement des journées de formation au web sémantique.

42

• L’Adbs propose une large offre de stages sur le web de données, les ontologies, ou encore le format Xml.

43

• Des formations sont également proposées par des sociétés de services : Atos origin, Orsys, Zenika, etc.

Plan de l'article

  1. 1 - Les essentiels
    1. 1.1 - Textes fondateurs
    2. 1.2 - Textes de première approche
    3. 1.3 - Portails d’informations
  2. 2 - Manifestations et fronts de recherche
    1. 2.1 - Principales manifestations
    2. 2.2 - Fronts de recherche français
  3. 3 - Approches documentaires
    1. 3.1 - Pour se familiariser
    2. 3.2 - Pour approfondir
    3. 3.3 - Pour s’informer
    4. 3.4 - Pour s’y mettre

Pour citer cet article

 Amar Muriel, « Sources et ressources », Documentaliste-Sciences de l'Information 4/2011 (Vol. 48) , p. 60-61
URL : www.cairn.info/revue-documentaliste-sciences-de-l-information-2011-4-page-60.htm.
DOI : 10.3917/docsi.484.0060.


Article précédent Pages 60 - 61 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback