Accueil Revues Revue Numéro Article

Documentaliste-Sciences de l'Information

2012/3 (Vol. 49)

  • Pages : 80
  • DOI : 10.3917/docsi.493.0024
  • Éditeur : A.D.B.S.

ALERTES EMAIL - REVUE Documentaliste-Sciences de l'Information

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 24 - 25 Article suivant
1

L’ordinateur portable n’est pas une idée neuve. On retrouve sa trace dès 1968 dans les travaux d’Alan Kay, alors chercheur au Xerox PARC, lorsqu’il décrivait un «?manipulateur d’information personnel et portable?». Il a fallu toutefois attendre 1975 pour que l’IBM 5100, le premier ordinateur portable commercial, fasse son apparition sur le marché.

2

Dès 1945, Vanevar Bush, un autre visionnaire, décrivait déjà dans son article «?As We May Think?», le «?memex?», mot-valise contraction de memory et d’index, un appareil dans lequel une personne pourrait stocker tous ses livres, toutes ses données, ses conversations, et «?mécanisé pour que ces données puissent être consultées vite et de manière flexible?». Le memex devait fournir une «?extension intime pour augmenter sa mémoire?». Le concept du memex a eu une influence notoire sur les premiers systèmes hypertextes (puis sur le Web) et sur les logiciels de bases de données personnelles.

3

Il a fallu attendre les années 2000 pour que ces idées, accompagnées par un développement extraordinaire des réseaux mobiles, convergent pour apporter une nouvelle rupture technologique. Il est aujourd’hui possible d’utiliser et de créer de l’information partout et tout le temps, en utilisant des appareils mobiles de plus en plus petits et puissants, en étant connecté en permanence et rapidement à une masse gigantesque d’informations personnelles et partagées.

4

Les usages mobiles de l’information suivent un cercle vertueux où les avancées technologiques amènent de nouveaux usages qui, poussés à l’extrême, génèrent à leur tour de nouvelles avancées technologiques. Il est apparu dès lors naturel de présenter deux «?pôles?» dans notre dossier, l’un portant sur les technologies à l’œuvre autour de la mobilité, le deuxième sur les expériences de la mobilité et ses perspectives.

5

En ouverture du premier pôle, Claire Lecocq présente les modifications des bases documentaires qu’il a fallu envisager afin que celles-ci soient adaptées aux usages spécifiques induits par la mobilité. Comme fil rouge de son exposé, elle prend l’exemple d’un agent immobilier équipé d’un smartphone, interrogeant et actualisant en permanence les données gérées par son agence. L’occasion d’illustrer l’impact des évolutions technologiques et comportementales sur les bases de données, avec de nouvelles problématiques nécessitant des réponses adéquates, notamment lorsqu’il s’agit de données sensibles.

6

Pour rester dans le monde de l’entreprise, Frédéric Créplet et Galadrielle Ulmer présentent l’impact des outils du web 2.0 et de la mobilité sur les habitudes au sein des organisations, en introduisant ainsi le concept d’«?entreprise 2.0?».

7

Le W3C (World Wide Web Consortium) est en quelque sorte le «?gardien des normes?» du Web, proposant (et n’imposant pas) toute une série de standards le définissant. Dominique Hazaël- Massieux, responsable de l’activité Web mobile du W3C, expose des standards spécifiques à cette mobilité et les différences entre les applications mobiles et les sites web adaptés à la mobilité.

8

Nous poursuivons par un panorama des outils de la mobilité partant des éléments matériels comme les réseaux pour décrire ensuite plusieurs services pour la mobilité, et en complétant cet exposé par une note sur les QR Codes.

9

Le foisonnement des applications nouvelles proposées aux utilisateurs cache peut-être une réalité plus inquiétante?: un appauvrissement du Web, bien plus étriqué qu’auparavant et où l’on cherche à nous diriger vers un imaginaire entretenu et commercial. C’est la thèse proposée par Olivier Ertzscheid dans son article indiquant malicieusement qu’un «?internaute appverti en vaut deux?».

10

La géolocalisation est l’un des apports majeurs des nouveaux appareils mobiles. Non seulement les utilisateurs peuvent être toujours connectés, mais ils peuvent être également «?localisés?» en permanence. Cet aspect technologique amène de nombreux bouleversements, notamment économiques, qui sont analysés par Olivier Bourhis.

11

L’ouverture du deuxième pôle a été confiée à Bernard Benhamou, le délégué aux usages de l’Internet au sein du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche, qui présente le portail Proxima Mobile, un projet de politique publique majeur, unique et inédit, à l’origine d’une multitude d’applications de services à destination des citoyens.

12

Les nouveaux usages de lecture de documents posent forcément de nouveaux défis aux éditeurs. Fabrice Jaffré opère un retour d’expérience sur la création de services mobiles, ou comment les aspects de nature économique et technique jouent un rôle important et influencent le succès (ou l’insuccès) d’une telle entreprise.

13

Gary Anthes parle, quant à lui, du bouleversement au sein des sociétés de développement logiciel, causé par le nouveau modèle de développement et de vente dans les magasins d’applications en ligne (les app stores).

14

Est-ce l’usage des informations mobiles qui a favorisé l’émergence de la notion d’informatique dans les nuages ou est-ce l’inverse ? Nul doute que ces deux nouvelles avancées technologiques se sont nourries l’une de l’autre. David Faurio fait le point sur les dangers liés à la perte de contrôle sur ces données et sur les bonnes pratiques à adopter.

15

Faisant écho à l’expérience Proxima Mobile, volonté nationale d’offrir des services mobiles aux citoyens, Stéphane Cottin effectue une analyse comparative approfondie des différentes pratiques ayant cours à travers le monde. Les institutions publiques ne sont pas en retard quand il s’agit d’offrir des services utiles à la population.

16

Parmi ces services, Légimobile a l’ambition de faciliter l’accès au droit sur des appareils mobiles. Pierre Larrède revient sur la genèse de ce projet et les différents éléments de conception pris en compte dans son développement. Il apparaît que les nouvelles applications mobiles peuvent avoir un effet salutaire sur les applications informatiques en général, en obligeant à repenser les interfaces et les interactions pour remettre l’utilisateur et les usages au centre de la conception.

17

Pour clôturer ce dossier, Fabien Girard de Barros livre son analyse en s’intéressant au marché spécifique de l’édition juridique et en décrivant sa lente évolution vers les supports mobiles. Ses arguments peuvent certainement être repris dans de nombreux domaines documentaires.

Résumé

Français

Le mobile et les applications qui vont de pair ont envahi aujourd’hui toutes les sphères de nos activités professionnelles et personnelles. Ce marché, en plein essor et dont l’enjeu économique est considérable, supplante peu à peu les applications web classiques. Mais comme toute nouveauté technologique, la mobilité engendre des excès et des garde-fous – notamment législatifs - seront sans doute nécessaires. Les applications documentaires présentées dans ce dossier démontrent à la fois l’inventivité et la vitalité de ce secteur, que ce soit dans des domaines aussi variés que le droit, l’information des citoyens, la géolocalisation ou encore l’immobilier ! Les professionnels de l’information tentés par l’aventure trouveront assurément dans ces pages des perspectives enrichissantes et de nouveaux chantiers à explorer.

English

Rediscover the many facets of mobile device utilisationMobile devices have invaded all aspects of our professional and personal activity. This tool, which without question has consequences on how we work and organize our lives, has become an object of analysis deserving of review. Our dossier looks at social, economic and technical aspects.

Español

(Re)descubrir las múltiples facetas de los usos de los móvilesHoy en día, el móvil ha invadido todas las esferas de nuestras actividades profesionales y personales. Esta herramienta, que indiscutiblemente tiene consecuencias en nuestra manera de trabajar y de organizar nuestra vida, se convierte de esta forma en objeto de análisis que merece la pena destacar. Un dosier para presentar aspectos técnicos, económicos y sociales a la vez.

Deutsch

Die diversen Facetten der mobilen Nutzung (neu) entdeckenDie Mobilität ist heute in alle Bereiche unserer beruflichen und privaten Aktivitäten vorgedrungen. Dieses Tool, das unbestritten Auswirkungen auf die Art hat, wie wir arbeiten und unser Leben organisieren, wird so zum Gegenstand von Analysen, die hier zusammengefasst werden sollen: Ein Dossier zur Darstellung der technischen, wirtschaftlichen und sozialen Aspekte.

Pour citer cet article

Silber Georges-André, « (Re) découvrir les multiples facettes des usages mobiles », Documentaliste-Sciences de l'Information, 3/2012 (Vol. 49), p. 24-25.

URL : http://www.cairn.info/revue-documentaliste-sciences-de-l-information-2012-3-page-24.htm
DOI : 10.3917/docsi.493.0024


Article précédent Pages 24 - 25 Article suivant
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback