Accueil Revues Revue Numéro Article

Documentaliste-Sciences de l'Information

2012/1 (Vol. 49)

  • Pages : 78
  • DOI : 10.3917/docsi.491.0001
  • Éditeur : A.D.B.S.

ALERTES EMAIL - REVUE Documentaliste-Sciences de l'Information

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Pages 1 - 1 Article suivant
1

Avez-vous vu cette publicité à la télévision pour une compagnie d’assurance qui, au travers de son offre « Protection familiale intégrale », compte « nettoyer votre information » ?

2

Cela fait déjà un bon moment que l’on parle d’e-réputation pour une société. De nombreux cabinets de conseil, pour certains liés à l’univers de l’info-doc, se sont ainsi développés sur le créneau de la gestion de l’image d’une entreprise sur les réseaux. Mais s’il est une chose de mettre en place des procédures pour pouvoir répondre de manière efficace à la diffusion de rumeurs malveillantes, il en est une autre de vouloir gérer l’opinion et les éventuelles critiques portées à votre encontre. À trop vouloir nettoyer l’information, ne la manipule-t-on pas un peu ? L’histoire nous a montré combien la notion de nettoyage, quand elle quittait le champ lexical de l’hygiène corporelle et domestique, pouvait déboucher sur des conséquences dramatiques. Cette problématique du contrôle de l’information déborde donc aujourd’hui la sphère publique des entreprises pour celle plus privée de la famille. Profils Facebook, babillages Twitter, nous préférons désormais nettoyer après coup plutôt que gérer en amont avec responsabilité.

3

De nettoyer à curer, la transition est facile. Et pourtant, il convient de rester dans le tri sélectif : la curation que nous abordons dans notre dossier revêt des aspects plus positifs que le nettoyage évoqué précédemment : plutôt que de supprimer ou rectifier l’information à son avantage, il s’agit de sélectionner, éditer, commenter et valoriser l’information autour d’une thématique de travail. Les professionnels de l’information y sont donc plus à l’aise, même si la mise en avant, et la diffusion tous azimuts de ses trouvailles sur les réseaux sociaux, n’est pas encore complètement entrée dans les mœurs socioprofessionnelles. Effet de mode ou évolution durable ? C’est à vous de trancher, après avoir essayé quelques-uns des outils présentés dans nos pages. Ah, j’allais oublier de vous dire, la publicité pour la compagnie d’assurance se conclut sur ce slogan : « Réinventons nos métiers ».

4

Encore un mot. C’est le dernier numéro dont j’ai le plaisir d’assurer la rédaction en chef. Mais rassurez-vous, le prochain est déjà entre de bonnes mains. Je m’en vais pour ma part musarder du côté des bibliothèques numériques, un autre enjeu passionnant des années à venir…

Pour citer cet article

Roumieux Olivier, « Nettoyage et TIC », Documentaliste-Sciences de l'Information 1/2012 (Vol. 49) , p. 1-1
URL : www.cairn.info/revue-documentaliste-sciences-de-l-information-2012-1-page-1.htm.
DOI : 10.3917/docsi.491.0001.


Pages 1 - 1 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback